2007, une année de transformation majeure pour Theolia

Theolia a annoncé lundi, ses résultats financiers concernant l’exercice 2007, avec d’un côté un chiffre d’affaires en forte hausse à 306 millions d’euros (contre 158 millions d’euros au 31/12/2006) et de l’autre, une perte nette de 48,8 millions d’euros.

Pour justifier la mauvaise performance du résultat opérationnel courant qui s’établit à 26,9 millions d’euros, le groupe Theolia avance dans un communiqué "les mauvaises conditions de vent sur les fermes éoliennes en Allemagne, au second semestre de l’année par rapport au premier semestre". "Le manque à gagner est d’environ 4 Millions d’euros".

Ensuite, le résultat net du groupe a été affecté en 2007 par une dépréciation d’une survaleur (estimée à 56 millions d’euros) née de l’acquisition des fermes éoliennes (165 MW) de GE Energy Financial Services.

Mais Theolia tient à rassurer le marché sur ses perspectives passées et futures :

Ainsi, sa capacité installée a presque triplé passant de 209 MW à fin 2006 à 630 MW à début 2008 avec :

  •  Augmentation de 2­69 MW de la puissance installée pour compte propre ;
  •  Augmentation de 152 MW de la puissance installée pour le compte de tiers.

Son portefeuille de projets en développement est passé de 1 905 MW à 2 441 MW à fin 2007 et à 2 996 MW au 31 mars 2008.

L’activité de vente de centrales éoliennes de Natenco a également enregistré une croissance substantielle en 2007 avec la vente de 38 projets totalisant 133 MW contre 19 projets totalisant 54 MW en 2006. Seuls 34% des projets vendus en 2007 ont été développés par le Groupe, l’essentiel de l’activité de Natenco reposant sur un modèle " Achat à des développeurs ou co-développement – Construction – Vente à des tiers ". Au 31 mars 2008, 210 MW pour revente éventuelle ont déjà été identifiés.

Par ailleurs, Theolia se désengage progressivement des énergies non-éoliennes, avec notamment, en juin 2007, l’introduction de sa filiale Thernergo sur Alternext, afin de concentrer ses moyens financiers et humains sur l’activité éolienne.

Jean-Marie Santander, Président Directeur Général de Theolia, a déclaré : "2007 a été une année de transformation majeure pour Theolia qui a conféré au Groupe une nouvelle dimension. Le partenariat stratégique avec GE Energy Financial Services a notamment renforcé notre capacité installée pour la porter à 630 MW à fin 2007.

En parallèle, nos efforts en matière de développement ont conduit à un enrichissement de notre pipeline qui a atteint 2 441 MW fin 2007. L’intégration de Natenco au sein de Theolia a permis une très forte accélération de son activité. Nos moyens financiers significativement accrus permettront d’accélérer notre croissance et de lever la contrainte strictement financière qui guidait jusqu’à présent notre décision de conserver ou de céder à des tiers les centrales éoliennes. Alors qu’une capacité installée moyenne d’un peu plus de 150 MW en compte propre a contribué à la constitution de nos résultats 2007, 333 MW sont opérationnels fin 2007.

Nous sommes confiants dans une très forte progression de nos résultats en 2008."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz