CIE 2010 : l’efficacité énergétique de l’éclairage

Après le résultat décevant de la conférence sur le changement climatique de l’ONU à Copenhague et le manque de prise de décisions contraignantes par les politiciens, plusieurs organisations internationales cherchent maintenant le moyen de réduire la consommation énergétique mondiale.

Dans ce contexte, la conférence CIE 2010 organisée à Vienne du 14 au 17 mars 2010 par la Commission internationale de l’éclairage (CIE), a choisi le thème de la qualité et de l’efficacité énergétique de l’éclairage. Des experts de premier plan des domaines de la science et de l’industrie ainsi que des représentants d’organismes de réglementation ont examiné les dernières tendances technologiques et scientifiques, et les approches politiques du problème. Des recommandations à destination des consommateurs d’énergie ont été aussi abordées.

Une immense proportion de la consommation d’énergie relève de l’éclairage
: celui-ci représente 19% de la consommation mondiale d’électricité et jusqu’à 86% dans les pays en voie de développement.

Cependant, les technologies électroniques d’éclairage modernes aident à améliorer l’efficacité énergétique de la production de lumière – tout en réduisant les émissions de CO2. Les lampes à haute efficacité lumineuse, les dispositifs de contrôle électronique, les luminaires optimisés en termes de distribution de lumière, l’usage de la lumière naturelle et la gestion efficace de la lumière garantissent également une excellente qualité d’éclairage, ce qui à son tour améliore la santé et la sensation de bien-être des individus.

S’exprimant à propos des objectifs de la conférence, Franz Hengstberger, Président de la CIE, a déclaré : "Un bon éclairage procure sûreté et sécurité, ainsi qu’une meilleure qualité de vie. Mais les gens ignorent la quantité d’énergie consommée par l’éclairage et ses effets sur l’environnement. Nous avons déjà les technologies requises pour fournir un éclairage de bonne qualité, à faible consommation d’énergie. Notre objectif est donc de mettre l’accent sur les concepts qui réduiront rapidement et de manière durable la consommation d’énergie tout en fournissant une bonne qualité d’éclairage. Même une petite baisse de la quantité d’électricité utilisée pour l’éclairage dans le monde pourrait éviter la construction de centrales électriques supplémentaires".

Un éclairage de haute qualité grâce à des systèmes de contrôle intelligents et économes en énergie

Des études ont montré que les trois quarts des technologies d’éclairage installées actuellement dans les bâtiments publics sont dépassées et inefficaces. Seulement environ 4% de ces bâtiments sont équipés de systèmes de contrôle comprenant des détecteurs qui règlent l’éclairage en fonction de la lumière naturelle disponible et de l’occupation des salles. L’installation de systèmes d’éclairage économes en énergie pourrait réduire la consommation d’électricité de 40 à 70%.

"La manière la plus intelligente et la plus efficace d’économiser l’énergie est de profiter de la lumière naturelle. Les systèmes de contrôle d’éclairage intelligents présentent le plus haut potentiel d’économie d’énergie. L’éclairage qui s’adapte automatiquement aux niveaux de lumière naturelle consomme jusqu’à 60% moins d’énergie que les solutions d’éclairage non réglables traditionnelles", explique Peter Dehoff, Chef des applications d’éclairage stratégiques chez le fabricant de systèmes d’éclairage Zumtobel.

Les DEL se substituent aux ampoules et aux lampes économes en énergie

Les DEL (diodes électroluminescentes) furent l’un des sujets les plus brûlants de la conférence. Elles offrent d’importants avantages en matière d’environnement et d’efficacité énergétique par rapport aux ampoules et aux lampes économes en énergie traditionnelles.

Le professeur Wout van Bommel, Consultant international en matière d’éclairage et ancien Président de la CIE, estime que les lampes économes en énergie constituent davantage une solution temporaire ; l’avenir, cependant, appartient aux DEL. "Les DEL remplaceront complètement les ampoules traditionnelles. Elles restent assez chères, mais elles sont beaucoup plus efficaces que les autres technologies d’éclairage. De plus, la mise au rebut des DEL est simple. Le passage aux DEL constituerait une contribution majeure à la réduction de la consommation mondiale d’électricité", souligne-t-il.

En se tournant vers l’avenir, le professeur van Bommel prévoit que "les produits futuristes se servant de la lumière naturelle tels que les fenêtres transparentes à DELO, les fenêtres solaires qui stockent la chaleur des rayons du soleil et l’utilisent pour chauffer les pièces, et le béton translucide aideront tous à augmenter les niveaux de lumière naturelle des espaces intérieurs".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz