Veolia:contrat pour un centre de valorisation taïwanais

Veolia Propreté en Asie a remporté un contrat de gestion et de maintenance d’un centre de valorisation énergetique auprès de la municipalité de Yongkang, au sud ouest de Taiwan.

Onyx Ta-Ho Environmental Services, la joint-venture créée par Veolia Propreté et son partenaire local TCC (Taiwan Cement Corporation), vient de remporter un contrat de gestion et maintenance (contrat O&M*), d’une durée de 20 ans, pour le centre de valorisation énergétique de la municipalité de YongKang. Située dans le comté de TaiNan, au sud ouest de Taiwan, cette unité a une capacité de 280 000 tonnes par an. Le chiffre d’affaires prévisionnel cumulé sur la durée totale du contrat est de 59 millions d’euros.

Denis Gasquet, Directeur Général de Veolia Propreté a déclaré à cette occasion : « La filiale Onyx Ta-Ho Environmental Services de Veolia Propreté gère aujourd’hui 37% des centres de valorisation énergétique situées à Taiwan. Avec ce nouveau contrat, Veolia Propreté est fière d’accompagner la municipalité de YongKang dans sa volonté de protéger l’environnement, d’économiser les ressources, de développer des filières de valorisation des déchets et de lui donner toutes les chances de réussir durablement.»

L’usine est située dans le comté de TaiNan, qui compte environ 1,1 million d’habitants. Avec une capacité de 900 tonnes/jour, le site traitera les déchets municipaux du comté de TaiNan, ainsi que les déchets industriels. Il est équipé d’une turbine à vapeur de 24,75 MW, permettant de générer de l’électricité pour les secteurs environnants.

Outre le site de YongKang, Onyx Ta-Ho Environmental Services exploite aujourd’hui 3 unités de valorisation énergétique à Taiwan pour une durée de 15 ans : TaiChung, ChiaYi et le comté de Taipei (BaLi) ainsi que 2 autres pour une durée de 20 ans : le comté de ChiaYi (LuTsao) et celui de YiLan (LiTzer).

Avec la signature de ce nouveau contrat, la capacité de traitement annuel d’Onyx Ta-Ho Environmental Services s’élève désormais à 1,48 millions de tonnes pour l’ensemble de ses usines. En plus des contrats O&M, Onyx Ta-Ho Environmental Services fournit des services de collecte et de transfert des déchets, ainsi que des solutions de traitement des déchets liquides.

Denis Gasquet conclut : « Avec 5 000 employés en Asie, Veolia Propreté est la référence en matière de services de valorisation énergétique et de traitement des déchets dangereux sur ce continent. Veolia Propreté est également présente en Chine continentale, à Hong Kong, à Macao, en Corée du sud, en Inde, aux Philippines et à Singapour. En Asie émerge une demande importante de services à l’environnement. Il s’agit désormais non seulement de maîtriser les déchets et de minimiser les impacts environnementaux de leur traitement, mais aussi de les exploiter comme une ressource ».

* Contrat O&M (Operations and Maintenance) : contrat de service par lequel l’opérateur privé exploite les installations mises à sa disposition par la collectivité locale.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Veolia:contrat pour un centre de valorisation taïwanais"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
OK, Très Bien comme projet et facettes et très intéressant que Véolia ait pû valoriser son savoir-faire. Bien moins loin que Taiwan, Naples et nos amis et voisins italiens semblent englués dans un merdier tel que qqu’un devrait les aider à résoudre en local…pas exporter les merdes en Suisse comme envisagé un moment selon les médias… Donc Denis Gasquet, pour le bien être de nos amis italiens, de la mozzarella et de tout ceux qui l’aime,…svp en piste pour convaincre le commandatore Berlusconi potentiellement élu ou presque ou son challenger-quadra (son équipe de quadras a l’air d’avoir du punch et… Lire plus »
Pascal
Invité

Le partenaire taïwanais est un cimentier, donc pas un concurrent, d’où la co-entreprise. L’entreprise napolitaine est un concurrent et un tentacule de la pieuvre mafieuse. Qu’irait faire Véolia dans cette galère? S’il est bien des entreprises avec lesquelles Véolia ne veut pas travailler, c’est ce genre. Que les Italiens commencent à exiger que les prestataires aient des références réelles et un casier judiciaire vierge. Si les Napolitains n’hésitent pas à confier leurs ordures à un prestataire inconnu, aux propriétaires inconnus, sans expérience, sans équipement et qui se contente de tout jeter dans les champs, ils n’ont que ce qu’ils méritent.

wpDiscuz