ATMOS, l’horloge mue par des variations de températures

Au cours de ces dernières années vous avez sans doute vu fleurir des modèles de montres sans piles, alimentés par l’énergie solaire, ou encore par l’énergie cinétique du poignet. Une autre méthode connue depuis 1928 consiste a utiliser efficacement les fluctuations de températures !

Suspendu dans un bloc de cristal Baccarat, l’horloge ATMOS 561 a été dessinée par Marc Newson et fabriquée par Jaeger-Lecoultre pour les 80 ans de la firme horlogère Suisse. Le mécanisme obtient toute l’énergie dont il a besoin pour fonctionner grâce à de petites variations de température et de pressions atmosphériques.

Elle peut tourner pendant des années sans intervention humaine. Ainsi, une variation d’1 seul degré dans une fourchette comprise entre 15 et 30 degrés Celsius est suffisant pour faire fonctionner l’ATMOS 561 pendant deux jours.

Le phénomène est en fait matérialisé par une capsule hermétiquement scellée contenant un mélange gazeux et liquide (du chlorure d’éthylène). Lorsque la température augmente, un ressort en spirale se comprime et inversement avec une chute de température, le gaz se condense et le ressort se désserre.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "ATMOS, l’horloge mue par des variations de températures"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tout va bien
Invité

Est-ce une adaptation du moteur sterling qui fonctionne sur le principe d’un changement de volume/temperature ? Ma question est peut-etre stupide  😉

Llaurent
Invité

Un article Ecopedia sur les “moteurs alternatifs” donne toutes les explications voulueshttp://fr.ekopedia.org/Moteur_Stirling

wpDiscuz