Enerzine

Brésil et UE renforcent leurs relations énergétiques

Partagez l'article

A l’occasion de la conférence mondiale sur les biocarburants, tenue la semaine dernière à São Paulo, le Brésil et l’UE ont renforcé leur relation énergétique.

Andris Piebalgs, commissaire européen à l’énergie et Edison Lobão, ministre des mines et de l’énergie du Brésil, se sont réunis jeudi pour renforcer la coopération bilatérale dans le cadre du dialogue sur la politique énergétique entre la Commission européenne et le Brésil.

Il s’agit de la première réunion au niveau ministériel depuis le lancement du dialogue bilatéral sur l’énergie, lancé à Bruxelles en juillet 2007.

"Nous avons confirmé aujourd’hui notre engagement à mettre en place une forme constructive de coopération et de partenariat entre l’UE et le Brésil dans le secteur de l’énergie, dans le but d’assurer la viabilité et la fiabilité de l’approvisionnement énergétique", s’est félicité M. Piebalgs à l’issue de sa réunion avec M. Lobão. "Nous nous sommes clairement entendus sur nos politiques et priorités en matière de coopération bilatérale dans le domaine d’énergie, un travail précieux en préparation du prochain sommet UE-Brésil prévu à Rio de Janeiro le 22 décembre."

"Le Brésil joue un rôle de premier plan en tant que partenaire stable et fiable d’Amérique latine, a-t-il souligné. Son importance dans le débat sur les biocarburants, la sécurité de l’approvisionnement énergétique et le changement climatique en fait un partenaire privilégié de l’UE pour les questions énergétiques. C’est pourquoi j’attends avec intérêt l’adoption rapide du plan d’action conjoint UE-Brésil, dans le cadre du partenariat stratégique établi l’an dernier"

M. Lobão a rappelé que le Brésil et l’UE sont des acteurs essentiels du secteur énergétique, en tant que consommateurs, producteurs mais aussi centres de développement technologique et d’innovation dans ce domaine. Il a exprimé le souhait du gouvernement brésilien d’approfondir la coopération et l’échange d’expérience en la matière avec la Commission.

Les deux responsables de l’énergie ont décidé d’axer leur coopération en 2009 sur quatre domaines principaux:

  • échange d’expérience et consultations techniques sur les questions relatives à la réglementation en vue de rendre concurrentiels les marchés de l’énergie, y compris les possibilités d’investissement;
  • efficacité énergétique et gestion de la demande, notamment par la participation au partenariat multilatéral lancé par les pays du G8 et cinq autres pays sous le nom de partenariat international pour la coopération en matière d’efficacité énergétique (IPEEC);
  • efforts de recherche conjoints dans le domaine des biocarburants de la deuxième génération, grâce à la recherche coordonnée UE-Brésil qui doit démarrer prochainement et sera annoncée en janvier 2009; 
  • promotion de la coopération industrielle UE-Brésil dans le domaine des technologies à faible émission de carbone, notamment le charbon propre, et dans le domaine de la recherche sur l’énergie nucléaire et de la coopération en matière de sûreté nucléaire, en accordant une attention particulière aux technologies sûres et durables.

Ces questions feront l’objet de consultations techniques bilatérales dans les prochaines semaines.

En outre, les parties ont confirmé qu’elles soutenaient les efforts destinés à poursuivre la coopération relative à la viabilité des biocarburants et à promouvoir des études scientifiques et innovations technologiques visant à garantir la viabilité à long terme de la production de bioénergie, notamment dans le cadre du partenariat mondial sur les bioénergies et du forum international sur les biocarburants.

M. Lobão a par ailleurs informé M. Piebalgs de l’évolution du secteur énergétique brésilien, en attirant l’attention sur les nouveaux gisements pétroliers découverts sous la couche saline des fonds marins (zone «pre-salt») et sur le développement continu des secteurs de l’éthanol et du biodiesel dans le pays.

L’accord de dialogue CE-Brésil sur la politique énergétique a été signé à Bruxelles en juillet 2007, à l’occasion de la visite du président Lula à la Commission. Le principal objectif de ce dialogue, qui s’inscrit dans le droit fil de l’accord-cadre de coopération CE-Brésil de 1995, est de faciliter les échanges de vues entre l’UE et le Brésil sur tous les aspects liés à la sécurité de l’approvisionnement et à l’énergie durable et de développer la coopération bilatérale dans les domaines d’intérêt commun.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Brésil et UE renforcent leurs relations énergétiques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

     »Le Brésil joue un rôle de premier plan en tant que partenaire stable et fiable d’Amérique latine… »Très Bien d’encourager de telles initiatives d’ouverture, de dialogue et de coopération !Permet également d’avoir un droit de regard, de suggestion et de conseil sur leur gestion dans le respect du DD des ressources forestières…Donc à encourager !A+ Salutations Guydegif(91)

    wpDiscuz