Dunkerque, une part des modes alternatifs à 52%

Les modes alternatifs à la route au port de Dunkerque ont représenté 52% pour 2015, soit +3 points par rapport à 2014.

Le ferroviaire, avec une part modale de 31%, progresse d’un point. Si ce mode peut toujours s’appuyer sur ses filières traditionnelles (charbon et minerais), il s’appuie maintenant sur l’élargissement de l’hinterland céréalier de Dunkerque avec près de 320 000 tonnes de céréales acheminées par le fer. Le transport combiné, avec l’opérateur GREENMODAL, poursuit sa progression avec le triplement de la navette Dunkerque-Bonneuil en février 2016.

Le fluvial maintient sa part modale à 16% ; les pondéreux demeurent prépondérants sur ce mode avec notamment plus de 1,3 Mt de céréales qui sont acheminées par la voie d’eau sur les quais du port. Le transport combiné avec Nord Ports Shuttle (NPS) sur Lille et Dourges, et Contargo sur Valenciennes, a doublé son activité sur l’année.  Face à ce succès, l’opérateur NPS met en service une deuxième barge dès avril 2016.

Le transport par canalisation (pipe) poursuit sa progression pour atteindre 5% des acheminements terrestres du port. La mise en service du terminal méthanier devrait offrir des perspectives intéressantes pour ce mode.

Stéphane RAISON, président du Directoire de Dunkerque-Port, se réjouit de ces résultats : « En intégrant les trafics de la zone industrialo-portuaire, le port de Dunkerque conforte sa position de première place de fret ferroviaire de France, avec 13,9 Mt. Le fluvial totalise 2,9 Mt situant Dunkerque à la première place des ports fluviaux de la région Hauts de France. Dunkerque reste le premier port multimodal français et amplifie le report modal. »

( src – CP – Port Dunkerque )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz