Courtepaille instaure son label durable « Ecopaille »

Avec ses 213 restaurants dont 166 succursales et 47 franchisés, le groupe de restauration Courtepaille a créé en 2007 son propre label de développement durable estampillé "Ecopaille".

Le restaurant de Toulouse-Blagnac Andromède, ouvert fin 2008 est le premier à en profiter, ce qui lui permet de s’engager sur la voie du restaurant "Zéro Energie Fossile".

Une étude sur la thermique de ce nouveau modèle de bâtiment a permis de réduire significativement la consommation énergétique grâce à l’utilisation de matériaux à l’empreinte écologique faible.

Un chauffe-eau solaire thermique lui assure 50% des besoins d’eau chaude tandis que 2 éoliennes d’une capacité de 4000 kWh/an fournissent 10% de sa consommation annuelle.

La liste ci-dessous indique les actions et les caractéristiques inhérentes au label :

 Courtepaille instaure son label durable "Ecopaille"

 

Economiser l’énergie

La climatisation

– Utilisation de pompe à chaleur pour le chauffage ou le rafraîchissement de l’air.

Le matériel électrique

– Utilisation de chauffe-eau solaire pour alimenter les lave-vaisselles et les sanitaires.
– Plan national d’allumage des équipements. Des règles avec des priorités d’allumage des matériels sont mises en place pour diminuer la puissance appelée et la consommation.

L’éclairage

– Les éclairages des offices des restaurants sont à 100% en économiques (fluo compacte,
leds, néon dernière génération…).

La signalétique extérieure

– Signalétique Leds (diodes électroluminescentes) qui ont une durée de vie dix fois plus importante pour une consommation d’énergie dix fois moins importante. La facture d’électricité de la signalétique est divisée par 5


Utiliser les énergies renouvelables

Le solaire thermique

– Un gain de 20 tonnes équivalent CO2 en 2008 grâce à l’utilisation de chauffe-eau solaire.

Le solaire photovoltaïque

– Des panneaux solaires photovoltaïques chargent des batteries qui alimentent les sources
lumineuses une fois la nuit tombée.

Le petit éolien

– Deux éoliennes ont été implantées sur le restaurant de Toulouse-Blagnac Andromède. Environ 10% de besoins électriques du restaurant sont produits par les éoliennes

Préserver la ressource en eau

L’optimisation du matériel

– Tous les restaurants sont équipés de réducteurs de pression. Ces réducteurs permettent, avec le même confort, de diviser jusqu’à 5 le débit d’un robinet. Economie moyenne annuelle par restaurant : 300m3
– 30 restaurants sont équipés d’urinoirs secs qui permettent de diviser par 5 la consommation d’eau.
– Dans les autres restaurants, des chasses d’eau à double commande sont installées. 100m3/an d’eau économisés par restaurant

Les espaces verts

– 4 Courtepaille font l’objet d’un travail sur les espaces verts pour une meilleure gestion de l’eau, des tontes et de la biodiversité.

La récupération des eaux de pluies

– 2 restaurants Courtepaille sont équipés d’un système de récupération de l’eau de pluie.

Les processus de nettoyage

– Courtepaille travaille avec les fabricants de matériel sur les processus de nettoyage afin
de réduire la consommation en eau.


Maîtriser les rejets

Les huiles usagées

– L’ensemble du réseau Courtepaille valorise les huiles de friture. 200 tonnes d’huiles usagées sont collectées annuellement, traitées et transformées en biodiesel

Les déchets solides

– En fonction des contraintes locales, la majorité du réseau Courtepaille trie les déchets. Le réseau a réduit de 20 à 30 % le volume des déchets

Les eaux grises

– L’ensemble du réseau Courtepaille est équipé de bacs à graisses bactériologiques. Divise par 4 le déplacement de camions de pompage soit 30 000 km par an

Les produits d’entretien respectueux de l’environnement

– 58 restaurants nettoient les surfaces à l’aide produits d’entretien « ecocert®».

 

Courtepaille instaure son label durable "Ecopaille"

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Courtepaille instaure son label durable « Ecopaille »"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Cleantuesday
Invité
Le Cleantuesday du 14 avril 2009 sera consacré au problème majeur de l’efficacité énergétique, les économies d’énergies dans les bâtiments et le logement, principale piste à court terme pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre Au programme, un grand groupe, un success story international dans les Cleantech, plusieurs start up: -un des projets de business les plus excitants du moment dans la rénovation: Olivier Legrand PDG de la PME Cotralim présentera Ecopolis première intégration complète de la chaine de la valeur des métiers de la rénovation thermique des batiments -Jean Claude Barré PDG de la start up… Lire plus »