Un raffineur taiwanais investit dans le jatropha

A Taiwan, CPC Corporation, une entreprise publique de raffinage, a annoncé au début du mois de juin 2009 qu’elle planifiait de cultiver du jatropha dans le but de produire du biocarburant au cours des six prochaines années. Le choix de la zone de culture doit s’opérer entre l’Indonésie et le Cambodge, dont les climats sont plus adaptés à la culture de cette plante.

Dans le cadre d’un programme pilote, le raffineur taiwanais avait déjà cultivé 3 682 plants de jatropha à Taiwan. Selon Arthur KUNG, vice-président de CPC, la société envisage de cultiver jusqu’à 50.000 hectares de jatropha et permettrait ainsi de réduire les émissions de carbone et de diminuer la dépendance de Taiwan en énergies fossiles importées.

Le jatropha est une plante de la famille des Euphorbiaceae, très étudiée par les agronomes. En effet, son fruit est riche en huiles et peut être utilisé pour produire du biodiesel.

Le biodiesel suscite aujourd’hui la controverse en raison du fait qu’il soit produit à partir de colza et de soja qui sont également des plantes vivrières. L’utilisation de ces huiles pour alimenter des moyens de transport au détriment de l’alimentation humaine est en effet discutée. CPC s’est tournée vers le jatropha, en partie parce que l’huile de jatropha n’est pas comestible et elle est même toxique pour l’homme, et que son utilisation n’entre par conséquent pas directement en concurrence avec l’alimentation. D’autre part, des études montrent que le jatropha pourrait produire jusqu’à 2.000 litres de diester par hectare, bien plus qu’en sont capable le colza et le soja.

A terme, CPC pourrait éventuellement vendre son biocarburant en Europe et ainsi venir concurrencer le géant européen BP PLC.

BE Taiwan numéro 27 (10/07/2009) – Institut Français de Taipei (Taiwan) / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59923.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Un raffineur taiwanais investit dans le jatropha"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Voilà une bonne initiative !….pour consolider l’aval afin d’étendre cette Solution biodiesel efficace et sans conflit avec la filière vivrière….pouvant de plus donner pour l’amont des jobs dans des zones semi-arides à des gens peut-être tentés par la culture de drogues ! A creuser et latéraliser dans les contrées qui pourraient s’y prêter…dont nos DOM-TOM ! Why not ? A+ Salutations Guydegif(91)

Pastilleverte
Invité
Tout ce qui peut remplacer les carburants fossiles, sans concurrencer le vivrier est bienvenu; Le jathropa (ou jatropha) semble un bon candidat; Le gros avantage est en théorie que ces plantes poussent en milieu semi aride; lLennui, c’est qu’un calcul de coin de table montre qu’il faudrait utiliser des surfaces de culture de jathropa considérables, rien que pour se substituer au diesel; Le cacul en France sur environ 12 millions de voitures diesel parcourant  15 000 kms par an en moyenne et consommant 8 l aux 100 comparés aux rendements de 2000 litres de production par hectare. Au total, la concurrence avec… Lire plus »
maxxxx
Invité
@Pastilleverte : Le calcul de coin de table est à revoir un peu, aujourd’hui un diesel ça consomme 4 à 5 litres aux 100 km (et pouf ! je viens de sauver la moitié des terres agricoles à sacrifier au carburant)… Ensuite, si le transport ferroviaire était un peu plus concurrentiel et que le transport de voitures en train se généralisait, la moyenne de 15 000 km / (an x véhicule) pourrait baisser rapidement. @alternotre : C’est peut-être pas une ‘bonne’ solution en effet… mais ça a déjà le mérite d’être une solution applicable immédiatement… en attendant les moteurs diesel… Lire plus »
maxxxx
Invité
“Car l’adaptation des moteurs diesels pour qu’ils puissent utiliser de l’huile c’est un truc qu’on sait faire depuis belle lurette” => Je sais bien, Rudolf Diesel lui même vantait l’huile végétale comme carburant pour son moteur, dès 1912. Mais les voitures ‘bricolées’ à l’huile dont tu parles, elles ont deux reservoirs pour démarrer au gazole, non ? Le problème de la viscosité de l’huile nécessite de refaire tout le travail d’optimisation des moteurs qui a été faite pour le gazole afin d’obtenir une solution avec un rendement et une fiabilité optimales. En attendant que les contructeurs ne s’y collent vraiment,… Lire plus »
Ra sun
Invité
Je ne pense pas que le Jatropha puisse devenir un jour le carburant universel comme l’est aujourd’hui le pétrole. Par contre il peut s’avérer utile pour les pays en voie de développement, au climat semi-aride et en proie à la désertification comme Haiti, Madagascar, ou encore les pays du Sahel. Bien que cette plante acide soit interdite en Australie où les troupeaux sont laissés en libre pâture, le Jatropha possède néanmoins de très nombreuses qualités. Lors de sa croissance, cette plante stabilise les sols en proie à l’érosion. L’idéal serait que dans un premier temps le carburant issus de cette culture soit utilisé dans les… Lire plus »
wpDiscuz