Enerzine

Transport : gaz naturel en produits pétroliers liquides

Partagez l'article

La compagnie japonaise Osaka Gas a annoncé le 1er septembre qu’elle a développé un système transportable par bateau qui transforme le gaz naturel en produits pétroliers liquides.

Le gaz naturel est le plus souvent extrait en même temps que le pétrole brut. Sur terre, il est évacué par des gazoducs vers les usines de traitement. En mer, bien que la pratique soit interdite par de nombreux pays, les compagnies pétrolières ont souvent recours au torchage, autrement dit l’incinération pure et simple du gaz, celui-ci étant difficile et cher à transporter vers le continent. En effet, son transport nécessite tout d’abord sa liquéfaction, procédé qui demande de lourds investissements, puis l’utilisation de méthaniers qui constituent les navires non militaires les plus chers au monde. Il est donc souvent plus rentable pour les compagnies de brûler sur place le gaz que de l’exploiter.
Un tel gaspillage représente non seulement la perte d’une énergie pourtant précieuse de nos jours (au rythme actuel de la consommation, les réserves mondiales pourraient s’épuiser d’ici une soixantaine d’années), mais également des émissions conséquentes et inutiles de CO2. Selon Osaka Gas, 400 millions de tonnes de dioxyde de carbone sont ainsi émises chaque année dans le monde.

On comprend donc bien l’intérêt que peut susciter la nouvelle technologie développée par Osaka Gaz, en collaboration avec JGC Corp. [2]. La compagnie prévoit de commercialiser son système d’ici 2015. La société affirme avoir réussi à diviser par 10 la surface des installations nécessaires au traitement du gaz, rendant possible leur transport sur bateau. Elle a également réduit de 20% le coût de l’opération.

[1] Osaka Gas est un fournisseur d’énergies, principalement du gaz, de la région du Kansai (centre du Japon).

[2] JGC Corp. est une société japonaise qui fournit des services dans les domaines de la construction, de l’ingénierie, de l’installation d’usines…

BE Japon numéro 513 (11/09/2009) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60435.htm


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Transport : gaz naturel en produits pétroliers liquides"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    lion
    Invité

    Un méthanier transporte du gaz liquéfié. Je ne vois pas où est l’innovation?

    bmd
    Invité

    Peut-être, mais ce n’est pas clair, une miniaturisation de l’usine de liquéfaction, permettant de les rapprocher des lieux de production?

    Kemar
    Invité

    Piste à creuser : solution de production GTL (Gas To Liquids) embarqué, permettant de produire les GTL en amenant un bateau à proximité des champs …

    christian
    Invité

    Bonjour Lion, La différence, c’est que le méthanier transporte … du méthane CH4 liquide, sous pression, à basse température. Cela a un coût, présente certaines difficultés techniques (reliquéfaction à bord par ex. voir l’article ici) et certains risques (explosion accidentelle, attentats, fuites etc.) Là, il s’agit, si je comprends bien, de tranformer chimiquement le méthane en alcanes de masses moléculaires supérieures CnH2n+2 et donc de températures d’évaportations supérieures à l’ambiante, moins explosibles (même si évidement ils restent inflammables), présentant moins de contraintes et pas de contribution à l’effet de serre…

    wpDiscuz