Eolien en mer (Fécamp) : la Seine-Maritime s’inquiète

Alors que le Gouvernement s’apprête à dévoiler dans les tous prochains jours sa sélection d’une dizaine de « zones propices » au développement des projets éoliens offshore, le quotidien Le Monde a publié, dans son édition papier du 9 septembre, un article intitulé « Eolien en mer : ambition nationale, frondes locales ».

Réagissant à celui-ci, Estelle Grelier, Présidente de la Communauté de communes de Fécamp et Députée européenne, et Patrick Jeanne, Maire de Fécamp et Vice-Président du Département de Seine-Maritime, viennent d’adresser un courrier au Ministre d’Etat Jean-Louis Borloo et à son Directeur de cabinet, anciennement Préfet de Haute-Normandie, pour leur faire part de leur « étonnement » et de leur « inquiétude ».

En effet, à en croire la cartographie, présentée comme « explosive tant les oppositions sont vives », qui accompagne l’article de presse en question, le projet éolien off-shore de Fécamp serait retenu dans les 3 zones « éventuelles », mais il ne figurerait pas parmi les 8 zones classées « prioritaires » par l’Etat Français.

« Cette information, si elle était confirmée, constituerait un véritable coup de poignard pour notre territoire » écrivent les élus fécampois en soulignant une nouvelle fois que « le projet éolien offshore des Hautes-Falaises a, depuis 3 ans, fait l’objet d’un important travail de préparation et de concertation, notamment avec la communauté des pêcheurs. Celle-ci a été étroitement associée au choix de son emplacement et lui a apporté son soutien appuyé ».

« Loin des « frondes locales » constatées sur d’autres sites, notamment au Tréport, notre territoire est fin prêt à accueillir ce parc qui a également recueilli l’accord des habitants, des acteurs économiques et de l’ensemble des élus du littoral. Il s’agit d’un projet d’intérêt général qui devrait donner lieu à la création d’un nombre important de nouveaux emplois » expliquent-ils en fournissant en appui un courrier officiel de soutien du Comité régional des pêches de Haute-Normandie.

Ils rappellent également que « lors d’un déjeuner le 18 juin dernier en compagnie de Matthias GROOTE, Député européen allemand et des représentants de la Commission européenne, nous avions interpellé Monsieur CARON, Préfet de la Région Haute-Normandie. Ce dernier avait alors validé, à son niveau, le principe de classer le projet fécampois en zone prioritaire ».

Malgré les inquiétudes, qu’ils jugent « légitimes », suscitées par la lecture de cet article de presse, les deux élus disent demeurer « confiants, au regard de ces différents éléments, dans la décision qui sera prochainement rendue publique par le Gouvernement français ».

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Eolien en mer (Fécamp) : la Seine-Maritime s’inquiète"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Xalina
Invité

Le lobby nucléaire a encore frappé, comme par hasard là ou tout est près le gouvernement recule, une sacrée bande de faux jetons… Qu’on arrête de nous prendre pour des cons car rien de vraiment concret ne se fera en France dans le domaine des énergies renouvelables !

Valerio
Invité

Pas de lobby nucléaire là dedans. Par contre l’égoisme de petits élus locaux effrayés par leurs nombreux électeurs nimbys qui eux mêmes ont peur pour leurs paysages et l’éventuelle dépréciation immobilière de leurs petites maisons bourgeoises.Là OUI:On a du lobbying nimbys-petits bourgeois égoistes et petits élus locaux égoistes effrayés par leur éventuelle non-réélection.Le nucléaire n’a rien à voir là dedans,sauf dans les fantasmes des babas cools un peu demeurés.

Guydegif(91)
Invité
”…notre territoire est fin prêt à accueillir ce parc…” ”..accord des habitants, des acteurs économiques et de l’ensemble des élus du littoral. Il s’agit d’un projet d’intérêt général qui devrait donner lieu à la création d’un nombre important de nouveaux emplois” Donc il faut maintenant AVANCER ASAP et arrêter de tergiverser ! Un tel parc éolien offshore, quoiqu’en disent certaines mauvaises langues peu objectives, va aussi donner un peu de répit et un havre de paix et de reproduction et prolifération tranquille aux poissons et autre faune aquatique, car passer incessamment des chaluts_rabots qui usinent le fond des mers n’arrange… Lire plus »
wpDiscuz