Fuite d’eau borée sur le site du Tricastin

Vendredi, une fuite d’eau contenant du Bore a été signalée à l’usine Eurodif du Tricastin. Selon l’Autorité de Sûreté Nucléaire, cette fuite non radioactive ne nécessite pas de mesures de protection de la population. Le réseau Sortir du Nucléaire dénonce une "communication lénifiante".

Vendredi, l’ASN a informé la Préfecture de la Drôme de la survenance d’une fuite d’eau
contenant du bore, à l’usine Eurodif du Tricastin à Pierrelatte. L’eau borée est utilisée dans les circuits de refroidissement.

La fuite a été stoppée. Selon l’autorité de sureté nucléaire il n’y avait pas lieu de mettre en place des mesures de protection des populations.

La fuite s’est produite dans une canalisation et a atteint une galerie technique et un caniveau d’eau pluviale. Des rejets ont été constatés dans le cours d’eau la Gaffière. Face à cet événement, les préfectures de la Drôme et du Vaucluse ont activé une cellule de suivi, en relation avec les services compétents. Dans la Gaffière, à la limite du site, le prélèvement effectué à 18 heures, faisait état d’un taux de 0,2 milligrammes de bore par litre, soit en deçà de la norme sanitaire de potabilité qui est de 1 milligramme par litre, note la Préfecture.

"Il s’agit là d’un événement à caractère chimique et non radioactif", a souligné l’ASN. Comme tout
événement se produisant dans une installation nucléaire, l’Autorité procédera à des investigations de manière à mettre en oeuvre des mesures correctives.

Le Réseau Sortir du Nucléaire, reproche à la Préfecture de ne préciser ni la durée ni l’heure de la fuite : "La contamination a pu être bien plus forte que le chiffre annoncé officiellement", dénonce un communiqué. "Il n’est pas impossible que de fortes concentration de Bore existent ici ou là, et en particulier dans les puits des personnes privées".

Selon les antinucléaires, il est "avéré que le Bore peut avoir des effets toxiques non négligeables sur les êtres humains".

Le réseau souligne enfin qu’ "aucune "aucune étude globale [n’ait] été menée sur la question" des pollutions chimiques de l’industrie nucléaire.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz