UE : la capacité éolienne offshore en hausse de 51%

Avec 308 nouvelles éoliennes offshore installée en 2010, soit une augmentation de 51% de la capacité éolienne installée par rapport à l’année précédente, l’énergie éolienne en mer a connu une croissance record en Europe.

D’après une nouvelle étude de l’EWEA (Association européenne de l’industrie éolienne), se serait au total, 883 mégawatts (MW) de nouvelles capacités d’une valeur d’environ 2,6 milliards d’euros, qui auront été installées en 2010 dans 9 parcs éoliens répartis dans 5 pays, soit un total de 2.964 MW.

La capacité installée d’énergie éolienne offshore européenne fournit ainsi de l’électricité à l’équivalent de 2,9 millions de ménages comparable aux quantités d’énergie consommées par les villes de Berlin et de Bruxelles. Les 1.136 éoliennes offshore produisent ensemble 11,5 TWh d’électricité annuellement.

Ces chiffres ont été publiés jeudi à Bruxelles par l’EWEA dans un rapport intitulé "L’industrie éolienne offshore européenne – les principales tendances et statistiques 2010".

Ils montrent que le Royaume-Uni devient le chef de file européen (et mondial pour le moment) dans le secteur offshore, avec une capacité éolienne installée totale de 1.341 MW. Le Royaume-Uni est suivi par le Danemark (854 MW), les Pays-Bas (249 MW), la Belgique (195 MW), la Suède (164 MW), l’Allemagne (92 MW), l’Irlande (25 MW), la Finlande (26 MW) et de la Norvège 2,3 MW.

UE : la capacité éolienne offshore en hausse de 51%

Vous aurez remarqué l’absence notable de la France dans ce classement.

"Avec plus de 50% de croissance du marché, 2010 établit un nouveau record dans l’énergie éolienne offshore en Europe. Pendant ce temps, 29 nouveaux modèles de turbines éoliennes offshore ont été annoncées au cours de l’année 2010, ce qui montre un engagement croissant des acteurs industriels dans le secteur de l’énergie éolienne offshore, offrant un véritable coup de fouet pour l’économie européenne, dans ses efforts pour lutter contre le changement climatique, pour créer des emplois verts et pour développer ses exportations tout en réduisant sa dépendance face aux importations de carburant" a commenté Christian Kjaern, Directeur de l’EWEA.

Il apparaît ainsi qu’en 2010, 29 nouveaux modèles de turbines éoliennes offshore ont été annoncées par 21 fabricants, ou bien, 44 nouveaux modèles de turbines par 33 fabricants, au cours de ces deux dernières années.

UE : la capacité éolienne offshore en hausse de 51%

Par ailleurs, 2010 aura vu une amélioration du contexte financier avec des banques privées, des institutions financières comme la Banque européenne d’investissement (BEI), les services publics et les fonds de pension appuyant la filière. Illustrant cette amélioration, 2 opérations majeures en 2010 ont bouclé leur financement : Thornton Bank C-Power et Trianel Wind Farm Borkum West.

"Le financement reste un grand défi, mais nous constatons des améliorations avec plusieurs banques et autres institutions financières prêtes à investir dans de grands projets éoliens offshore", a commenté M. Kjaer.

L’EWEA prévoit encore une forte croissance l’an prochain. De nouvelles capacités éoliennes offshore comprises entre 1.000 et 1.500 MW devraient être connectées au réseau européen en 2011, à comparer au 883 MW atteint en 2010.

UE : la capacité éolienne offshore en hausse de 51%

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "UE : la capacité éolienne offshore en hausse de 51%"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Cela veut dire que le facteur de charge moyen du parc off shore européen est de 43%?? Cela semble très élevé. Et en France? Rien à l’horizon grâce à l’acharnement de nos anti-éoliens et du lobby nucléaire associés.

Antoine
Invité
Il va falloir que quelqu’un aborde sérieusement cette question du facteur de charge. C’est un argument toujours utilisé pour décrédibiliser en général l’éolien, or, pour ceux qui connaissent un peu la rentabilité des parcs et la rapidité du retour sur investissement, on voit bien que des chiffres avancé comme 25% pour l’éolien terrestre et 30 à 35 % pour l’éolien en mer ne correspondent pas à la réalité, beaucoup plus joyeuse il est vrai. En fait, lorsque l’on parle de facteur de charge, c’est, mais là je peux me tromper, le temps pendant lequel l’éolienne produit sa puissance nominale, c’est… Lire plus »
Objection !
Invité
Lobby nucléaire, vous n’avez que ce mot à la bouche ! Quand donc comprendrez-vous que nous faisons tous du lobbying, vous inclus ? Je me réjouis du développement de l’éolien en Europe, car la production de l’électricité y est dominée par le charbon et le gaz, et tout ce qui peut leur bouffer des parts est bon à prendre. Par contre, en France, GRACE au nucléaire, la problématique est différente : on n’a PAS besoin de l’éolien, fut-il offshore, pour produire une électricité sans CO2. Rien à voir avec du lobbying, il s’agit ni plus ni moins de bon sens.… Lire plus »
Inox
Invité

il n’y a pas ou il n’y a plus de lobby nucléaire. Ce serait vraiment à se tordre de rire en se roulant par terre. Heureusement pour certains que la bêtise n’est pas encore mortelle. Longue vie à notre soleil et tous ses dérivés (vent, marées,…) Mais attention comme dirait l’autre : depêchez vous car le soleil sera éteint dans 4,5 milliards d’années…

Sicetaitsimple
Invité
Debut d’explications: – sur les lobbies,l’EWEA est le lobby officiel de l’industrie éolienne en Europe, il en faut… – J’ai bien dit de “l’industrie éolienne”: dans les publications de l’EWEA, vous verrez très rarement des chiffres de production electrique, mais des chiffres de puissance installée. Le facteur de charge effectivement réalisé par les installations existantes est très rarement évoqué. – la traduction ci-dessus n’est pas tout-à-fait exacte:”les 1136 éoliennes qui produisent ensemble 11,5TWh” n’est pas tout-à-fait la traduction de “in a normal wind year, they would produce 11,5TWh” qui reconnaissons le est moins engageant….”Normal wind year” et “would” mériteraient d’être… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Pour l’onshore, merci à REE et RTE de nous fournir des statistiques claires: En Espagne en 2010, 42656GWh pour 19813MW installés ,soit 24,6% de facteur de charge. En France, 9600GWh pour environ 5000MW en année moyenne, soit 21,9%. La réalité n’est donc pas “beaucoup plus joyeuse” que les 25% que vous évoquez.

michel123
Invité
Quand on pense que le ministrère de l’écologie s’est fourvoyé dans une filière solaire PV aux prix de rachats astronomiques alors qu’il était évident que l’énergie la plus intéressante aprés le nucléaire c’est l’éolien on et off shore. Les baiisses de coût sont à venir et le potentiel est immense. Une fois les machines amorties , qu’importe le facteur de charge (20 à 30%); en cas de fort vent il est assez simple de ralentir un peu le nucléaire et l’hydrolique voire d’exporter vers des pays tiers . Les nouvelles lignes à trés haute tension 700 000 V en courant… Lire plus »
Rand
Invité
A Sicetaitsimple : Brut de decoffrage, vos chiffres sont incontestables, 5000Mw*24h*365j = 43800GWh produisible, et si la production est de 9600Gwh, 9600/43800 = 21,9%. imparable. Par contre la MEGA GROSSE ERREUR a ne pas faire, est de penser que l’Eolienne ne produit que 21,9% du temps. non, elle produit bcp plus souvent,certes pas toute la puissance car le vent est trop faible, mais elle produit qd meme. Et c’est la que l’Eolien en mer devient super avantageux : en mer et sur l’ocean, il y a pratiquement toujours une “petite brise” qui va permettre d’assurer une production de base. Alors… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous me prenez pour un blaireau? Ou ai-je écrit qu’une éolienne ne produisait que 21,9% du temps?

Pastilleverte
Invité
l’éolien en off shore, juste au-delà de la ligne d’horizon, avec des soubassements “aménagés” pour la faune marine, sachant que nous avons même une société française de tout premier plan dans l’ensemble des ENR, j’ai nommé Nexans (cocorico), fournisseur de câbles, petit accessoire indispensable, même aux meilleurs constructeurs étrangers, Bref, une des dcomposantes du mix énergétique, serait susceptible de fournie entre 10 et 20% de la production (repeat production) d’électricité (et pas du total énergétique) dans l’UE à l’horizon 10 à 15 ans, sachant qu’à cette date, il aura bien fallu trouver des machines qui “combinent”, avec par exemple production… Lire plus »
Dan1
Invité

La France a effectivement pour objectif de produire plus de 23% d’électricité renouvelable en 2020, mais précisément parce que l’objectif des 23 % ne s’applique pas à l’électricité mais à l’ensemble des énergies. Donc l’électricité fera mieux que 23 % parce que d’autres feront moins bien (par exemple le transport).

New energy
Invité
Rappels à propos du nucléaire et de l’éolien Tôt ou tard, les besoins énergétiques des pays émergents propulseront le prix de l’uranium sur des sommets. Selon plusieurs projections, une pénurie mondiale d’uranium se produira dès 2015, la production d’uranium atteindra son maximum en 2025 avant de diminuer, entraînant la diminution de la production d’électricité nucléaire. Aucune autre technologie nucléaire ne sera disponible avant 2040. Le prix de l’uranium a déjà été multiplié par dix en quatre ans et le coût du combustible nucléaire prend une importance croissante dans le coût de l’électricité nucléaire. Si le prix de l’uranium atteint 400$… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Bravo à New Energy pour ce beau réquisitoire exhaustif et brillant ! Argumentation a l’air de bonne foi et de tenir la route, même si Dan1 et d’autres, -à juste titre!- souhaiteraient sans doute un peu plus de preuves accréditées. Le seul reproche que je ferai, -si je puis me permettre dans cette belle démo-, c’est que l’accent n’est pas assez mis sur l’éolien offshore et son vaste potentiel…mais ceci ne fait qu’accentuer encore l’avantage in fine de l’éolien vis à vis du nucléaire, tous aspects considérés. E.Besson, C.Lagarde et NKM, vous savez ce qui vous reste à faire !… Lire plus »
airsol
Invité

merci à new energy je suppose qu’il s’agit du rapport de decembre 2009, le pari de l’éolien il faut que nos chers élus le relisent avant de raboter l’offshore en France

Max2
Invité

je viens de lire la prose de “Inox” c’est ahurisant ! Se battre pour que la vue des paysages ne soit pas polluée par des éoliennes, ça revient à faire partie du lobby nucléaire ? Ben voyons ! Que dire alors du lobby éolien ? Qu’un membre du conseil d’administration de Theolia soit aussi membre du Conseil supérieur de l’énergie et sénateur, ça le choque pas les pro-éoliens, on dirait …

Dan1
Invité
Belle énergie en effet dépensée par New energy pour rédiger ce commentaire (qui doit être en partie une reprise de choses qui tournent déjà en boucle sur internet…les sources ne sont pas citées). Bon, mais quels sont les “arguments” : – pénurie d’uranium en 2015 : Si ça se produit, c’est précisément que le nucléaire aura mis un violent coup d’accélérateur et que les pays qui y croient très fort ont fait des réserves en prévision de la future mise en service de nombreux réacteurs. D’ici là, AREVA (et d’autres) auront engrangé des milliards ! – l’envolée du coût du… Lire plus »
airsol
Invité

j’ai cité une source effectivement c’est pas new, j’ai mis le lien vers le rapport du Centre d’Analyse Stratégique gouvernemental, à priori pas un organisme écolo incompetent, pas ayatollah

Sicetaitsimple
Invité

Quand j’ai lu les “400” de New energy, j’ai cru un moment qu’il y avait confusion entre “francs” et “euros”, ce qui arrive parfois quand on parle du coût du programme nucléaire. Mais non, là, ce sont des dollars dans les deux cas…. Si le prix du pétrole atteint 600$/bl (même saut que celui évoqué par New Energy), je pense qu’on sera très content avec un U3O8 à 400£/lb.

Guydegif(91)
Invité
Dan1 faut reconnaitre que Airsol 1 a indiqué un lien et fort intéressant de surcroit vers l’article du CAS. J’ai découvert ce lien et article avec bonheur car parait fait sérieusement. Soyons objectifs et positivons sur les choses dites par le CAS et vous. Soyons objectifs, la cohabitation n’est pas une tarre mais un comportement raisonnable de grandes personnes sensées ! Il n’y a pas à lancer de bataille NUC vs EnR, optimisons le tout en // avec des économies d’énergies pour le bien être de tous et de la planète. Let it be ! bis..disait John & co !… Lire plus »
Calvadossien
Invité

Les éoliennes resteront de la poudre aux yeux des écolos dans la mesure où on ne peut pas stocker l’électricité. Quant à la fabrication et à l’installation d’éoliennes, elle nous coutent très cher, à nous contribuables. Le résultat est que quand le vent tombe, on rallume les centrales thermiques, qui sont les plus polluantes, tout le monde sait ça !

Sicetaitsimple
Invité

“Le résultat est que quand le vent tombe, on rallume les centrales thermiques, qui sont les plus polluantes” Vous avez parfaitement raison, mais a contrario s’il n’y avait pas d’éoliennes, les centrales thermiques polluantes seraient toujours en fonctionnement, non??? “Et le stockage d’électricité dans tout ça?” Bah on attend vos propositions ( chiffrées si possible).

Dan1
Invité
Effectivement une des sources a été citée par AIRSOL (le rapport du CAS que j’ai lu). Sauf que airsol n’est pas New energy… enfin je suppose. Donc le rédacteur du commentaire New energy (je suppose qu’il est le rédacteur), n’a pas cité sa(ses) source(s). Dans le rapport CAS, on trouve une référence pour les 0,05 t de CO2/MWh du nucléaire : il s’agit d’un rapport de la caisse des dépots : A la page 6/36, on trouve cette valeur avec un renvoi à l’université de Louvain. Or, l’université de Louvain est connue et j’ai souvent cité, depuis 2008 (taper université… Lire plus »
De passage
Invité

Les 883MW marins installés ont coûté 3000€ le MW pic. Pour 1200€ le même MW en terrestre en 2007. Soit + 150% pour une production annuelle (je cite les chiffre des éolistes) passant de 1800 à 3000 h/an pour les plus optimistes (les allemands déclarent 2500h) soit + 66%. Où est donc la baisse des coûts qu’on nous assène tous les jours? En Angleterre une installation récente indiquée sur Enerzine donnait 4000€ le KW électrique installé.

Inox
Invité

de la France vont décider d’un petit quelque chose dans cette filière ? Je n’aime pas ces tableaux et graphiques sur les EnR où le nom de la France n’est pas cité.

Inox
Invité
Rand
Invité

Desole que vous l’ayez pris personnellement, et  non je ne vous prends pas pour un blaireau. Simplement on entend trop souvent cette contre verite  (et je n’ai pas dit que vous l’avez dite !)  : facteur de charge = 20% => l’Eolienne produit 20% du temps.

Inox
Invité

Nicolas va s’y coller.

Inox
Invité
où ? Le groupe allemand a choisi le port de Hull situé dans le nord-est de l’Angleterre. La filière industrielle éolienne britannique se met en place. Siemens a signé jeudi dernier un protocole d’accord avec le port de Hull, dans le nord-est de l’Angleterre, pour y construire une usine de turbines éoliennes. Un accord définitif doit être conclu dans le courant de l’année. Le montant de l’investissement n’est pas communiqué, mais Siemens promettait l’an dernier de construire une usine de 80 millions d’euros. L’idée est de servir les énormes champs éoliens en mer qui doivent être développés dans les années… Lire plus »
Calvadossien
Invité

Les centrales nucléaires ne crachent pas de CO2 que je sache ! Et le saccage des paysages par des éoliennes ne fait pas diminuer le nombre de centrales nucléaires ! Il n’est pas possible de stocker l’électricité, tout le monde sait ça, alors ne bottez pas en touche en me demandant “mes propositions” !

Calvadossien
Invité

Les centrales nucléaires ne crachent pas de CO2 que je sache ! Et le saccage des paysages par des éoliennes ne fait pas diminuer le nombre de centrales nucléaires ! Il n’est pas possible de stocker l’électricité, tout le monde sait ça, alors svp ne bottez pas en touche en me demandant “mes propositions” !

Sicetaitsimple
Invité

Bon, bon…Ne nous fachons pas… Si vous voulez, je peux vous recommander la lecture d’une étude récente de Greenpeace? Mais c’est si vous voulez seulement..

Calvadossien
Invité

Les centrales nucléaires ne crachent pas de CO2 que je sache ! Et le saccage des paysages par des éoliennes ne fait pas diminuer le nombre de centrales nucléaires ! Il n’est pas possible de stocker l’électricité, tout le monde sait ça, alors ne bottez pas en touche en me demandant “mes propositions” !

Sicetaitsimple
Invité

Euh, excusez moi , mais là je suis un peu perdu.. Il y a peut-être un bug coté Enerzine… On va parler d’autre chose en attendant: pour le Calvados, vous avez des bonnes adresses?

Sicetaitsimple
Invité

Allo Houston ? On a un problème….( Apollo 13, pour les plus jeunes..).

Poete
Invité

alors si elle ne tournent pas forcément quand on en a besoin, bof !

Campagnard
Invité

ce sont toujours des urbains qui sont partisans des éoliennes, ceux qui habitent à la campagne n’en veulent pas, c’est fou !

wpDiscuz