BlueIndy, plus grand service d’auto-partage 100% électrique des Etats-Unis

Le Maire de la ville d’Indianapolis et Vincent Bolloré ont présenté mardi à la presse et aux habitants d’Indianapolis, le service d’auto-partage 100% électrique : BlueIndy.

Il s’agit pour le Groupe Bolloré, qui investira à Indianapolis près de 35 millions de dollars, d’un projet de grande envergure, consistant à déployer le plus grand service d’auto-partage de véhicules électriques aux Etats-Unis.

Le Groupe va exporter pour la première fois hors des frontières françaises sa solution complète d’auto-partage électrique, sur le modèle d’Autolib’ en Ile-de-France et de Bluely et Bluecub à Lyon et Bordeaux, qui complètent l’offre de transports publics et améliorent la mobilité des Français.

BlueIndy, qui sera ouvert au public dans les huit mois, comprendra 500 véhicules électriques, 200 stations de location équipées de 1.000 bornes de charge.

Pour le Maire Greg Ballard, qui avait annoncé en 2012 ses objectifs de diminuer progressivement la dépendance d’Indianapolis aux énergies fossiles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre : "Cette annonce est sans précédent."

"Les véhicules électriques et l’auto-partage sont l’avenir. Bolloré, l’une des 500 plus grandes entreprises du monde, va répliquer son modèle français hors de ses frontières et faire bénéficier notre ville de son service innovant, économique et écologique. Indianapolis ouvre la voie et espère vivement servir de modèle pour d’autres villes américaines" a t-il ajouté.

BlueIndy, plus grand service d'auto-partage 100% électrique des Etats-Unis

Le Maire d’Indianapolis a célébré cet événement le jour de l’ouverture du congrès Electric Drive Transportation Association (EDTA), qui a lieu tous les ans à Washington et qui a exceptionnellement décidé de s’implanter cette année à Indianapolis, à l’occasion du lancement de BlueIndy.

"Le groupe Bolloré est fier de mettre à disposition d’Indianapolis, l’une des villes les plus prestigieuses de l’histoire du sport automobile, son savoir-faire unique dans la gestion de système d’auto-partage de véhicules électriques et de pouvoir ainsi contribuer à la transition énergétique, chère au Maire Greg Ballard. Désormais, les habitants et visiteurs d’Indianapolis pourront se déplacer en voiture sans en posséder une et sans émettre des gaz ou des particules polluantes" a précisé pour sa part Vincent Bolloré.

Le Groupe Bolloré pense que le service d’auto-partage de véhicules électriques reste une solution d’avenir pour les métropoles. Il a déployé à ce jour 2.500 Bluecar équipées de batteries Blue Solutions.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "BlueIndy, plus grand service d’auto-partage 100% électrique des Etats-Unis"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Heureusement que les Americains ont de l’electricite pas chere grace au boom du gaz de schiste. Combien deja consomme une blue-car a l’arret simplement pour contrer la decharge naturelle de la batterie lithium polymere?

sansun
Invité

C’est pas une mauvaise idée quand on a des relations comme Bolloré , sauf que vu le gabarit des ricains, la voiture me semble petite, vont-ils pouvoir loger leur litre de coca et le hamburger ?

gp
Invité

~ 350W à 20°C ambiant ~ 500W à 0°C A panam, considérant que l’engin roule 4h /j. en moyenne à la vitesse moyenne record de 14 km/h (…), 1 bluecar consomme grosso modo autant à l’arrêt pdt 20h que pendant les phases de roulage. Affligeant… D’un strict point de vue énergétique, cette batterie LMP est une vraie plaisanterie. M. Bolloré va devoir corriger ce défaut ou la réserver à des usages pour lesquels c’est moins problématique (ex : bus urbain qui roulent jusqu’à 16h / j.)

Verdarie
Invité
Ce qui gêne le développement des énergies vertes c’est qu’elles doivent être financées par la consommation électrique qui elle même à un coût de production. Or si l’on ne veut pas réduire encore la croissance il est impératif de limiter ces coûts. Ce qui réduit d’autant les possibilités de développement de ces énergies. Si l’on faisait passer l’énergie verte dans le moteur de l’automobile on pourrait augmenter le nombre de contributeurs, tout en diminuant nos achats de pétrole et de gaz et ainsi augmenter l’emploi. Par cet apport financier on pourrait envisager de multiplier rapidement le développement de ces énergies… Lire plus »
Did 02
Invité

Le concept des véhicules en autopartage serait une très bonne idée dans un monde où les gens respecteraient les biens accéssibles à tous. Le sentiment d’impunité qui résulte d’un manque de contrôle lors de la restitution des véhicules favorise malheureusement une dégradation de ces mêmes véhicules.Certaines personnes ont dèjà du mal à prendre soin de leur propre véhicule, encore moins pour un véhicule ne leur appartenant pas. Ce qui a pour effet de gonfler les coûts de remise en état, donc les côuts de fonctionnement. Dommage!

wpDiscuz