Belgique : l’éolienne offshore Haliade d’Alstom produit ses premiers KWh

L’éolienne en mer nouvelle génération Haliade™ 150 – 6 MW d’Alstom, installée au large des côtes d’Ostende sur le site de Belwind en Belgique, a produit ses premiers kWh le 19 septembre.

Selon Alstom, l’assemblage et les tests réalisés ont déjà permis d’optimiser les procédures d’installation et de mise en service de l’éolienne en mer. Ils vont se poursuivre afin de confirmer le comportement de la machine dans un environnement marin et d’affiner les procédures d’opération et de maintenance. L’Haliade devrait recevoir sa certification finale au cours du dernier trimestre 2014.

Avec un rotor de 150 mètres (avec des pales de 73,50 mètres), l’Haliade 150 – 6 MW possède un rendement de 15% supérieur à celui des éoliennes offshores existantes, lui permettant ainsi d’alimenter en électricité l’équivalent d’environ 5.000 foyers.

Cette éolienne fonctionne sans boîte de vitesse (par entraînement direct), grâce à un alternateur à aimants permanents. Ainsi, le nombre de pièces mécaniques à l’intérieur de la machine est réduit ce qui la rend plus fiable et permet, par la même occasion, de diminuer les coûts d’exploitation et de maintenance. Enfin, l’Haliade 150 est équipée de la technologie Alstom Pure Torque® qui optimise sa performance en protégeant l’alternateur grâce à un report des efforts mécaniques indésirables du vent vers le mât de l’éolienne.

Belgique : l'éolienne offshore Haliade d'Alstom produit ses premiers KWh

L’Haliade sera entièrement fabriquée en France, dans la nouvelle usine de génératrices et de nacelles d’éoliennes située sur le port de Saint-Nazaire. Pendant l’été, Alstom a transféré 150 tonnes d’outillages et des éoliennes en cours de production de l’atelier temporaire vers la nouvelle usine, qui sera totalement opérationnelle début 2015. A terme, la fabrication de l’Haliade doit générer 1.000 emplois directs et 4.000 emplois indirects en France.

A ce jour, Alstom est le fournisseur exclusif de 238 éoliennes Haliade 150 – 6 MW commandées par le consortium mené par EDF-EN, dans le cadre du 1er appel d’offres lancé par le gouvernement français en 2012. Alstom a également vendu 5 Haliade destinées au champ de Block Island aux Etats-Unis.

"Ce projet avec Belwind confirme notre leadership technologique et notre capacité d’innovation. L’installation de notre turbine robuste et efficace permettra d’améliorer la compétitivité de l’éolien offshore", a déclaré Yves Rannou, Senior Vice-Président de l’activité Wind d’Alstom.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Belgique : l’éolienne offshore Haliade d’Alstom produit ses premiers KWh"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
energiestr
Invité

L’unité d’énergie est le kilowatteure, dont le symbole est kWh avec un k minuscule. Le K majuscule est le kelvin, unité de température. Quand on travaille dans l’énergie, c’est vraiment honteux de faire ce genre d’erreur !

Bibou64
Invité

je vois souvent des remarques sur les kWh mal orthographiés. ok, c’est une très grave erreur, mais à la finale, cela ne change pas la face du monde. Cela correspond bien au nombre de milliers de Watts produits ou consommés en 1 heure ? j’ai pas dit de bêtise ? il n’y a pas d’ambiguité ? alors KWH / kwh finalement, c’est pareil . (allez, lachez vous les electro…), et la bise à mon ancien prof de physique.

Topi
Invité

faut peut-être pas se taper la tête sur les murs pour écraser les mouches : ce genre d’article est écrit par des stagiaires en communication dont les compétences ne sont pas dans le domaine technique. Le message est quand même bien passé, et personne je pense n’aura traduit en Kelvin.Watt.heure !

Christoph
Invité

La véritable unité d’énergie est le joule (J) qui caractérise le travail d’une puissance de 1 W pendant 1 seconde (en SI kg.m²/s²). Parler de Wh comme unité d’énergie est un abus de language. Mais il est vrai que c’est simple, 1 kWh correspondant au travail d’une puissance de 1 kW pendant 1 heure (soit 3,6 MJ).

Samivel51
Invité

Ce qui est beaucoup plus grave, et tres frequent dans toute la presse, c’est de confondre kW et kW.h, ou d’ecrire kW/h, ou “kW par an” – ce qui pique vraiement les yeux -, ou confondre millions et milliards, ce qui fait perdre tout son sens a l’information. Meme si l’article est ecrit par un stagiaire semi-analphabete, a quoi bon mentionner des chiffres dans un article si l’on n’y comprends rien soi-meme et qu’on considere donc que la precision des chiffres est accessoire. Autant etre honnete et ecrire “cette eolienne produira beaucoup d’electricite”.

Pastilleverte
Invité

débat passionnant… Bon, ça va donner plein de travail dans la région de StNazaire, tant mieux. Les chiffres fournis (1000 direct) sont ils basés sur les commandes actuelles (238 éoliennes), ça fait beaucoup d’emplois par éolienne ! Espérons en tout cas que ces chiffres là soient fiables… (horizon non précisé), et que ces emplois soient des vrais “nets créés” (à priori oui dans l’éolien, quoique…)

Sicetaitsimple
Invité

On espère juste qu’en fait elle produit ses premiers MWh !

jpdebangui
Invité

Certes, les stagiaires devraient savoir que les unités SI issues d’un nom de personne s’écrivent en majuscule W, K, Pa,… et que les autres et les puissances s’écrivent en minuscules de p à k et en majuscules audelà… Mais là n’est pas l’essentiel. Eolienne en mer… Quelle est la distance au point de raccordement au réseau ? Quelle sera la perte en ligne ? Quelle sera la durabilité d’un tel équipement soumis au milieu marin ? Autant de question qui me paraissent plus pertinentes…

Papijo
Invité
Alstom vient de démarrer sa première “grosse” éolienne au moment où les concurrents sont déjà en place et où le marché se restreint. Les 1000 + 4000 emplois annoncés risquent bien de ne pas durer très longtemps. Après avoir payé un prix exhorbitant pour cette électricité offshore, nous pouvons nous préparer à payer aussi les futures indemnités de chômage … Et encore heureux si nous nous en sortons mieux que les allemands dont le plus grand parc offshore Bard 1 (80 x 5 MW) n’a pratiquement rien produit depuis sa mise en service l’an dernier (et ne semble pas encore… Lire plus »
energiestr
Invité

Je constate qu’Enerzine n’a pas corrigé le titre avec ses “KWh”. Certains commentaires trouvent que c’est du pinaillage, moi pas car Enerzine est spécialisé dans l’énergie. Je pensais juste améliorer le site, en espérant que la faute soit corrigée. Ce que je trouve vraiment du pinaillage, c’est tous les commentaires sur mon commentaire… Au passage, je fais remarquer que “kWh” est mieux sur le plan scientifique, mais pas correct sur le plan du langage : dans une phrase on doit écrire “ses premiers kilowattheures”.

wpDiscuz