Enerzine

Champ Hebron – Canada: plus de 700 millions de barils de pétrole en vue

Partagez l'article

La compagnie pétrolière américaine Exxon Mobil a annoncé hier son intention de développer le champ pétrolier d’Hebron situé au large de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador en utilisant une structure lui permettant d’extraire plus de 700 millions de barils de pétrole.

Le champ Hebron est localisé dans le bassin Jeanne d’Arc à plus de 200 miles (soit 350 kilomètres) au sud-est de la capitale St. John, et à environ 19 miles (soit 32 kilomètres) au sud-est du projet Hibernia d’ExxonMobil. La profondeur de l’eau est d’environ 92 mètres.

La plateforme à embase-poids a été développée avec une structure à embase-poids indépendante en béton armé conçue pour résister aux glaces de mer, aux icebergs et aux conditions météorologiques et océanographiques les plus extrêmes. La base pourra stocker environ 1,2 million de barils de pétrole brut et soutiendra des modules de surface intégrés qui comprendront des logements et des installations de forage et de production.

La construction de la structure à embase-poids est en cours sur le principal site de Bull Arm, en Terre-Neuve-et-Labrador. Quant à la fabrication des modules de surface, l’opération devrait commencer vers la fin de l’année.

La production quotidienne a été évaluée à 150.000 barils de pétrole
. Le coût du projet, qui devrait démarrer sa phase de production vers la fin de 2017 est estimé à 14 milliards de dollars.

"Hebron est l’un des nombreux projets pétroliers de grande envergure qu’ExxonMobil compte développer dans les cinq prochaines années", a déclaré Neil W. Duffin, président d’ExxonMobil Development Company. "ExxonMobil va mettre en œuvre l’expertise acquise en Arctique en matière d’exécution de projets pour développer cette ressource énergétique d’envergure internationale dans des conditions d’exploitation difficiles".

Champ Hebron - Canada: plus de 700 millions de barils de pétrole en vue

Une Manne économique pour la région

Selon Exxon Mobil, le développement d’Hebron offrira des avantages considérables à la province. En effet, durant la phase de construction, jusqu’à 3.500 emplois seront créés localement et les redevances et taxes permettront de financer les infrastructures, les programmes sociaux et les services de la province.

Le projet a reçu l’approbation réglementaire des gouvernements du Canada et de Terre-Neuve-et-Labrador en mai.

** Le projet Hebron sera exploité par la filiale d’ExxonMobil, ExxonMobil Canada Properties, qui détient une participation de 36 % dans le projet. Les coentrepreneurs du projet Hebron sont Chevron Canada Limited (26,7 %), Suncor Energy Inc (22,7 %), Statoil Canada (9,7 %) et Nalcor Energy Oil and Gas (4,9 %).


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "Champ Hebron – Canada: plus de 700 millions de barils de pétrole en vue"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Tassin
    Invité

    On arrête quand de tout cramer?

    Bachoubouzouc
    Invité

    Quand vous aurez décidé de renoncer à la vie moderne. Ou quand vous aurez trouvé une solution de remplacement miracle (non, elles n’existent pas encore, les ENR ne sont que des gadgets de complément).

    oeildecain
    Invité

    Egal à lui-même le Bachybouzouc ……….. Depuis le temps que les hominidés utilisent la biomasse, le vent et le soleil, vous devriez prendre conscience que c’est votre nucléaire qui fait figure de gadget de complément à l’échelle de l’histoire humaine … On a un peu de mal à comprendre votre acharnement malgré les évidences de l’histoire ………. serait-ce de l’obscurantisme intéressé ? .

    Bachoubouzouc
    Invité

    « On a un peu de mal à comprendre votre acharnement malgré les évidences de l’histoire ………. serait-ce de l’obscurantisme intéressé ? » Encore une fois, vous êtes l’hopital qui se moque de la charité… Sinon, Oeildecain, cela ne sert à rien de ramener le nucléaire dans le débat, c’est un fait qu’on ne peut pas aujourd’hui se passer des énergies fossiles (ou alors citez moi un exemple de pays qui y arrive). Votre commentaire ne sert donc pas à grand chose.

    oeildecain
    Invité
    . N’inversez pas la charge : c’est vous qui avez écrit que les ENR n’étaient « … que des gadgets de complément … » Donc je me suis contenté de vous rappeler l’historique réel des ENR depuis Cromagnon et ses aïeux … par rapport à votre Nucléaire- ridicule au regard de l’humanité, et dont vous êtes un des plus ardents porte-drapeau : me trompe-je ? Bien sûr que non … ! Quant aux fossiles, ils dominent surtout maintenant par leur puissance financière résiduelle très importante, mais n’entendez-vous pas au loin sonner le glas ? Si vous avez des actions dans les fossiles,… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    Dan1
    Invité

    Puisque vous citez l’EIA, voici la projection 2040 pour la production d’électricité : Et ben, en valeur absolue, les USA prévoit d’augmenter encore le charbon ! Le nucléaire est toujours présent. Et le gaz, je ne vous explique même pas. Mais petite percée des EnR !

    Bachoubouzouc
    Invité
    « N’inversez pas la charge : c’est vous qui avez écrit que les ENR n’étaient « … que des gadgets de complément … » » Ben justement, c’est bien vous qui vous acharnez à ramener le nucléaire dans le débat. Je rappelle que mon propos de départ était « on n’a pas de solution de remplacement pour les énergies fossiles, pas même les ENR ». Puisque vous tenez à en parler, le nucléaire n’est effectivement pas une solution pour remplacer la majorité des fossiles, mais au moins c’est une solution pour assurer la quasi totalité de la production d’électricité. Et même ça, les ENR en sont… Lire plus »
    wpDiscuz