Vallourec profite de la relance du nucléaire

Pour faire face à la relance de l’énergie nucléaire dans le monde, Vallourec, spécialiste de la production de tubes en acier sans soudure, investira 80 millions d’euros en nouvelles capacités de production en France et aux Etats-Unis.

Ces investissements concernent trois sites de production de Vallourec : ceux de Valinox Nucléaire en France et de Valtimet en France et aux Etats-Unis :

  • Producteur de tubes en acier inoxydable et à haut alliage de nickel pour générateurs de vapeur de centrales nucléaires, Valinox Nucléaire va accroître la capacité de production annuelle de son usine de Montbard (Côte d’Or, France) de 1 800 km de tubes en 2008 à 4 500 km en 2011.
  • Valtimet, spécialiste des tubes soudés en inox et en titane pour circuits secondaires de centrales nucléaires, va doubler la capacité de production de tubes nucléaires de ses usines de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or, France) et de Brunswick (Georgie, Etats-Unis).

Dans un communiqué, Vallourec souligne que la renaissance du nucléaire se manifeste par la multiplication des projets de construction de centrales nucléaires dans le monde. La capacité nucléaire mondiale installée devrait ainsi croître de plus de 300 GW entre 2006 et 2030, selon les prévisions d’Areva.

Ces nouvelles constructions, combinées à la prolongation de la durée de vie des centrales existantes suscitent une demande en produits tubulaires spéciaux supérieure à l’offre disponible.

Pierre Verluca, Président du Directoire de Vallourec a commenté cette décision : « Ces investissements s’inscrivent dans la stratégie de croissance de nos activités dans les domaines porteurs de la production d’énergie, notamment dans le nucléaire où Vallourec a acquis depuis 30 ans un savoir-faire et une position de leadership.»

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Vallourec profite de la relance du nucléaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

Voilà encore 3 brefs qui evoquent ‘la relance’ du nucléaire, mais qui dit la verité, car certaines sources indiquent que c’est tout le contraire.   Seulement une trentaine centrales en constuction dans le monde (la majorité en Russie et Chine – contrôle de l’etat – et  par des investissements privés) pour beaucoup plus qui vont fermés dans les prochains 15 ans, atteint par la limite age. Relance nucléaire, rêve ou réalité ?   trimtab

lion
Invité

On peut le regretter mais la relance du nucléaire est une réalité. La “terrorisation” des esprits sur ce mode de production d’électricité a conduit le monde à prendre beaucoup de retard et à construire de nombreuses centrales thermiques au cahrbon et au gaz qui accroissent les rejets globaux de CO2 même dans les pays qui maitrisent bien la technologie nucléaire.

renewable
Invité

Incroyable Lion… J’aurais aimé vous voir, vous, promoteur du nucléaire dans les années 80 essayer de vendre vos belles centrales nucléaire partout dans le monde juste après Tchernobyl et Three Mile Island…du gâteau! Plutôt que d’essayer de revoir l’Histoire, reconnaissez plutôt que cette relative pause fut plus que bénéfique pour la sécurité des installations, l’amélioration des dispositifs liés, la transparence de la filière et la prise en compte de tout ce qu’implique le développement du nucléaire pour les citoyens.

renewable
Invité
La transparence? Très amusant…A moins de trvailler chez Areva et de prêcher des convertis, vous ne ferez jamais avaler qu’il n’y a pas eu d’évolution positive sur la transparence de la filière nucléaire depuis les années 80, vous allez un peu loin, là! Quand à la sécurité, je parle de la filière en général, partout dans le monde, et pas uniquement de notre excellence française en la matière. J’ose faire partie de ces gens qui pensent que ces accidents gravissimes ont eu le triste mérite de faire évoluer la situation en mettant sous le feux des projecteurs cette filière dont… Lire plus »
marcob12
Invité
En accord avec “lion” je pense qu’il y a relance du nucléaire (par rapport à la désaffection importante des années récentes), mais très modérée et pas en mesure de soutenir par ex la vitesse de déploiement de l’éolien. GWEC annonce par ex 210GW de nouvelles capacités déployées dans le monde d’ici 2013 et on est sur une pente raisonnable de + de 500GW à l’horizon 2020. Rien dans les évolutions récentes ne me semble indiquer qu’on arrivera à 300GW nucléaire de plus en 2030 soit l’équivalent de 200 EPR. Il faut avoir la foi pour y croire, d’autant qu’on parle… Lire plus »
einstein30
Invité

en fait ce terme de relance est inexacte ;le nucleaire se comporte tres bien aussi bien du point de vue des centrales en fonctionnement que des projets de constructions de nouveaux reacteurs “epr” ou autre “atmea 1” ; la “relance” de cette filiere est indispensable et l’arret de cette filiere serait de l’utopie ;

sancho
Invité

Je suis en accord avec Nicolas Hulot quand il déclare que les changements climatiques représentent le principal danger pour l’humanité. La lutte contre le réchauffement climatique et l’augmentation de la consomation d’énergies fossiles devrait être le principal combat à mener pour essayer de sauver le quart de l’humanité directement menacée; Il est stupide de se focaliser sur la lutte contre le Nuke alors que le principal danger vient d’ailleurs. L’atome fait bien moins de morts que les troubles climatiques à venir, ne nous trompons pas d’adversaire, et ne donnons pas dans la facilité.

Dan1
Invité

Si on considère que le danger nucléaire de l’Iran est le danger du nucléaire civil électrogène, pour connaître la nature du danger, il faut demander aux Allemands de Siemens et aux Russes qui ont terminé l’ouvrage.

renewable
Invité

Et comment expliquez-vous le retrait d’EON et RWE du nucléaire en Grande-Bretagne? Le dernier partenaire d’EDF est aussi en passe d’annoncer son retrait. Si on reste seuls là-bas, c’est pas par idéologie, c’est parcequ’on a tout mieux compris que les autres, qui ne sont rien que des poules mouillées? Ou alors il y a une raison qui échappe à toute raison sauf à celle du lobby nucléaire français comme par exemple sa survie à moyen terme dans la logique unique au monde du tout nucléaire à la française?

Bachoubouzouc
Invité
Vous êtes parti dans un autre article d’un élément d’actualité : E.ON et RWE abandonnent leurs projets en Angleterre. De ça, vous avez essayé de faire croire que c’était parce que le nucléaire n’était pas rentable. Ca tombe bien, vous aviez toujours affirmé cela sans jamais réussir à le prouver. Ca tombe mal, maintenant que les chiffres sont clairs et indiscutables ils vous donnent tord : Comme Rice avant vous qui n’arrivait pas à prouver ses accusations de coûts cachés, vous essayez maintenant d’inverser la charge de la preuve. Dans son cas, on devait donner à sa place des coûts… Lire plus »
renewable
Invité
Vous êtes spécialiste de la méthode coué 🙂 c’est marrant, quand on vous dit la même chose sur les ENR avec la nécessité d’un marché national en France pour avoir de grandes industries vous n’êtes plus du tout d’accord :))) Mais vous vous plantez sur toute la ligne avec le RU : pourquoi ne reste-t-il plus qu’EDF à y croire? Et encore EDF attend de voir, même leur idéologie ne les empêche pas de voir qu’il n’y a pas d’avenir économique dans le nucléaire aux conditions actuelles, sans soutien public de l’état! EDF a encore reporté son calendrier prévisionnel au… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Vous êtes spécialiste de la méthode coué :)” Aucun rapport avec ce que j’ai dit mais c’est pas grave, la manipulation n’est pas une technique très regardante. “c’est marrant, quand on vous dit la même chose sur les ENR avec la nécessité d’un marché national en France pour avoir de grandes industries vous n’êtes plus du tout d’accord :)))” Ce que j’ai dit n’a rien à voir : je disais qu’une industrie électrique ne pouvait pas se lancer dans le nucléaire à moitié, mais qu’elle est rentable. Rien à voir donc avec une industrie ENR qu’on porte à bout de… Lire plus »
renewable
Invité
le nucléaire n’est rentable qu’avec subventions et aides de l’état, c’est ce que nous démontre l’exemple anglais. C’est tout 🙂 Décidement on ne vous dit rien en interne, pourtant EDF a bien reporté son calendrier Anglais, toujours pas de dates à l’horizon… Zut, je vais vous faire pleurer… Alors c’est “invraisemblable”?? Je suis sûr que vous allez me sortir une justification de derrière les fagots, du genre “oui mais vous les méchants anti-nucléaires vous êtes vilains”. Ok ok pas faux. Pour The Economist, super! vous êtes sur la même ligne qu’eux! atrention à ne pas le dire trop fort, vous… Lire plus »
Dan1
Invité
“Au niveau européen, il n’y a jamais eu une seule action des organisations professionnelles du nucléaire pour attaquer les énergies fossiles ou pour proposer le remplacement du fossile par le nucléaire” Ben, pour attaquer les énergies fossiles, il n’y a vraiment pas grand monde et à lire les commentaires d’Enerzine depuis plus de quatre ans, j’ai pu constater que ça se bousculait pas au portillon chez les “écologistes-antinucléaires”. Il suffit de faire des statistiques sur les articles pour voir où sont les vraies passions. Pour discuter du charbon… quand il y a un article, j’ai même dû y aller moi-même… Lire plus »
renewable
Invité

Comme à votre habitude vous détournez la conversation sur les fossiles quand le sujet vous pose problème… Sauf qu’on a JAMAIS vu l’industrie nucléaire, qui est totalement liée aux industries fossiles, s’attaquer au problème du charbon, du pétrole et du gaz : EDF premier producteur d’électricité fossile de france, GDF qui fait du nucléaire et du Fossile, Total qui a beaucoup d’interêts dans le nucléaire etc… Et Bachibouzouk, il n’a plus rien à dire sur EDF et le RU?

Dan1
Invité

“Dan1 je vous mets au défi de vous trouver un logo du lobby nucléaire qui attaque le charbon comme avatar !” Je dois comprendre que vous, vous avez trouvé un logo du lobby du charbon qui attaque le nucléaire !

Dan1
Invité

“Sauf qu’on a JAMAIS vu l’industrie nucléaire, qui est totalement liée aux industries fossiles, s’attaquer au problème du charbon, du pétrole et du gaz : EDF premier producteur d’électricité fossile de france” C’est évidemment totalement faux, car si EDF n’avait pas déjà produit presque 11 000 milliards de kWh avec du nucléaire électrogène, avec quoi les aurait-elle produits ? Le nucléaire s’est massivement substitué à des fossiles (charbon, pétrole et gaz) et accessoirement évité l’émission de 5 à 11 milliards de tonnes de CO2 et autres polluants (dont quelques uns radioactifs).

Sicetaitsimple
Invité
Ce que vous oubliez de dire en parlant du RU, et tout celà est public , c’est que le sujet en discussion n’est pas un “tarif d’achat” fixe et garanti pour x années comme pour la quasi-totalité des renouvelables, mais un “contract for difference” qui garantit effectivement un tarif minimum d’achat si le prix de marché passe sous une certaine barre, mais qui garantit un “remboursement de la différence” par le producteur si le prix de marché passe au dessus. Pour vous rassurer, ce prix serait certainement bien inférieur à celui de l’éolien offshore dont le RU a fait du… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Décidément on ne vous dit rien en interne, pourtant EDF a bien reporté son calendrier Anglais, toujours pas de dates à l’horizon…” Ca c’est faux : “Au total, les accords signés comprennent un contrat d’EDF avec l’entreprise de génie civil britannique Kier BAM, d’un montant de 100 millions de livres sterling (120 M EUR), un protocole d’accord avec Areva pour la livraison de chaudières nucléaires et de systèmes d’instrumentation et de contrôle commande et un accord sur un investissement de 15 millions de livres sterling (18 M EUR) pour la création d’un centre de formation de rang international, en partenariat… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Dan1 : j’attends toujours votre prise de position des mines d’uranium australienne sur lock the gate…” Ne soyez donc pas ridicule : ces mines pas plus qu’EDF ou Areva ne prendront position contre le charbon, tout simplement parce que c’est en aucun cas leur rôle ! Ce sont des industriels, des producteurs d’électricité dans le cas d’EDF qui utiliseront tous les moyens rentables et autorisés pour produire cette électricité. Qu’est-ce que vous voudriez qu’ils se prononcent pour ceci ou contre cela ??? N’inversez donc pas la charge de la faute : les écologistes, en luttant contre le nucléaire, empêchent l’économie… Lire plus »
renewable
Invité
Aucune date rien à part du blabla jargonneu pour masquer le désarroi dans ce que vous nous donnez sur EDF au RU. Allez-y donnez nous un calendrier et pas “il manque juste quelques coups de tampon”? EON, RWE et le dernier partenaire d’EDF sur le RU on lâché l’affaire. Reste plus qu’EDF pour faire semblant d’y croire. On va passer de 18EPR programmés par l’AIE à 1 ou 2… Quand aux emplois en Allemagne, 400 000 c’est le dernier bilan, croissance de 4,5% supérieure à la croisance déjà pas mal du pays, et il y en avait à peine 30… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Aucune date rien à part du blabla jargonneu pour masquer le désarroi dans ce que vous nous donnez sur EDF au RU. Allez-y donnez nous un calendrier et pas “il manque juste quelques coups de tampon”?” L’article que j’ai donné dit pourtant : “EDF prévoit une mise en service du premier réacteur fin 2018-début 2019 et le second pour mi-2020, selon un calendrier indicatif. Les dates définitives seront arrêtées fin 2012.” Mais bon, pour voir cela, cela nécessite de savoir lire et d’être de bonne foi. Mais peut-être vouliez vous en plus le jour et l’heure de couplage de ces… Lire plus »
wpDiscuz