Cellule solaire et dentifrice même combat !

Une nouvelle génération de cellules solaires est sortie des cerveaux néo-zélandais de l’université de Massey.

De l’énergie solaire dix fois moins cher, grâce à un élément naturel : le Dioxyde de Titane. Présent dans le sable noir des plages néo-zélandaises, on l’utilise déjà dans les dentrifices pour blanchir les dents, ou dans la peinture.

Moins cher, plus propre et plus abondant que le silicium des cellules photo-électriques classiques, il a pour principal avantage de réagir dans de faibles conditions d’ensoleillement.
Ce composant pourrait également s’intégrer à notre environnement quotidien : vêtements, murs, fenêtres…

Les chercheurs annoncent un prototype commercialisable d’ici à trois ans.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz