Armor investit 35 ME en France dans ses activités énergies renouvelables

Armor, expert dans l’enduction sur couches ultra-minces, se mobilise pour soutenir l’innovation en France et apporter des solutions aux objectifs de la Loi de Transition énergétique, qui vise notamment à atteindre à horizon 2030 une part de 32% d’énergies renouvelables.

Au moment où les investissements industriels restent trop peu nombreux en France, Armor fait le choix d’investir dans des secteurs d’avenir et en cela, est un exemple parmi d’autres du dynamisme des ETI industrielles françaises.

200 millions d’euros d’investissement à La Chevrolière entre 2004 et 2018

Armor prévoit 35 millions d’euros d’investissements sur la période 2015-2018 : 11 millions d’euros seront consacrés à l’outil de production et 24 millions d’euros à la R&D sur sa nouvelle division Armor Sustainable Energies (ASE). L’entreprise a reçu le soutien de la Région Pays de La Loire qui apportera une aide de 5,5 millions d’euros pour soutenir ses projets industriels à La Chevrolière, près de Nantes (Loire-Atlantique), dans le domaine des énergies renouvelables.

Cet investissement permettra de financer la mise en place de nouvelles lignes de production, des technologies liées à l’encapsulation de films, à l’étanchéité et la fabrication d’encres et de couches enduites. Des bâtiments complémentaires seront également construits. Armor aura ainsi investi 200 millions d’euros à La Chevrolière entre 2004 et 2018, dont le site réunit 450 salariés du Groupe, dont 20 dans sa division ASE. Ils seront 100 d’ici à 2022, une trentaine de recrutements étant prévus dans les trois ans.

2 activités dédiées aux énergies renouvelables, qui s’appuient sur le savoir-faire Armor en termes de formulation, d’enduction roll-to-roll et de transformation de films ultra-minces.
 
Le projet Beautiful Light© : favoriser l’accès à l’énergie solaire à tous

Sans puiser dans nos ressources minérales (silicium), le projet Beautiful Light a pour ambition de développer des films et des solutions photovoltaïques ingénieux capables de transformer en source d’énergie, toute surface exposée, à tout type de lumière, grâce à ses composants à base de chaînes carbonées. Elle s’appuie sur l’OPV, la troisième génération de film photovoltaïque dite organique.

A l’occasion du salon World Efficiency Forum, Armor a présenté deux objets pour illustrer sa diversification. Le premier est une borne solaire urbaine, une évolution du concept lumineux dans le domaine de l’éclairage offrant aux espaces résidentiels ou urbains un balisage autonome. Le second est la lampe Orion, nouveau concept de lampe solaire qui permet à la fois d’éclairer, de charger un smartphone, et d’assurer une autonomie de trois jours sans soleil. Les premières ventes de films photovoltaïques sont prévues à partir de 2016.

En’ SafeTM : les films collecteurs de courant pour batteries

L’activité dédiée au stockage d’énergie a été lancée en mars dernier, avec les premières ventes de collecteurs de courant En’ SafeTM . Elle répond au besoin croissant d’autonomie énergétique des utilisateurs dans un monde de plus en plus nomade. Armor conçoit, fabrique et commercialise des collecteurs de courant enduits d’un revêtement qui protège de la corrosion tout en réduisant la résistance électrique interne.  Une solution concrète pour améliorer la sécurité et les performances des batteries, et augmenter ainsi les capacités des smartphones, ordinateurs portables ou encore des véhicules électriques et des tramways.

Armor vise deux marchés mondiaux en très forte croissance et en attente urgente de solutions : les composants pour batteries Lithium-ion (20% de croissance annuelle) et Supercapacités (30% de croissance annuelle). Cette activité dépassera le million d’euros de chiffre d’affaires cette année.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz