Enerzine

Accroître la vitesse des connexions à haut débit grâce à la lumière

Partagez l'article

Connecter un plus grand nombre de dispositifs au sein d’un même foyer, c’est désormais possible grâce à un système haut débit à capacité de transmission accrue, développé dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Union Européenne.

Aujourd’hui, tous les foyers ont recours à la technologie sans fil pour les réseaux domestiques, mais cette solution ne suffira pas pour répondre aux besoins futurs. Afin de permettre, par exemple, la diffusion en continu de plusieurs films au sein d’un même foyer, les chercheurs du projet OMEGA (Home Gigabit Access) ont mis au point un réseau qui associe les communications sur courants porteurs et les transmissions radio et optiques.

Grâce à cette technologie, tous les bureaux et tous les foyers pourraient disposer d’une largeur de bande suffisante pour permettre l’interconnexion de plusieurs dispositifs «intelligents» tels que des téléphones, des voitures et des appareils ménagers. Le projet OMEGA réunit des chercheurs d’entreprises, d’universités et d’instituts de recherche allemands, autrichiens, britanniques, français, grecs et slovènes. L’UE a alloué à ce projet 12,41 millions d’euros sur un budget total de 19,13 millions d’euros.

Accroître la vitesse des connexions à haut débit grâce à la lumière

Les chercheurs ont réussi, en utilisant l’infrarouge et la lumière visible – comme pour les télécommandes de télévision – à atteindre des vitesses de transmission de données de 280 Mbps sur une distance de 10 mètres. Les données ont été transmises dans deux directions entre des dispositifs multiples, créant ainsi un réseau infrarouge. L’équipe du projet est parvenue, pour la première fois au monde, à envoyer des données en utilisant les systèmes d’éclairage à LED qui sont de plus en plus courants dans les foyers.

La combinaison de cette technologie avec la transmission radio, par exemple, pourrait permettre aux consommateurs de disposer de vitesses de transmission plus élevées. Utilisée seule, cette technologie, dite de communication par lumière visible, présenterait aussi l’avantage de limiter les interférences radio car le signal reste confiné à une seule pièce. Cet aspect pourrait se révéler particulièrement intéressant, notamment, dans le cas d’une utilisation dans un établissement hospitalier ou une installation de production, où les réseaux de transmission radio sont interdits ou bien interfèrent avec le fonctionnement d’autres équipements.

La production industrielle de dispositifs fondés sur une norme (IEEE P1905.1) issue du projet OMEGA peut désormais commencer. Ce projet a été financé à 65 % par le 7ème programme-cadre pour des actions de recherche, de développement technologique et de démonstration de la Commission (7e PC).

** La Commission Européenne compte soutenir de futures activités novatrices dans le cadre du programme Horizon 2020. Sur le budget de 80 milliards d’euros alloué à ce programme, 16 milliards d’euros sont déjà réservés à la promotion de l’innovation dans le domaine des technologies de l’information et des communications.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz