Un nouveau catalyseur pour transformer la biomasse en plastique

Une nouvelle classe de catalyseur avec fer peut transformer la biomasse végétale en éthylène et en propylène, les briques élémentaires des plastiques courants.

Un pourcentage élevé de ces produits provient du pétrole, première source de carburant dans le monde.

Cette découverte offre une alternative « verte » à la production de plastique à partir du pétrole. Les chimistes se servent déjà d’une autre classe de catalyseur avec fer pour convertir la biomasse en produits similaires à l’éthylène et au propylène mais ces dérivés ne sont pas couramment utilisés dans la production des plastiques. Ces catalyseurs consistent en de grosses particules de fer ou en regroupement de particules de fer plus petites.

Lors de la transformation chimique de la biomasse, un dépôt de carbone détruit le catalyseur et forme une épaisse poussière qui bouche les équipements et génère de grandes quantités de méthane. Dans leur étude, Hirsa Maria Torres Galvis et ses collègues ont mis au point une nouvelle classe de catalyseur avec fer composé de petites nanoparticules séparées par des nanofibres de carbone.

Les chercheurs montrent que cette méthode peut être un moyen plus propre de convertir la biomasse en précurseurs du plastique et cela sans production de méthane.

Supported Iron Nanoparticles as Catalysts for Sustainable Production of Lower Olefins » par H.M. Torres Galvis, J.H. Bitter et K.P. de Jong de l’Université d’Utrecht à Utrecht, Pays-Bas ; C.B. Khare et M ; Ruitenbeek de DOW Benelux B.V. à Terneuzen, Pays-Bas ; A.I. Dugulan de la Delft University of Technology à Delft, Pays-Bas.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un nouveau catalyseur pour transformer la biomasse en plastique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

c’est peut être “vert” parce que ça vient de la biomasse, mais ce n’est une garantie ni d’inocuité (les poisons les plus violents sont “naturels”), ni de “eco friendly”, tout dépend quelle biomasse pourra et sera utilisée pour cette transformation, sachant que de mémoire, la part de pétrole transformé en plastique est d’environ 4% du volume total (comme dirait M de Margerie), ce qui est à la fois peu et beaucoup…

yp
Invité

une alternative ecologique au plastique, voilà qui changerait le monde, à l’heure actuelle le plastique finit toujours dans la mer

Pastilleverte
Invité

effectivement, je n’y avais pas pensé : et si ce catalyseur fonctionnait également “à l’envers” pour recycler les “plastiques” (dont je vois mal comment s’en passer à court terme, en biomasse. Bon sang, mais c’est bien sûr !

wpDiscuz