• Informer
  • Participer
  • Professionnels
login
pass
lettre d'information ▼
    Exemple ?  
Ensemble, sortons la France de son hyper-dépendance au gazole !
796 visites
Article publié le 27/01/2014 à 15:12 par G. Porcher
 
Comme beaucoup d'autres problématiques d'ordre énergétique, l'hyper-dépendance au gazole de notre pays est hélas un sujet qui peine à mobiliser l'opinion.

Au delà des conséquences sanitaires bien réelles causées par l'excès de véhicules Diesel - en milieu urbain notamment - il y a pourtant une autre conséquence, tout aussi néfaste celle-là : la part du gazole importé dans la consommation totale de carburant et la part que ces importations pèsent dans la balance commerciale du pays. Une situation de plus en plus inquiétante face à laquelle le gouvernement brille par son immobilisme et son manque d'audace.

I. Regarder la réalité en face

Sur un sujet aussi sensible que celui-là, la première étape qui reste à franchir pour bon nombre de défenseurs de l'industrie automobile française, c'est de sortir du déni. Les véhicules à moteur Diesel ont beau être intrinsèquement plus sobres que leur homologue à essence, leur intérêt ne peut évidemment pas se mesurer aux seules émissions de CO2 à la sortie du pot d'échappement.

Comment en effet, continuer à vanter les bonnes performances des moteurs Diesel en matière de consommation de carburant lorsque cela nécessite d'importer quotidiennement 35 millions de litres de gazole pour étancher la soif du parc automobile roulant?

II. La fiscalité, unique levier du changement à court terme

L'an dernier, la menace d'un rattrapage du prix du gazole par rapport à celui de l'essence a indiscutablement contribué à faire baisser la part des véhicules Diesel dans le total des ventes de voitures neuves (- 5 % de part de marché en 2013 par rapport à 2012). Pour autant, ce recul historique des ventes de voitures Diesel n'est malheureusement pas de nature à changer quoi que ce soit au problème. Les reports de ventes vers des véhicules équipés de moteur à essence ont été essentiellement le fait des petites cylindrées parcourant rarement plus de 12000 km/an.

L'entrée en vigueur prochaine de la norme Euro 6 ne suffira pas non plus à régler le problème : sur de très nombreux modèles, la part du Diesel devrait rester très majoritaire du fait des nombreux avantages fiscaux dont continue à jouir ce type de motorisation et des avantages offerts par ce type de motorisation pour les véhicules lourds (monospace, SUV, crossovers, etc...)

Dans le contexte de ras-le-bol fiscal qui règne désormais en France, il est par ailleurs illusoire d'imaginer un ajustement de la fiscalité du litre de gazole par rapport à celui de l'essence à la hauteur de ce qu'il serait pourtant nécessaire. Une augmentation significative du prix à la pompe aurait surtout pour conséquence immédiate de pénaliser les propriétaires de voitures Diesel utilisant quotidiennement leur véhicule pour se rendre au travail.

La solution est ailleurs donc. Elle est bien connue des services de l'Etat mais malheureusement, jusqu'ici, elle n'a jamais réussi à percer.

Avec la puissance des réseaux sociaux et de l'internet 2.0, gageons qu'elle finisse cependant par s'imposer comme une évidence aux yeux de tous : la récupération de la TVA sur le SP95-E10 pour les entreprises.

III. Booster les ventes de véhicules hybride-essence

Contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, cette mesure aurait un impact extrêmement limitée sur le budget de l'Etat1. Mieux : elle aurait un impact globalement positif sur la balance des paiements étant donné le coût des échanges commerciaux gazole vs essence et l'offre en véhicule hybride-essence désormais disponible sur le marché français. La plus vendue à ce jour étant produite en France...

En remettant sur un même pieds d'égalité les véhicules essence et diesel au plan fiscal, de nombreux commerçants et artisans parcourant moins de 15 000 km / an n'auraient plus l'obligation de rouler au gazole. Vu la part d'entre eux qui possèdent un commerce ou des bureaux en centre ville, qui pour s'en plaindre ?

Même constat pour les nombreuses PME/PMI engagées dans des démarches de certification environnementale et cherchant de nouveaux leviers d'action pour optimiser encore l'impact environnemental global de leurs activités.

Etant donné la part que représente les ventes de véhicules d'entreprises dans le total des ventes de VP neufs et le taux de renouvellement de ces véhicules (le plus souvent acquis en LLD), une telle mesure aurait pour effet d'alimenter très vite le marché des véhicules d'occasion avec de petites cylindrées essence et hybride-essence, y compris dans des gammes de véhicule où jusqu'à présent le gazole règne en maître absolu.

IV. En finir avec la France du XXème siècle

La position sur laquelle les députés continuent de camper sur ce sujet est totalement indigne de notre époque. En s'entêtant à vouloir sauver une industrie qui refuse de changer d'époque, l'Etat français a soutenu l'industrie automobile française dans des choix technologiques se relevant de plus en plus comme des choix du passé et non des choix d'avenir. Dans le monde urbain qui est désormais le notre, le moteur Diesel, aussi dépollué soit-il, est de moins en moins pertinent face aux alternatives hybrides et électriques aujourd'hui disponibles.

