Un niveau historique de consommation d’électricité ?

Le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité (RTE) rappelle dans un communiqué, que la France subit actuellement des conditions météorologiques inhabituelles qui sollicitent particulièrement le système électrique.

Ainsi, pour 1°C de température en moins, cela va entraîner une augmentation de la consommation d’électricité d’environ 2 300 MW, soit l’équivalent du double de la consommation de la ville de Marseille.

Dans ces conditions, un pic de consommation est attendu pour aujourd’hui à 19 heures, avec une demande instantanée de 94 200 MW qui pourrait dépasser le niveau historique du 11 février 2010 (93 100 MW).

Le RTE tient quand même à rassurer l’opinion en indiquant que "l’équilibre offre-demande reste assuré de façon satisfaisante", car apparamment des capacités de production (renouvelables ou thermiques) ont été ajoutées, et les 46 interconnexions transfrontalières restent mobilisé.

Enfin, le gestionnaire lance un appel à tous les consommateurs, en particulier ceux habitant le grand Ouest de la France, à veiller à bien maîtriser leur consommation d’électricité, notamment au moment de ces pointes de consommation, entre 17h00 et 20h00. Ceux-ci sont invités à participer aux dispositifs spécifiques de sensibilisation mis en place par RTE (www.ecowatt-bretagne.fr) pour inciter chacun à modérer sa consommation en période de pointe, entre 17h et 20h en hiver.

Quelques gestes simples peuvent contribuer à cet effort : éteindre la lumière et moduler la température dans les pièces inoccupées chauffées à l’électricité, fermer les volets la nuit, utiliser les appareils électroménagers après 20h (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge…), éteindre les appareils en veille, etc…

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

63 Commentaires sur "Un niveau historique de consommation d’électricité ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Envircinq
Invité

Voici les conséquences de la promotion immodérée du chauffage électrique notamment en Bretagne où l’on aurait pu développer plus tôt des alternatives plus intelligentes : économies d’énergies/isolation, biomasse, éolien, énergies marines mais si c’était pour sanctionner les Bretons d’avoir refusé le nucléaire c’est bien joué

michel123
Invité

En dehors des station de pompage turbinage faites spécifiquement pour cela il faudrait installer sous tous les barrages un deuxième réservoir dans lequel on repomperait l’eau aux heures creuses et en mettant quelques turbines supplémentaires dans chaque barrage on pourrait produire beaucoup plus aux heures pleines

fredo
Invité

de quoi se plaint-on, tout va bien. D’un côté, sabotage organisé de toute vélléité de réelles économies d’énergie structurelle (voir l’amendement de dernière minute au Sénat sur les CEE lors du vote de la loi Grenelle 2) ; De l’autre il faut faire des économies d’énergies quand cela dépasse la capacité de production d’électricité qui coûte cher du MWh en pointe. Voilà une belle hypocrisie pour développer la consommation d’énergie. Quid de l’efficacité énergétique où la marge de progression est considérable, cf Japon et Suisse, sans compter tous nos voisins. kenavo

Tassin
Invité

La solution à moyen terme est pourtant simple : interdiction du chauffage électrique dans les habitations neuves. Plus économique, plus écologique, et moins dangereux pour le réseau.

dede29
Invité

Je ne savais pas que les pointes avaient lieu la nuit !

einstein30
Invité

il est a deplorer que les partisants des enr ,eoliennes ou autres ,que ces moyens de production ne resolvent pas les problemes de pics de consommation ; heureusement qu’edf a remis en service les centrales de production thermique classique apres les avoir mis au normes ; de plus ,il faut prendre en compte que certains reacteurs sont a l’arret pour rechargement de combustible ; donc les enr dans ce cas ,c’est du “vent”

Wally
Invité
@dédé 29, c’est pourtant simple à comprendre le pourquoi de la pointe de consommation entre 17 et 20hr, on rentre chez soit à 17hr , il fait noir, on allume les lampes, comme on a laissé le chauffage en veille la journée, bin on a froid, donc on augmente le thermostat, madame prépare le repas sur sa cuisinière électrique ( sa c’est le max Kw/h), puis on prend sa douche ou son bain, le chauffe électrique fonctionne au max d’autant que l’eau du réseau est aussi beaucoup plus froide. tu prends se schéma et tu le multiplies par des millions… Lire plus »
Ben des bois
Invité

Moi quand je vais rentrer ce soir mon thermostat automatique aura déclenché le chauffage au gaz comme d’habitude et comme bon bâtiment est isolé il n’y aura qu’un ou deux dégrés à atteindre pour être bien chez soi. Et nous préparerons un repas délicieux avec notre gazinière comme d’habitude. Et comme on prend nos douches chauffées au gaz le matin… le pic d’électricité??? Pas chez nous en tout cas !!!

trimtab
Invité
Somme nous sages ? Le négawatt a t il encore frappé !? Car hier la provision RTE (établi la veille – J-1) pour la pointe de 19hr était de 93900 MW. Leur provision J (mise à jour vers 14h00) était à la baisse à 91600 MV Et le conso final à 19hr était QUE de 89957 MV. Est ce que la ‘baisse’ d’activité due aux conditions météo (moins de TGV, Ecole ou bureau fermés ou au ralenti etc) ont étaient les seuls responsables pour ce ‘baisse’ ou avons nous écouté enfin le ‘bison futé’ du negawatt ? Et pour aujourd’hui,… Lire plus »
Bibou64
Invité

Instructif de comparer les productions du  mix energiétique de l’Espagne en temps réél avec celui de la France : Espagne : France :

michel123
Invité
Elle passe 1- par une isolation de trés haute qualité(jusqu’à 4 fois moins de pertes thermiques ) 2- par la récupération de la chaleur perdue dans des ventilations 3- par l’obligation d’installer des pompes à chaleur géothermiques pour tous les batiments neufs. Pompes qui produisent à consommation égale jusqu’à 6 fois plus de chaleur , sans aucune perte de rendement même lorsque la température extèrieure continue de baisser (contrairement aux pompes aerothermiques) Si l’on associe chauffage efficace et isolation performante on peut réduire ce chauffage à presque rien (10 à 15 fois moins) Le gaz doit au même titre que… Lire plus »
trimtab
Invité
RTE a revu à la baisse sa prevision de la pointe de 19hr que de 200 MW ! Oh Les rats ! Montrez leur citoyens que peut faire mieux ! Beaucoup mieux ! Aux NEGAWATTS Citoyens ! Rendezvous entre 18h et 20h pour leur montrer que notre ‘civisme énergetique’ne se situe pas dans ‘epaisseur du trait’! Et après on pourrait au moins discuter de ‘l’epaisseur REEL du trait’ en question ! Soit la ‘courbe’ baisse et on a des ‘biscuits en poche’ pour continuer le vrai débat, soit la courbe monte et on est tous les con……s, egoistes et sans… Lire plus »
Tassin
Invité

L’isolation ne change pas grand chose à la problématique des “pics”. Dans une maison bien isolée, vous mettrez tout de même la lumière, le chauffage et autres usages en route en rentrant. C’est clairement le chauffage électrique qui est en cause.

Dan1
Invité
Justement si l’isolation ne règle pas le problème du pic horaire de 19h00, c’est peut être tout simplement parce que le chauffage électrique n’est pas responsable majoritairement de ce pic bref et intense. L’étude REMODECE (souvent citée sur Enerzine) l’a d’ailleurs démontré : En revanche, le chauffage électrique est bien évidemment responsable d’un niveau globalement élevé de consommation électrique tout au long de la journée les jours froids et avec un léger déphasage dû à l’inertie des bâtiments. Mais là, il ne s’agit de pointe horaire, mais journalière. Par exemple le 1er décembre, on passe de 71,9 GW à 4h00… Lire plus »
Francis29
Invité
je trouve quand même limite que l’on demande aux gens de baisser leur chauffage  alors qu’on commence maintenant à voir fleurir dans toutes les villes des milliers de décorations de noël qui brillent une bonne partie de la nuit. C’est bien beau la féerie de noël, mais au cas ou les gens n’auraient pas encore compris, il va falloir commencer  à rogner sur notre petit confort. Alors commençons par les chose qui sont vraiment superflus! Je suis évidemment un ferveur défenseur d’une consommation énergétique maîtrisée et raisonnée, mais demander à un locataire d’un appartement des années 50, qui n’y est… Lire plus »
trimtab
Invité
En vue de mes commentaires plus haut, et l’experinece citée dans une JT des années 1970’s (Jean Claude Bourret ?) je vous propose ‘l’experience’ suivante: Demain matin vous lancez un appel ‘officiel’ à vos lecteurs aux ‘negawatts’ pour demain soir entre 18h et 20h. Vous mettez votre appel ‘a la une’dans le style “aux negawatt citoyens ! Vous invitez à tous de relayer votre appel par mail, facebook, twitter, bouche à oreiller…….. Vous invitez tous le monde à consulter la courbe RTE du jour, pour voir si leur action est dans ‘épaisseur du trait’ ou non. Si on dit qu’une… Lire plus »
trimtab
Invité

Et si vous decidez de lancer dans cette ‘opération citoyenne’ vous pouvez bien sur contacter des redactions JT des differentes chaines TV pour qui ‘relayent’ votre ‘appel’ dans leurs JT de la journée (et même ce soir pour leur 20h ?!!! Si vous OSEZ ?), qui, de plus fera un peu de ‘pub’ bien merité pour votre site. Par contre ne prevenez pas RTE trop tot ! Ils seront capable ‘ajuster’ leur ‘previsions’ qui pourrait ‘truquer le jeu’! On discute assez ici sur enerzine. Peut être il est temps ‘d’y aller franco’avec un peu ‘d’action’? trimtab

Nature
Invité

Le 11 nov. les thuriféraires de l’éolien chantaient des hymnes à la gloire de leurs machines. Pour quelques heures de production inhabituelle. Depuis deux semaines on ne les entend plus.Alors que le froid aggrave la consommation, que produisent donc les éoliennes?

Dan1
Invité

Je souffle la réponse !

Ar korrig
Invité

Facile de demander aux usagers de baisser sa consommation, quand la l’éclairage public et les décorations de Noël sont allumés ???? Autre remarque : EDF me fait payer un contrat pour 60 ampères si je comprend bien ils ne sont pas capable de le respecter !!!!

Pierrotb001
Invité

Pour DAN1: Vos explications ne tiennent aps la route. Un simple calcul de bon sens vaut mieux que de longues et “trucables” études. Un plafonnier de forte puissance allumé: 30W (basse conso) à 300W (halogène) Un radiateur élec allumé: 1000 à 2000W. Et…combien de radiateurs élec avez vous chez vous M tout nucléiaire? Au moins 9 ou 10… Le calcul est vite fait: la coupure du chauffage élec est un moyen tres efficace pour réaliser l’écretage!

trimtab
Invité

ILS ont prévu d’abord 94200 MW pour la pointe de 19h ILS l’ont d’abord revu à la baisse à 91300 MV puis à 91100MV Conso final à 19h = hasard ou ecowatt ? trimtab

Dan1
Invité
Pour Pierrotb001 : Si vous lisiez attentivement ce que j’écrit, vous vous rendriez compte que j’ai dit exactement la même chose que vous ! J’ai écrit : “Si on veut maîtriser la pointe, il faut donc agir sur autre chose que le chauffage électrique, sachant qu’avec des systèmes à accumulation, le chauffage peut aussi s’effacer dans les heures critiques et donc participer au lissage de la courbe.” Cela veut dire que la pointe horaire de 19h00 est engendrée par bien d’autres usages que le chauffage (les produits bruns de l’étude REMODECE) sur lesquels il faut aussi agir. Mais cela veut… Lire plus »
Jean noemi
Invité
“Un radiateur élec allumé: 1000 à 2000W. Et…combien de radiateurs élec avez vous chez vous M tout nucléiaire? Au moins 9 ou 10…” —————————– Ca c’est vraiment un cas extrême. Si on raisonne entre gens raisonnables, sur des cas raisonnables, le chauffage électrique, ça concerne souvent des maisons bien rénovées ou comme appoint de vieilles passoires thermiques déjà chauffé au fioul ou au bois (le cas de mes parents). Dans mon cas perso, j’ai un habitat déjà très bien isolé et quelques radiateurs électriques qui ne servent que quelques semaines au max par an parce que m’équipper en techno dernier… Lire plus »
nature
Invité

Merci. Je suis allé voir:réponse ,à ce moment production des éoliennes 1 % du total. Il me semble comprendre le silence des promoteurs.

Dan1
Invité

Pour ceux qui veulent suivre les débats avec les antériorités, je rappelle ce qui a déjà été écrit par marius76 et pamina : je redonne le lien direct vers le rapport Poignant-Sido : Il n’est pas inutile de lire le bilan prévisionnel de RTE (notamment pages 41 à 56) : Autres références : Lien direct vers l’UFE :

Pierrotb001
Invité

Savez vous comment connaitre la part du PV dans le mix. Celui ci n’est pas présent ni sur les graph des site RTE non plus sur site Espagnol? En espagne il ne doit pas etre négligeable à 12h00. Autre question qui n’a rien à voir: savez vous combien d’heures tourne un groupe EJP dans une entreprise? C’est 22jours par an pendant 24h? Merci de vos réponses

Pierrotb001
Invité

et mes 2 questions….

michel123
Invité

Les step c’est cher et les bons emplacements sont rares alors pourquoi ne pas utiliser les barrages existants en leur rajoutant un petit réservoir un peu en aval pour remonter de l’eau pour quelques heures afin de faire face à ces pointes des 3 à 4 heures qui mettent en péril tout le réseau. Ces petits réservoirs+turbines réversibles supplémentaires permettraient au prix d’un investissement modique de lâcher de grandes quantités d’eau sans risque pour les riverains situés en aval.

trimtab
Invité
Beaucoup de commentaires ici et là concernant la ‘culpabilité’ ou non du chauffage ‘electrique’ dans la gestion de la demande electrique, mais est ce que les uns et les autres incluent les Pompes à Chaleur, qui bien que plus effifaces que des ‘vieux grilles pains’, sont toutefois du chauffage ‘electrique’. Qui m’emmene au paradoxe, car avec quelques 140,000 PAC installés en France en 2009 (pour une totale cumulé autour de 750,000 – chiffres ministre environement), malgré leur ‘gain’ en efficacité, la demande totale electricité ne semble pas baissée sensiblement ? J’ai un debut de réponse à cette paradoxe. J’ai lu… Lire plus »
michel123
Invité

une bonne pac aerothermique consomme 3 fois moins d’électricité qu’un radiateur( quand il fait trés froid le rendement tombe à 2 mais restera toujours supèrieur à 1) Pour une pompe à chaleur géothermique c’est 6 fois moins de consomation . Si vous avez fois moins d’énergie que vous utiliserz pour le chauffage optimisé l’isolation d’un facteur 2 ou 3 c’est 12 à 18 fois moins de consommation . A ce compte là il y peut doubler la surface il y a une sacré marge……

trimtab
Invité

Ok Donc, même en augmentant la surface, la demande energetique pour le chauffage ‘electrique’ doit baisser sensiblement…vous dites “il y a une SACRE marge….”. OK, mais pourtant ça ne semble pas baiser …. je reste perplexe……. trimtab

michel123
Invité

par ce que l’obligation de construire des maisons bien isolées et chauffées efficacement ce ne sera que pour 2012. Pour l’instant la législation est peu contraignante et ne concerne que les nouvelles habitations et en aucun cas l’ancien

trimtab
Invité
Je doit conclure que les 750,000 PAC actuellement en service en France: Sont: 1: Que dans les construction neuves, mais TRES MAL isolées ! 2: Qu’aucunes des renovations de logements avec vieux ‘grilles pains’ ont fait le choix du PAC. 3: Que TOUS les PAC de France sont en ‘remplacement’, de toutes les autres types de chauffage SAUF l’electrique ! Je suis toujours perplexe……….. Ou peut nous comparons tous simplement des patates (petit logement urbain compacte) avec des carottes (logement plus spacieux, semi urbain ou ‘rurbain’)…. Le TOUJOURS PLUS quoi…….. Et à ce petit jeu de ‘comptabilité énergetique’ là, on… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

Merci pour tes réponses Marius. je vais eller jeter un coup d’oeil. Je ne sais pas s’il y a une incidence de Lux sur les LBC LED quand on a une baisse de 10V comparé au 230V (réseau français). Bonne question. Sur une lampe à incandescence c’est proportionnel. Je ne conseille pas les LED si vous avez un nouvel achat à faire. Attendre 1 à 2 ans sinon vous ferez parti de cobaye qui paye tres cher qqchoe non encore mature. Si ce n’est pour des lampes à design. A+

Dan1
Invité
Pour avoir une idée de la production PV française dans le mix électrique, il suffit de faire un calcul approximatif. Au mois de décembre en France, un capteur PV produit en moyenne 1 kWh par jour pour chaque kWh installé. Il y aurait déjà 850 MW installés. Le parc français produirait donc 850 MWh par jour en décembre. 850 MWh = 0,00085 TWh Sachant que le 1er décembre, la production française était d’environ 1,9 TWh, on peut estimer que le PV représentait 0,045 % du mix début décembre. Il fera mieux en été ! Et surtout, si on installe 100… Lire plus »
Proejp
Invité
Alors que tourne en boucle le refrain du « pic de consommation » et le risque de « black-out », un riverain m’a demandé quelles solutions nous étaient offertes pour y faire face. Il en existe de très simples, mais EDF les cache bien. RTE (Réseau de transport d’électricité), l’entreprise publique qui gère notre bon approvisionnement, s’est penché sur la question en s’inspirant des « politiques mises en œuvre par le passé ». Dans son bilan prévisionnel 2009, page 48, deux solutions que l’on aurait pu trouver seuls sont énoncées : augmenter l’offre baisser la demande. Ecologiquement, il n’y a pas photo… « Le premier mécanisme apparu historiquement,… Lire plus »
Gerard2
Invité
A marius 76 : Les EJP ne sont plus accessibles au particulier depuis plusieurs années. Pour avoir un Tempo, il faut se battre au téléphone, le tarif Tempo est au catalogue, mais il y a des consignes pour ne plus le donner. Quant aux entreprises, elles n’ont absolument pas arrêté leur EJP pour aller sur des tarifs de marché ouvert. Pour une raison simple, les concurrents d’EDF n’ont quasiment jamais proposé des offres de marché ouvert depuis 2004 aussi intéressantes que les tarifs verts de base d’EDF ! (d’où la loi NOME…) Et les concurrents d’EDF n’ont jamais proposé d’option… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
pour completer la réponse de DAN1, les chiffres aujourd’hui en Allemagne: PV 530MW au pic, pour une puissance installée qui doit être d’environ 15000MW à ce jour. Pour une production de moyens centralisés (nucléaire, cahrbon, gaz, hydro)d’environ 55000MW: et une production éolienne entre 1500 et 3600MW sur la journée…. Bref, à ceux qui pensent que les renouvelables feront qu’il n’y aura plus besoin de fossiles ou de nucléaire, la route est longue et la pente sera raide…. Mais bon, si on a réalisé les ordres de grandeur, ça permet de tracer aux renouvelables des trajectoires réalistes et optimisées en terme… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

le lien sur la production éolienne: Tout ça pour dire que même en Allemagne, avec aujourd’hui environ 15000MW de PV et 25000MW d’éolien installés, il y a des jours où ceux-ci ne produisent que moins de 4000MW au pic… Même si l’Allemagne double son éolien et son solaire, ça ne fera dans certains jours qu’environ 10% de la puissance nécessaire. Mais bien sûr, en moyenne sur l’année en energie, ce sera beaucoup plus satisfaisant. Bretagne-Allemagne, même problème.

