2008 : croissance sans précédent de l’éolien américain

2008 a été une nouvelle année record pour l’industrie éolienne américaine : 8 358 MW de nouvelles capacités ont été installées, rapporte l’Association américaine de l’énergie éolienne (AWEA), qui s’attend toutefois à d’importantes difficultés cette année.

La croissance massive enregistrée en 2008 s’est traduite par une augmentation de 50% des capacités éoliennes existantes. Les nouveaux projets ont représenté un investissement de quelques 17 miliards de dollars.

L’énergie éolienne se positionne désormais parmi les principales sources d’énergie du pays, au niveau du gaz naturel, ajoute l’AWEA.

Toutefois, dès la fin de l’année 2008, les premiers effets de la crise se faisaient ressentir, notamment à travers un net ralentissement du financement de nouveaux projets et un amenuisement des commandes de composants de turbines. Les licenciements ont commencé à toucher le secteur manufacturier.

"Nos chiffres sont à la fois enthousiasmants et préoccupants", commente Denise Bose, Directrice de l’AWEA. "Les performances de l’énergie éolienne aux Etats-Unis confirment que le vent est une dynamo économique et de création d’emplois, prêt à répondre à l’appel du Président en faveur d’un doublement des capacités de production d’énergie renouvelable dans les trois ans."

"En même temps, il est clair que les ralentissements économique et financier ont commencé à causer de graves dommages au développement éolien", tempère-t-elle. "Nous observons déjà des licenciements dans le secteur où réside la plus grande promesse pour notre économie : le secteur manufacturier. Il est essentiel qu’une impulsion législative soit donnée pour restaurer la dynamique de l’industrie et créer des emplois qui aideront à rendre notre pays plus sûr et à laisser un climat plus stable à nos enfants."

Les nouveaux projets éoliens développés en 2008 représentent environ 42% des nouvelles capacités de production énergétiques au niveau national, selon les premières estimations. Ils devraient permettre d’éviter l’émission de 44 millions de tonnes de carbone, équivalent au retrait de 7 millions de véhicules des routes.

Le montant des capacités raccordées au seul 4ème trimestre de l’année, soit 4 112 MW, dépasse les nouvelles capacités annuelles des années précédentes, 2007 excepté.

Dans l’ensemble, la capacité de production d’énergie éolienne aux Etats-Unis s’élève actuellement à 25 170 MW, de quoi assurer une production suffisante pour répondre aux besoins de 7 millions de ménages.

L’Iowa, avec 2 790 MW de capacités installées, dépasse désormais la Californie, se plaçant derrière le Texas. En termes de capacités installées, les 5 premiers Etats sont les suivants :

Texas : 7116 MW

Iowa : 2790 MW

Californie : 2517 MW

Minnesota : 1752 MW

Washington : 1375 MW.

L’Oregon est entré cette année, à la suite du Colorado, dans le club des Etats qui disposent de plus de 1000 MW.

Environ 85 000 personnes sont désormais employées dans le secteur éolien, contre 50 000 il y a un an. Cela comprend les secteurs de la fabrication de composants de turbine, la construction et l’installation des éoliennes, leur exploitation et entretien, ou encore les services juridiques et marketing…

Environ 8000 de ces emplois sont consacrés à la construction. Un nombre important de ces postes pourrait être supprimés en 2009, si le financement des nouveaux projets n’est pas assuré.

Le secteur manufacturier a également vu la création d’emploi s’accélérer : la part de la fabrication des composants dans l’activité du secteur est passée de moins de 30% en 2005 à environ 50% en 2008. Les fabricants de composants et de turbines ont ainsi annoncé, implanté et étendu 70 nouvelles installations de production au cours des deux dernières années, dont 55 sur l’année 2008. Ces nouvelles capacité de production ont créé 13 000 nouveau emplois directs en 2008, mais déjà des licenciements ont été annoncés en différents endroits du pays.

"L’espoir réside dans le fait que des dispositions, telles que la loi de stimulation de la Chambre [des représentants], destinée à restaurer l’efficacité des incitations fiscales pour les énergies renouvelables, deviendront rapidement des lois et fourniront les capitaux nécessaires pour continuer à construire les projets", explique Bode. "Parce que les projets éoliens peuvent être mis sur pied rapidement, une législation positive du Congrès aura des effets immédiats et visibles", estime-t-elle.

"Pour l’avenir, il sera également important pour la nouvelle Administration et le Congrès de mettre en place des politiques de soutien à long terme des énergies renouvelables pour faire de la nouvelle économie de l’énergie propre une réalité."

Le détail des informations sur les installations, Etat par Etat, sont disponibles sur le site de l’AWEA.

 

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "2008 : croissance sans précédent de l’éolien américain"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Denlaf
Invité
Je ne crois pas que les investissements américains vont diminuer dans ce secteur.Comme vous l’avez écrit, l’investissement devrait tripler au niveau des énergies renouvelables.Les efforts seront plus importants pour l’éolien et pour le photovoltaïque. Il y a de cela seulement quelques jours Barak Obama promettait d’investir pour la construction de 8 000 kM de lignes de transport d’électricité. Ça semble être un signe positif. N’oublions pas, cependant, qu’une partie de ces lignes de transport d’électricité seront construite pour faire le lien avec le réseau Québécois qui est un exportateur d’hydroélectricité vers les U.S.A. .Afin que nous puissions exporter davantage, nos voisins du… Lire plus »
lion
Invité

“L’énergie éolienne se positionne désormais parmi les principales sources d’énergie du pays, au niveau du gaz naturel, ajoute l’AWEA.” Voilà une déclaration que je qualifierai de grotesque. Mais elle vient de l’AWEA.

renewable
Invité

Il ya effectivement une belle erreur dans cet article, le gaz représente près de 24% du mix énergétique américain contre 2% pour l’éolien (tout confondu, transports compris). Par contre, il est vrai qu’en terme de CAPACITES INSTALLEES, l’éolien croît à un rythme supérieur à celui du gaz (le gaz étant un des favoris face au pétrole pour diversifier les approvisionnements des E-U). Il est prévu que l’équilibre éolien/gaz dans le mix de production d’électricité soit atteint en 2030 avec 20% pour chacun.

Nature
Invité

  “Construire des lignes d’interconnexion…” Oublie -t-on les protestations,et elles   viennent de tous bords,( A.Juppé lui-même)à propos de la ligne HT entre la France et l’Espagne;même remarque pour la liaison France-Italie-la traversée des Gorges du Verdon s’y rattachait. Le respect du territoire est aussi une valeur économique et sociale;l’exportation n’est pas une fin en soi.    

Dede
Invité

En definitive la capacité installée semble correspondre à 2% des besoins des ménages. Les besoins de l’industrie, des transports sont bien en plus n’est ce pas? Enfin la différence est habituellement faite entre la capacité installée et la quantité produite. Aucune centrale, éolienne ou autre, ne tourne constamment au maximum de sa capacité installée. Pour l’éolien, c’est combien ? 20 % de la capacité installée ?  10% ?

wpDiscuz