Uranium: le Niger reconduit l’approvisionnement d’Areva

Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’Areva, a obtenu le renouvellement des contrats d’approvisionnement du groupe en uranium nigérien, contre une forte revalorisation des conditions d’achat.

L’accord signé dimanche entre la dirigeante et Mamadou Tandja, Président de la République du Niger, renouvelle les contrats d’approvisionnement du combustible provenant des mines de Cominak et Somair pour les deux prochaines années, à un prix double de celui exercé il y a deux ans.

Une livre d’oxyde d’uranium devrait coûter 40 dollars cette année à Areva, contre 22 dollars au début de l’année dernière. Une nouvelle augmentation devrait être observée en 2009.

L’été dernier, le directeur d’Areva au Niger, Dominique Pin, avait été expulsé du pays à la suite de différends entre le groupe et le pays.

Par ailleurs, Areva a obtenu l’agrément du gouvernement pour lancer le projet d’exploitation du gisement d’Imouraren et étendre son périmètre d’exploration, confirmant ainsi sa position d’opérateur minier au Niger pour les décennies à venir.

Avec un investissement prévu de plus de 1 milliard d’euros (près de 650 milliards de FCFA), le site d’Imouraren constituera le plus grand projet industriel minier jamais envisagé au Niger, explique Areva dans un communiqué, le plaçant au deuxième rang mondial avec une production de près de 5000 tonnes d’uranium produites annuellement. Il devra permettre la création de 1400 emplois permanents et de très nombreux emplois induits.

Plus de 40% de l’uranium acheté par Areva provient du Niger, soit environ 3500 tonnes en 2007.

 

[Correction le 14/01, 13:12 ]

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Uranium: le Niger reconduit l’approvisionnement d’Areva"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jerome
Invité

Il faut rajouter qu’Areva fait partie cette année des 6 multinationales nominées au Public Eye People’s Award pour recevoir le titre d’entreprise la plus irresponsable. Cela aussi va peut-être jouer sur le prix de l’uranium. Par ailleurs, le “différent”, est un peu plus que cela car le groupe était accusé de soutenir la rebellion du Nord du pays. Où sont les notions de développement durable ?

benoit
Invité

Effectivement Jérome. Les multiples manquements d’AREVA et le comportement irresponsable de cette société vis-à-vis des travailleurs des mines d’uranium et populations des zones minières sont décrits en détail et de façon accablante dans le rapport de la CRII-RAD, consultable à l’adresse suivante (copier et coller le lien dans la barre d’adresses de votre navigateur) :

PasNaif
Invité

Celui qui assure l’avenir, ou celui qui croit qu’avec un moulin à vent et une vent de paroles on va résoudre la crise du climat? Heureusement qu’il y a de vrais écologistes qui appuient la seule énergie inépuisable à l’échelle humaine – Nucléaire – nonobstant les déclarations mensongères sur le “prochain manque d’uranium”. Il y en a vraiement qui prennent leurs désirs idéologiques pour des réalités: leur réveil sera dur!

Tadji
Invité
Silence, on vole. Oui, la France se cache derrière le Groupe AREVA pour continuer à voler et appauvrir l’un des pays les plus pauvres au monde. En constituant d’importantes réserves d’uranium sorties du sous-sol nigérien qui assureront l’avenir énergétique de la France qui exporte l’électricité grâce à cet uranium, alors que celui du Niger n’est pas pris en compte. On fait signer le contrat d’exploitation par le Président nigérien avec une petite directrice d’une entreprise française pour banaliser l’affaire au lieu que l’Etat français prenne toutes ses responsabilités face à l’histoire. Honte à la France, puissance mondiale qui s’enrichit sur… Lire plus »
Zino
Invité
La French Africa                            Par : Y.Mérabet L’actuelle crise Franco-nigériane dévoile que  le problème du Sahara Occidental est lié  purement et simplement une affaire d’uranium. Le feu roi Hassan II du Maroc en savait plus.      C’était déjà, au début de l’année 1981, que le spécial uranium de la Gazette Nucléaire (N° 41/42) révélait une lettre d’un conseiller de la CEE en Afrique qui montrait l’état d’ignorance quasi complet du président du Niger de l’époque sur les causes de la crise du marché de l’uranium et donc de la baisse de la rente versée à l’État nigérien. De cette ignorance, les dirigeants… Lire plus »
Zino
Invité
Alger, le 2010-08-14   La stratégie impériale des Etats-Unis pour contrôler  les ressources énergétiques mondiales                                                                     Par Y : Mérabet   Le nouveau siècle américain   Les meneurs d’opinion aux USA, dans la décennie qui a immédiatement suivi l’effondrement de l’Union soviétique, se plaisaient à décrier l’absence d’une stratégie d’envergure comparable à ce que George Kennan avait appelé endiguement, limitation de l’expansion de l’ennemi, terme réfléchi pour qualifier l’encerclement de l’Union soviétique pendant la Guerre froide. La question clé, telle qu’elle fut posée en novembre 2000 par  Richard Haas, (analyste américain en sécurité nationale, était de déterminer la manière dont les USA… Lire plus »
Anonyme
Invité

Pour un prix sur le marché internationa qui est 60 dollars on vous offre 40 dollards soi 20 dollards de difference et vous acceptez quand les dirigeants africain prendront leurs reponsabilté

Okba
Invité
Comment M.Y Mérabet, qui roule pour le roitelet mimie6 boutef et les généraux, peut expliquer la solide implantation des terroristes islamiques en kabylie et dans tout le sahara africain (nulle part ailleurs) ? Pourtant à l’inverse du sahara (ou le sahel), la kabylie est totalement dépourvue de toute énergie. les mêmes terroristes opèrent à la fois au sahel et en kabylie (c’est à dire à plus de 2000 km de distance). De plus ces terroristes “qui roulent pour la france (ou USA) selon Mérabet” n’opérent pas dans le reste de l’algerie, ni en tunisie,ni en libye,ni égypte et encore moins… Lire plus »
wpDiscuz