Enerzine

Total : 3 nouveaux permis d’exploration en offshore profond

Partagez l'article

A la suite d’un appel d’offres international, Total annonce avoir signé à Luanda (Angola), le 20 décembre 2011, 3 contrats de partage de production avec la compagnie nationale Sonangol, concessionnaire des trois blocs concernés.

Total acquiert ainsi, en tant qu’opérateur, une participation de 50% dans le bloc 40 et de 35% dans le bloc 25 et, en tant que partenaire, une participation de 15% dans le bloc 39.

Sur le bloc 40, qui se situe par des profondeurs d’eau de 1 500 à 3 400 mètres et s’étend sur 7 604 kilomètres carrés, Total (opérateur) aura pour partenaires Sonangol P&P (30%) et Statoil (20%).

Au sein du bloc 25, Total (opérateur) aura pour partenaires Sonangol P&P (30%), Statoil (20%) et BP (15%). Ce bloc se situe par des profondeurs d’eau de 700 à 2 200 mètres et s’étend sur 4 842 kilomètres carrés.

Enfin, sur le bloc 39, Total aura pour partenaires Statoil (55%, opérateur) et Sonangol P&P (30%). Ce dernier bloc se situe par des profondeurs d’eau de 1 330 à 3 400 mètres et s’étend sur 7 831 kilomètres carrés.

Ces trois blocs se situent dans l’offshore profond du bassin de la Kwanza, une zone du domaine minier angolais encore largement inexplorée. Le principal objectif est l’exploration de prospects situés sous la couche de sel (ante-salifère) dans ces blocs qui présentent des analogies géologiques prometteuses avec les bassins prolifiques du Santos et du Campos au Brésil, où des découvertes majeures ont eu lieu ces dernières années sur cette même thématique.

Durant une période d’exploration initiale de cinq ans, près de 14 000 kilomètres carrés de sismique 3D seront acquises et cinq puits à objectifs anté-salifères seront forés sur l’ensemble de ces trois blocs.

« Nous sommes très satisfaits des résultats de l’appel d’offres qui illustrent l’engagement de Total à demeurer l’un des principaux investisseurs et opérateurs pétroliers en Angola et à assumer un rôle de premier plan dans l’exploration de ce bassin prometteur de l’offshore profond. Un domaine où le Groupe a déjà démontré son expertise et son savoir faire. Ces prises de participation sont en ligne avec la politique d’exploration ambitieuse que s’est fixée le Groupe » a déclaré Marc Blaizot, directeur Exploration de Total Exploration & Production.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz