Fukushima : possible réaction de fission nucléaire localisée

Un mélange composé d’eau et d’acide borique a été injecté en prévention dans le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire nipponne de Fukushima où "une nouvelle réaction de fission nucléaire pourrait s’être produite" a déclaré mercredi l’opérateur Tokyo Electric Power (TEPCO).

"Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d’une réaction de fission nucléaire localisée", a précisé le porte-parole de la compagnie, Hiroki Kawamata. Avant d’ajouter : "Même si une réaction de fission est en cours, elle est d’une ampleur extrêmement faible et le réacteur est dans l’ensemble dans une situation stable."

Les soupçons d’un redémarrage de fission nucléaire sont apparus après la découverte d’un gaz rare, le xenon 133 et 135, dans le réacteur numéro 2. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la présence de ce gaz. La première serait que la fission a été provoquée par des pièces de combustible ayant fondu dans les premiers jours de l’accident. Kazuhiko Kudo, Professeur d’ingénierie nucléaire à l’université de Kyushu, pense ce cas improbable car de nombreux facteurs doivent se combiner dans "un rapport équilibré pour que la fission se produise".

La seconde hypothèse émise serait que de minuscules éléments radioactifs générés lors de l’accident initial soient entrés en collision, émettant des neutrons, puis divisant des noyaux d’uranium, et déclenchant de "petites fissions."

Comme le Xenon possède une durée de vie radioactive courte, cela signifie que le processus de fission serait intervenu il y a peu de temps (5 jours pour le xenon 133 et 9 heures pour le xenon 135).

Cette information arrive alors que les températures enregistrées au fond des cuves ont été ramenées sous la barre des 100°C, une condition indispensable pour parvenir à "un arrêt à froid d’ici à la fin de l’année."

 

MAJ08h30 : Fausse alerte !

Il semble que les mesures de radiations relevées ne proviennent pas d’une fission nucléaire prolongée, a annoncé Tepco. "Les analyses laissent penser qu’il ne s’agissait pas d’un accident de criticité", a déclaré son porte-parole.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Fukushima : possible réaction de fission nucléaire localisée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Ah bon si tepco dit que ce n’est pas un “accident de criticité” c’est donc une fausse alerte, tout le monde est soulagé et fait confiance à cette compagnie connue pour son honnêteté. Il ne s’agit en fait que de petites collisions bien naturelles suite à l’accident de mars, circulez, rien à voir.

Pastilleverte
Invité

En nucl’aire, comme ailleurs, il existe des échelles de risques, qui se combienent en durée, gravité, fréquence pour arriver à un chiffre plus ou moins “critique”; Evidemment, comme c’est à Fukushima, le moindre incident “1” peut sortir dans la presse pour faire la une, alors que de vrais dangers n’apparaissent qu’au niveau “4”. Quant à (encore) faire confiance à Tepco, ça c’est une question qu’elle est bonne !

fulupik
Invité

Je vous trouve bien optimiste, comment peut-on produire des gaz tels que le xénon sans fission? Tepco s’embrouille dans ses explications, si la température n’a pas augmentée, c’est que le corium n’est plus dans l’enceinte. A Tchernobyl que je connais bien, pour y avoir travaillé un an, les problèmes de criticité du corium ont été réglés très vite car le sable de l’enceinte du coeur à vitrifié avec le corium dans les premières semaines, en fait dés que le fond du réacteur a lâché. Malheureusement à Fukushima, on a pas de sable sauf sous le réacteur.

Pastilleverte
Invité

voir le update désinformation dites-vous ?

renewable
Invité
Bon TEPCO sont des incompétents alors 🙂 C’est marrant quand même 1H avant Fukushima on aurait critiqué le nucléaire japonnais sur les critères sismiques/tsunamis vous seriez monté au créneau défendre un pays très en avance, très sécurisé et qui a tout prévu, comme toujours pour le nucléaire. Sur Fessenheim vous nous dites aussi qu’il n’y a aucun risque, une forte période de crue combinée à un tremblement de terre de 5 ou 6 n’aurait aucun effet ni risque sur la tenue de la digue qui maintient l’eau 8m au-dessus de la centrale 🙂 Et une heure après une catastrophe vous… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“C’est marrant quand même 1H avant Fukushima on aurait critiqué le nucléaire japonnais sur les critères sismiques/tsunamis vous seriez monté au créneau défendre un pays très en avance, très sécurisé et qui a tout prévu, comme toujours pour le nucléaire.” Ah bon ? En êtes vous si sûr ? Tepco était déjà une compagnie avec des casseroles aux fesses bien avant Fukushima, et là vous tombez dans le procès d’intention. “Sur Fessenheim vous nous dites aussi qu’il n’y a aucun risque” Avez vous vraiment trouvé quelqu’un pour dire cela ? Les pro-nucléaires sont généralement plus nuancés. “c’est bien les gens… Lire plus »
wpDiscuz