Sicetaitsimple
Invité

Je vous cite “il faudrait creuser au pied de tous ces barrages un deuxième réservoir plus modeste dans lequel on repomperait l’eau aux heures creuses” C’est une plaisanterie? Creuser un réservoir? Vous avez la moindre idée de ce que ça représente “en vrai”? Expliquez nous…

Pastilleverte
Invité
reste la géothermie,plus ou moins profonde,et donc tem° de + en + élecées, avec utilisation soit pour ECS, soit pour chauffage, soit, mais plus profond ou plus rare pour produire de l’électricité. La réinjection de l’eau (“doublets) diminue la gaspillage. Quelques “petits” problèmes à régler : le coût des forages, surtout pour électricit” car profond , sauf uelques endroits sur le globe, et la corrosion, mais à part ça… “vraie” ENR inépuisable, car, à ma connaissance , les “changements climatiques” ne concernent pas le sous sol “profond” de la Terre, dont le noyau est à environ 6000°K, soit, hasard amusant… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Merci de toutes ces explications. Bon, là on a affaire à un hydraulicien pur jus (tout celà n’est pas, je pense, disponible sur Internet), il ne va pas falloir dire de “co…ies”… Mais j’ai quand même l’impression que ma question à Michel123 (creuser un lac aval) reste pertinente…

Pierrotb001
Invité

Vous avez fini votre lobbying à 2 sous, Mme Pamina ! On a compris votre chapitre: l’avenir sera électrique ou ne sera pas. Mais oui…

Sicetaitsimple
Invité

Je pense que nous avons déjà parlé de ça, mais pierrotb001 ne devait être pas être là… Je partage votre avis: l’énergie “centralisée” de demain sera electrique, car c’est le seul vecteur qui permet de réunir les nouvelles productions (éolien off et onshore, PV, etc)… et les nouvelles consommations ( véhicules electriques notamment). Ca laisse pour autant de la place à certaines utilisations décentralisées (biomasse chauffage notamment). Si on veut réduire notre dépendance aux combustibles fossiles importés, il n’y a pas d’autre choix.

Dan1
Invité

“Vous avez fini votre lobbying à 2 sous, Mme Pamina ! On a compris votre chapitre: l’avenir sera électrique ou ne sera pas. Mais oui…” Aparemment, il y a des gens qui ne se rendent même pas compte que lutter contre l’électricité, les réseaux et les lignes hautes tension… c’est lutter en grande partie contre les nouvelles EnR qui en ont un très grand besoin sous peine de rester anecdotiques. Lutter contre l’électricité pour lutter contre nucléaire c’est un peu ringard ! Négawatt c’est sympa, mais Négatep c’est mieux.

michel123
Invité

Le genre de step à laquelle je pense c’est une ministep ,de faible capacité permettant de passer la pointe de 20 h- 24h . C’est à dire un réservoir représentant quelques heures de turbinage

Sicetaitsimple
Invité

Maintenant, c’est un mini-barrage, ce n’est plus “creuser un reservoir”. Vous progressez.. Au moins vous semblez reconnaitre que “creuser” au fond d’une vallée est quand même un concept purement théorique.. Alors, si vous avez des exemples précis à proposer, allons y… On demandera à Marius76 ce qu’il en pense.

michel123
Invité

les barrages réservoir ( pas forcément producteurs d’électricité ) sont légions , certains ont été creusés. je ne vois pas où est le problème ? Creuser le sol s’il n’est pas trop rocheux c’est le meilleur moyen d’avoir des matèriaux gratuits réutilisables en remblai tout en augmentant la capacité du réservoir . Je ne suis pas crispé sur une modalité technique , comme je vous le disais , techniquement rien de plus facile , financièrement il faut aller au moins cher.

Sicetaitsimple
Invité

Brarrage low cost dites vous? Je ne connais pas de barrage low cost, je ne connais que des barrages construits selon des rêgles conformes à la sécurité absolue attendue de ces ouvrages. Bon, on attend vos exemples.

wpDiscuz