Feu vert de Bruxelles pour un rapprochement Areva/MHI

La Commission a autorisé la création d’une entreprise commune entre Areva et Mitsubishi Heavy Industries (MHI). Leur collaboration vise à concevoir et construire des «îlots nucléaires», les unités de production de vapeur des centrales nucléaires.

La Commission a estimé que l’opération "n’entraverait pas significativement la concurrence dans l’Espace économique européen (EEE)", les deux groupes restant en concurrence avec d’autres comme GE-Hitachi Nuclear Energy, Toshiba/Westinghouse, ou encore Atomstroyexport (Russie), Doosan/KOPEC (Corée du sud) et EACL (Canada).

La nouvelle entreprise commune serait chargée de la conception, l’octroi de licences, la certification, la commercialisation, la vente, la construction ainsi que la mise en service d’un type unique d’îlot nucléaire à installer dans les centrales nucléaires.

Les centrales nucléaires se composent de deux éléments principaux: l’îlot nucléaire (qui comprend le réacteur), d’une part, et l’îlot conventionnel, d’autre part. L’îlot nucléaire génère de la vapeur en s’appuyant sur une technologie nucléaire, tandis que l’îlot conventionnel utilise cette vapeur pour produire de l’électricité au moyen de turbines et de générateurs. L’îlot conventionnel est généralement implanté dans un bâtiment distinct de l’îlot nucléaire.

L’îlot nucléaire que l’entreprise commune fabriquerait serait un réacteur à eau pressurisée de milieu de gamme, d’une capacité de production électrique comprise entre 900 et 1 200 mégawatts. Les deux sociétés-mères continueraient de proposer des îlots nucléaires de capacité supérieure, indépendamment l’une de l’autre.

 
(src : UE)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz