Enerzine

Bolloré : grand vainqueur du projet Autolib’

Partagez l'article

Tout juste un an après le lancement de la consultation, la délégation de service public Autolib’ a été attribuée à la société Bolloré, avec sa Bluecar, pour une durée de 12 ans.

Selon le Syndicat mixte Autolib’, "l’offre du candidat Bolloré s’est en effet révélée être la plus solide et celle présentant les meilleures garanties pour la partie publique".

Le véhicule disponible à la location sera 100% électrique et donc équipé d’une batterie Lithium Métal Polymère, développée et produite également par Bolloré. D’une capacité de 30 kWh, elle lui permettra de parcourir environ 250 km en cycle urbain et de se recharger entre 4 et 8 heures. Il comportera 4 places et sera équipé d’un autoradio, d’un port USB et d’une prise jack pour pouvoir y brancher toutes sortes de lecteurs multimédias. La planche de bord est enrichie d’un écran spécifiquement installé pour Autolib’ permettant notamment le guidage GPS. Le volume du coffre de 350 litres pourra encore être augmenté, puisque la banquette arrière sera rabattable.

Concernant les stations, trois types de mobiliers cohabiteront. Des bornes de recharge (1 par place de stationnement), des « bornes principales », comparables à celles du service Vélib’, grâce auxquelles les usagers pourront s’identifier et effectuer des opérations de réservation, et 75 « Espaces Autolib’ » permettant de recevoir les usagers à Paris et dans les communes adhérentes.

Les stations sur voirie comporteront entre 4 et 6 places. Celles situées dans des parkings souterrains en comprendront une dizaine en moyenne.

A Paris, 250 bornes de recharge pour les véhicules particuliers seront également installées. On pourra y accéder moyennant un abonnement de 15 euros par mois pour les voitures ou de 15 euros par an pour les deux-roues. Le stationnement y sera limité à deux heures, au-delà l’utilisateur paiera un supplément de prix de 6 euros par demi-heure.

Le Syndicat Mixte sollicitera des financements de l’Etat dans le cadre des promesses du gouvernement de subventionner les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

La question des déplacements urbains dépasse largement les limites administratives de nos collectivités, c’est pourquoi le maire de Paris a proposé à 80 communes, aux départements de petite couronne et à la Région de s’associer à ce projet pour lui donner une dimension métropolitaine.

Bolloré : le grand vainqueur du projet Autolib'


Une cinquantaine de communes ont d’ores et déjà répondu favorablement et bénéficieront à terme d’environ 1 000 stations et de 3 000 véhicules.
La Région Ile-de-France est un partenaire majeur du projet. Elle contribue à l’amélioration du maillage en finançant l’installation de stations complémentaires dans les communes et garantit ainsi le succès et la performance du dispositif.

Les véhicules Autolib’ seront en libre-service et en trace directe (c’est-à-dire qu’il sera possible de déposer son véhicule dans une station différente de celle de départ). Les utilisateurs pourront également réserver une place sur la zone d’arrivée dès la prise en main de leur véhicule.

Comme le service Autolib’ se veut accessible à tous et proche de l’utilisateur, pas moins de 800 agents sur le terrain sont dédiés au service. Le personnel présent sur place pourra ainsi renseigner les usagers, réaliser les abonnements, mais également les assister et les former à la prise en main de ce service innovant. Ainsi, les usagers seront accueillis par du personnel de terrain tous les jours, de 8h à 20h dans les « Espaces Autolib’ ». Toutes les communes adhérentes et chaque arrondissement seront dotés d’au moins un de ces espaces.

Le Service Autolib’ : comme cela marche t’il ?

L’abonnement se fera en moins de 10 minutes directement en station dans l’un des « Espaces Autolib’ » qui disposeront de personnel de 8h à 20h. L’abonné se verra remettre immédiatement une carte dédiée nominative.

Les usagers peuvent réserver un véhicule et une place à l’arrivée, le coût des réservations étant compris dans l’abonnement. La réservation d’un véhicule s’effectue pour une durée de 20 minutes avant le départ. Elle peut être faite par Internet, par téléphone ou directement en station. La réservation d’une place à l’arrivée se fait au moment du retrait du véhicule ou en cours de location à bord du véhicule via l’ordinateur de bord, pour une durée de 90 minutes après le moment de la réservation.

Une fois abonné, la location d’un véhicule se fait très facilement en quelques minutes. Il suffit de se rendre à la station Autolib’ la plus proche, de s’identifier sur la borne principale et de valider le choix du véhicule proposé (l’usager peut, s’il le désire, désigner une station de destination afin d’y réserver une place). La borne délivre alors un reçu sur l’état du véhicule.

L’usager doit se rendre au véhicule choisi, le débrancher (le câble s’enroule alors automatiquement dans la borne) puis entrer dans le véhicule et composer son code secret sur l’écran tactile. Il peut alors circuler dans toute l’Ile-de-France en s’orientant grâce au GPS embarqué.

Une fois arrivé à destination, il suffit à l’usager de garer son véhicule sur sa place réservée ou toute place Autolib’ libre (un code lumineux indique la disponibilité des places) puis de le brancher et de clore sa location à la borne.


Les formules tarifaires sont les suivantes :

Avec des tarifs attractifs (12 € par mois d’abonnement et 5 € en moyenne par demi-heure d’utilisation), l’offre s’adressera à un public très large, y compris aux jeunes conducteurs qui sont habituellement exclus des services traditionnels de location.

Bolloré : le grand vainqueur du projet Autolib'

Le service Autolib’ sera accessible à tous les possesseurs d’un permis de conduire valide, sans limitation liée à l’âge ou à la date d’obtention du permis de conduire.

Les familles (entendues au sens large incluant les colocataires par exemple) seront également concernées et disposeront d’une réduction de 10% sur le tarif d’abonnement. Le véhicule 4 places qui sera proposé, ainsi que la possibilité de louer des sièges enfants renforceront l’attractivité pour les ménages familiaux.

Bien sûr les entreprises et administrations pourront également profiter de l’arrivée d’Autolib’ pour réduire leur flotte et accorder des abonnements à leurs salariés.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "Bolloré : grand vainqueur du projet Autolib’"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    ccsiaix
    Invité

    Voila des tarifs particuliérement compétitif ! Je doute qu’il sera facile de trouver une Auto ! Qu’en penses les taxis ? D’autre part, je pensais que Boloré avait renoncé à sa voiture électrique. Avez-vous un lien vers une description de la voiture électrique Boloré?

    trimtab
    Invité
    Et si certains des ‘espaces autolib’ comprenaient des ‘portiques PV’ comme ils ont évoqué ici il y a 2 ans déjà: afin de ‘contribuer’ au recharge des véhicules, car de tels démarches doivent ‘integrés’ le plus possibles de ‘solutions’ durables dans un esprit de projet ‘synergétique’. Au même titre d’ailleurs que de mettre des panneaux solaires sur leur nouvelle usine de batterie en Bretagne ? Afin de ‘boucler un peu la boucle’ du ‘penser globale’ ! A plus forte raison que leur co actionnaire dans le socièté BATSCAP est l’EDF !. Et que EDF est lui même partenaire avec TOTAL… Lire plus »
    indianagrenoble
    Invité

    On dirait que ça s’active chez les GRANDS de ce monde…

    christian
    Invité

    … le site d’Enerzine, qui est drôôôôlement bien fait, rappelle sous la brève du jour des vignettes de brèves passées… Et l’on voit « Bolloré commercialisera une voiture électrique dès 2008 » C’est pourquoi, cher ccsiaix, j’y croirai quand elles seront là…

    Michel1
    Invité

    Elle en est où la Blue-car que j’espérais recevoir début … 2009 en m’étant inscrit début 2008 sur la liste des candidats sur le site de Bolloré ?

    Pastilleverte
    Invité

    Il n’était que de « voir » au dernier mondial de l’auto la maquette, repeat maquette de la Blue Car, la même qui a gagné pour Auto Lib. Ou bien Bolloré est super fort en industrialisation (autre que ses batteries), ou alors,cher Christian je plussoie votre remarque (Saint Thomas en quelque sorte)

    Guydegif(91)
    Invité

    QQs belles idées prises en considération pour cette opération, dont le périmètre IdF, le fonctionnement prise en charge-retour, tarifs, autonomie: 250 kms avec recharge en 4-8 hrs, etc …Intéressantes et belles perspectives ! La question que j’ai envie de poser car nullement évoqué ci-dessus: Le Service Autolib’ : QUAND cela marchera t’il ? Tous les candidats avaient-ils la même date de disponibilité et y a-t-il des pénalités de retard? Néanmoins, Bonne Continuation dans la mise en place de cette solution écologique fort intéressante et très utile pour assainir le contexte circulation IdF ! A+ Salutations Guydegif(91)

    fredo
    Invité

    dans moins d’un an autolib devrait entrer en service à Paris, incroyable!

    bigbluejlr
    Invité
    Bonjour à tous comme nombre d entre vous je suis aussi sceptique suite aux nombreux reports. je fais partie de ces 8000 et jamais une lettre de confirmation, ni mail d information de retard, de transformation … vous reservez la B0, 4 portes magnifiques et luxueuse soit disant à 95 % la voiture de serie et vous vous trouvez avec la voiture autolib 2 portes cheap, faut pas rigoler …. ils auraient du faire du premium et il fait du cheap ils ont un vrai probleme de positionnement technologiquement , le probleme du retard pour moi est le fait que… Lire plus »
    js
    Invité

    elle était au salon de genève 🙁 c’est vraiment cheap !! mais bon si ça marche…. PS : bien d’accord avec bigbluejlr, quand on voit le projet initial, il y a de quoi être déçu.

    wpDiscuz