Bruxelles prône les “bienfaits” du nucléaire

Bruxelles devrait présenter le 10 janvier prochain, des mesures en faveur d’une politique commune de l’énergie, avec une mention toute particulière pour l’énergie nucléaire.

Dans un document préparatoire (cité par Les Echos en date du 26 décembre), il sera rappelé que le nucléaire "est de toutes les énergies qui rejettent peu de carbone, la plus développée dans l’UE. Elle est moins vulnérable aux fluctuations des prix que le charbon ou le gaz, car l’uranium ne représente qu’une part limitée du coût de production de l’électricité nucléaire. Il est en outre disponible en quantités suffisantes pour plusieurs décennie et réparti dans plusieurs régions du monde."

Bruxelles prévient aussi que "au cas où le niveau de production nucléaire baisserait en Europe, il serait essentiel de compenser par l’introduction d’autres sources dégageant peu de gaz carbonique, sans quoi l’objectif de réduire les émissions de CO2 de 35% d’ici à 2030 serait très difficilement atteint."

Cette suggestion pourrait inciter certains Etats membres à se lancer ou à relancer leur programme nucléaire.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz