Enerzine

Une usine de biocarburants d’algues dès 2009

Partagez l'article

Le groupe portugais Galp Energia a signé la semaine dernière un accord de partenariat avec l’Institut portugais d’Ingénierie, de Technologie et d’Innovation (Ineti), ainsi qu’avec la société AlgaFuel. Objet de l’accord : la production de biocarburant à partir de micro-algues.

L’accord prévoit la construction d’une usine pilote pour la production de biomasse et de biocarburants à partir de microalgues et de gaz de combustion capturés sur le site de la raffinerie de Galp Energia à Sines, au Portugal.

Le procédé de production de biocarburant d’algues repose en effet sur l’utilisation du CO2 comme matière première, ce qui rend le procédé de nombreuses fois plus efficace en terme d’économie de CO2 que des carburants tirés de cultures traditionnelles.

A l’occasion d’une conférence de presse tenue jeudi, Galp Energia a faire part de son souhait de voir ce projet pilote opérationnel en 2009.

Il représente un investissement d’1 à 2 millions d’euros.

Suivront, si les premiers résultats sont encourageant, une série de test en laboratoire avant d’envisager une éventuelle commercialisation.

[correction: 18/03/2008 16:35]

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "Une usine de biocarburants d’algues dès 2009"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Coyhug
    Invité

    Ce serait interessant à voir et cultiverait-il les algues eux-meme ou se serviraient-ils dans les réserves nutritionnelles du monde?Car si cela exige de prendre dans les réserves naturelles de nutrition mondiale,cen’est guère valable pas plus que de se servir de sija ou colza qui sont mangeable pour faire du carburant?L’idéal ne serait-il pas de se servir de déchets ou rejets de nos industries?

    Js
    Invité

    De ce que j’en ai lu c’est qd meme la voie la plus prometteuse, les bassins d’exploitations n’ayant pas besoin de surface considerable, pouvant meme etre implanté ds des zones industrielles, maintenant tout cela n’est qu’experimentale on attends de voir la commercialisation. mais il reste vrai qu’on doit exploiter nos dechets au maximum et tant qu’a faire en generer le moins possible

    Jose
    Invité

    Chers Amis,Une simple correction: Galp Energia SGPS, S.A. est une entreprise portugaise et non espagnole.

    Guydegif(91)
    Invité
    Très Bien ! Récemment on pouvait lire d’autres projets sur les mêmes sujets, en France et ailleurs, Danemark(?), Canad(?), Malte(?), et autres… Tel que décrit ci-dessus, il semblerait que Galp Energia + l’Institut portugais d’Ingénierie, de Technologie et d’Innovation (Ineti) + AlgaFuel semblent repartir de zéro en risquant de ré-inventer la roue ou n’est-ce qu’une impression rédactionnelle… »investissement d’1 à 2 millions d’euros. Si les premiers résultats sont encourageant, une série de test en laboratoire avant d’envisager une éventuelle commercialisation »…des tests en labo ont été faits par ailleurs par d’autres…Pourquoi ne pas mutualiser entre chercheurs et sociétés déjà sur ces sujets,… Lire plus »
    Ohcnas
    Invité
    Pourquoi regarder au loin pour ne pas voir ce qui se passera bientôt en France.En effet, une ferme industrielle de bio pétrole à base de biomasse d’algues verra le jour en 2009 dans le midi de la france en avant première mondiale.Cette ferme aura la particularité d’absorber sur la 1° tranche 80.000 tonnes de Co2 par an pour une production de 24.000 tonnes de bio pétrole (à différencier des bio carburants car il ne faut pas modifier les carburations des motorisations) et sera édifiée sur un site de 4 Haprés d’un incinérateur.Ce bio pétrole possède les mêmes caractéristiques que le… Lire plus »
    Chamver
    Invité

    Pour que le monde occidental retrouve ses valeurs et sa civilisation , nous devons sortir de cette arme economique, politique qui veut nous réduire à l’esclavage au mieux ou à la Mort.Retrouvons notre dignité et notre independance totale.

    Nvo
    Invité
    La voiture propre n’est pas à développer, elle existe ! Les constructeurs n’ont pas besoin de délais pour construire des voitures propres. La voiture propre pourrait donner un élan à l’industrie dans la crise actuelle. La voiture propre existe, sans essence, ni diesel, ni biocarburant et autres bricolages. Les constructeurs Honda et Mercedes sont en attente d’une volonté politique française et européenne (seul frein) de sortir du pétrole. La voiture hydrogène à pile à combustible n’a pas de problème d’autonomie, et la technologie est applicable aux camions et utilitaires (60 % de la pollution dite automobile) Ce secteur des camions et… Lire plus »
    Mohamed vall
    Invité

    NOUS AUTRES AFRICAINS QUI AVONS DES COTES TRES VASTES.NOUS ESPERONS QUE LES DITES SOCIETES PENSERONS A NOUS ET INSTALLERONS DES USINES DANS NOS PAYS.LA MAIN  D OEUVRE COUTE QUATRE FOIS MOINS CHER ET LES ALGUES SONT TRES NOMBREUSES ET VARIEES. MOHAMED VALL.R. I.MAURITANIE

    wpDiscuz