Des eaux polluées traitées efficacement par l’ozone

Selon l’institut Polytechnique de LaSalle Beauvais, la dépollution des nappes phréatiques pourrait devenir envisageable en termes techniques et économiques grâce à l’ozone.

Pour traiter les eaux polluées, notamment dans le cadre de sites pollués à responsable défaillant, des problèmes de traitement sont rencontrés pour certains effluents particulièrement pollués ou toxiques. En effet, les traitements biologiques classiques sont inefficaces et les traitements par charbon actifs ne sont pas économiquement rentables du fait de la saturation rapide du charbon.

Un prototype expérimental d’ozonation

« Il est prouvé que l’ozone améliore remarquablement la performance des procédés généralement mis en œuvre (charbon actif ou méthodes microbiologiques) pour traiter les eaux polluées complexes. C’est pourquoi nous avons construit à LaSalle Beauvais un prototype expérimental d’ozonation, haut de près de 7 mètres, permettant d’étudier des réactions d’ozonation sur 400 litres d’eau polluée », a expliqué Olivier Pourret*, responsable du projet de recherche.

Ce projet, débuté en 2011, s’est attaché à acquérir de nouvelles connaissances sur l’utilisation de l’ozone (O3) pour dépolluer des matrices complexes c’est-à-dire contenant de nombreux polluants différents. Plusieurs expériences d’ozonation ont été réalisées : avec un composé unique (phénol), d’autres avec un mélange de plusieurs composés modèles (phénol, benzène et cyanure), et d’autres encore sur effluents réels. L’ozonation a été effectuée par voie moléculaire (à pH acide) et par voie radicalaire (à pH basique) grâce à des ajustements de pH dans le but de valider la capacité d’élimination totale de ces composés jusqu’à leur minéralisation.

Grâce aux résultats en cours de publication, Olivier Pourret affirme que cette technique de dépollution est très prometteuse : « elle permet de dégrader en quelques minutes des polluants habituellement difficiles à traiter. De plus, les procédés d’oxydation avancés de type couplage entre l’ozone et le peroxyde d’hydrogène offrent des perspectives d’améliorations supplémentaires ». De quoi envisager l’assainissement d’eau polluée jugée irrémédiablement contaminée…

* Responsable de l’unité de recherche HydrISE et Enseignant-chercheur en Géochimie

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Des eaux polluées traitées efficacement par l’ozone"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

O3 était utilisé dans l’usine de traitement des eaux de St Maur des Fossés (Val de Marne) dans les années 50/60 avant d’être interdit (stupidement) par les “pouvoirs” public … y aurait-il eu un revirement ?

tazar
Invité

dans le reste du monde c’est utilisé pour la désinfection de plein de choses…voir sur ebay.com et en france c’est un truc tabou … ca marche pour les piscine et c’est facile a fabriquer soi même: voir sur

tazar
Invité

dans le reste du monde c’est utilisé pour la désinfection de plein de choses…voir sur ebay.com et en france c’est un truc tabou … ca marche pour les piscine et c’est facile a fabriquer soi même: voir sur

Pastilleverte
Invité

les eaux sont traitees de puis longtemps a paris (sud) avec de l ozone, pour la potabilite Alors pourquoi pqs pour la pollution ?

Sicetaitsimple
Invité

On imagine qu’il peut y avoir qq chose d’interessant, mais l’article ne nous dit pas quoi… Que l’ozone soit un puissant oxydant capable de désinfecter les eaux de consommation et de réduire la pollution organique des eaux usées n’est pas un scoop….

wpDiscuz