Qu'on se le dise, la France du XXème siècle n'a pas d'avenir dans celle du XXIème. Il est temps de donner un prix à la qualité de l'air en ville. Un prix auquel les technologies hybrides et électriques peuvent dès à présent contribuer dans des proportions tout à fait considérables.

1 Hors TVA, le SP95-E10 est 50 % plus taxé que le gazole, ce qui en fait un carburant bien plus « rémunérateur » pour l'Etat. A quoi il faut ajouter la consommation intrinsèquement supérieure d'un moteur à essence comparativement à celle d'un moteur Diesel de cylindrée comparable.

 
>Ensemble, sortons la France de son hyper-dépendance au gazole !

 
Parmi les diverses options pour diminuer notre conso de gazole, j'aimerais bien que soit examinée celle déjà décrite dans cette réaction:
http://www.enerzine.com/835/diesel---les-francais-pris-au-piege/participatif.html
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?       
>Ensemble, sortons la France de son hyper-dépendance au gazole !

 
"Au delà des conséquences sanitaires bien réelles causées par l'excès de véhicules Diesel - en milieu urbain notamment "
Vous partez de l'hypothèse (gratuite) qu'il n'est pas tolérable de raccourcir de quelques mois la vie des individus.
Avez-vous jamais interviewé les intéressés sur ce sujet ? Je pense que vous seriez étonné du résultat, si vous mettez réellement dans la balance ce que ces gens perdraient en échange des quelques mois de vie en plus dans une maison de retraite...

"il y a pourtant une autre conséquence, tout aussi néfaste celle-là : la part du gazole importé dans la consommation totale de carburant et la part que ces importations pèsent dans la balance commerciale du pays".

J'avoue ne rien comprendre : d'après vous, l'importation du volume de gazole nécessaire au fonctionnement des moteurs diesels actuels serait incomparablement plus chère que celle du même volume d'essence ?
Mieux : le rendement kilométrique du diesel est nettement plus élevé que le rendement kilométrique de l'essence. Je ne suis donc pas sûr du tout que votre raisonnement soit justement l'inverse du bon sens...
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?       
>Ensemble, sortons la France de son hyper-dépendance au gazole !

 
Libre à vous de penser que la médiocrité est une fatalité face à laquelle il est vain de vouloir se battre.
Quant à votre rmq sur l'importation de GO, manifestement, il vous a échappé qu'à chaque fois que l'on raffine 1 L de pétrole brut dans une raffinerie on sort 1 quantité à peu près égale d'essence et de gazole (cf. cours de chimie élémentaire).
La conséquence immédiate de cela c'est que quand un pays a surdiélisé à l'extrême son parc automobile roulant, cela l'oblige à importer du GO raffiné de russie et d'ailleurs en échange des surplus de SP95 non consommés. Je ne pensais pas utile de devoir préciser de genre de béaba sur un blog comme celui-ci.
Bref, je crains fort que vous fassiez parti de ces millions d'automobilistes aveuglés par le diesel. Le moteur diesel à 5L/100km, c'était très bien il y a 20 ans. Mais là, vraiment, il est urgent de passer à autre chose...

P.S : l?auto à pétrole, c?est le vieux monde, le XXème S. Un système fermé qui oblige à passer à la pompe pour remplir le réservoir de kWh sales. Un truc hasbeen qui répond à la logique du petit peuple qui consomme ce que l?élite (élite ne veut pas dire intelligent) a décidé pour lui avec le soutien d?une bande de gros pourris qui n?a qu?un seul objectif dans la vie : faire un maximum de fric sur le dos du petit peuple en question, sans trop se soucier des conséquences à moyen/long terme de leur petit business.

Le VE répond à une tout autre logique : celle de la multitude, de l?excellence. Celle où le consommateur éclairé a compris le rôle central qui lui revient dans le système économique.
Avec le VE, il peut choisir de faire le plein de kWh chez lui, chez ses amis, via des producteurs responsables (enercoop) voire, dans certains cas, grâce aux kWh généreusement fournis par des panneaux solaires PV capables de produire du kWh à moins de 12 c? démantélement inclus.
Dans la mobilité comme ailleurs, la vraie liberté, c?est d?avoir le choix.

Vive le futur sobre & intelligent!
Trouvez vous ce commentaire pertinent ?   1     0

Participer vous aussi à ce forum
ATTENTION, vous devez préalablement vous inscrire et être connecté

Vous avez la possibilité de laisser un commentaire dans notre forum de discussion afin d'éclaicir et d'enrichir l'article publié ci-dessus.

N'hésitez pas à nous signaler toutes formes d'abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour pouvoir le supprimer rapidement. Nous vous demanderons d'indiquer le motif de l'abus, ainsi qu'une courte explication ...

Pour pouvoir commenter, donner votre vote à un commentaire ou signaler un abus, vous devez préalablement vous enregistrer. Merci de vous connecter ici avec vos identifiants. Si vous n'êtes pas enregistré, inscrivez vous ici.

Cet article vous paraît intéressant ?
(Pour voter, faîtes 1 clic sur l'une des 8 étoiles ci-dessous)

Pertinence: 4.3/8 (78 votes)

Du même auteur :
Documentation