Enerzine

Areva choisit l’Idaho pour enrichir l’uranium américain

Partagez l'article

Areva a annoncé hier la sélection de l’Etat de l’Idaho pour la construction de sa future usine d’enrichissement de l’uranium aux Etats-Unis. Le site se trouve dans le Comté de Bonneville, à environ 30 kilomètres à l’ouest de la commune d’Idaho Falls, proche de l’Idaho National Laboratory.

Ce choix final a été effectué après une analyse approfondie des conditions techniques, environnementales et socio-économiques de plusieurs sites proposés à travers l’ensemble du territoire américain, précise Areva dans un communiqué.

Suite à cette sélection, le groupe va pouvoir engager les demandes d’autorisations nécessaires, préalables à la construction de l’usine, auprès des autorités fédérales, locales et de l’Etat, incluant la demande de permis de construire et de licence d’exploitation auprès de la Nuclear Regulatory Commission.

A cette occasion, Michael McMurphy, Président d’Areva Inc., a déclaré : "Les Etats-Unis ont besoin d’énergie propre pour soutenir sa croissance économique. Pour répondre à ce besoin, nous devons élargir nos infrastructures de production d’électricité d’origine nucléaire, sécuriser nos approvisionnements en services d’enrichissement, et réduire ainsi de manière significative la dépendance énergétique de notre pays."

Faisant spécifiquement référence au choix du site, M. McMurphy explique : "En dépit des nombreuses qualités des autres sites proposés, nous avons choisi Idaho Falls qui dispose déjà d’une forte culture nucléaire et qui souhaitait vivement accueillir Areva et cette nouvelle usine d’enrichissement de l’uranium. Nous nous réjouissons à la perspective d’établir un nouveau partenariat efficace et porteur d’avenir dans cette région."

Cette nouvelle usine représente un investissement de plusieurs milliards de dollars, et devrait créer plusieurs centaines d’emplois hautement qualifiés en phase de construction et d’exploitation.

L’usine d’Idaho Falls offrira ses services aux exploitants de centrales nucléaires américaines, en utilisant la technologie éprouvée de l’enrichissement par centrifugation, développée par Enrichment Technology Company, Ltd. (ETC), filiale d’Areva, et spécialiste mondial en technologies d’enrichissement.

La centrifugation est utilisée avec succès en Europe depuis plus de trente ans, consommant près de 50 fois moins d’électricité que la technologie par diffusion gazeuse, souligne Areva.

En France, Areva a construit et détient l’usine d’enrichissement de l’uranium Georges Besse, qu’elle exploite en toute sûreté depuis près de trente ans. Une nouvelle usine, Georges Besse II, est actuellement en construction. Les premières productions devraient intervenir en 2009.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz