GDF Suez met en service des turbines à gaz, d’une capacité de 860 MW

Senoko Energy, la filiale de GDF Suez à Singapour, vient de démarrer l’exploitation commerciale de 2 unités à cycle combiné au gaz naturel, représentant chacune une capacité de 430 MW.

Ces deux nouvelles unités font partie du projet de « conversion énergétique » de Senoko Energy, annoncé en 2008, visant à convertir deux unités de production d’électricité au pétrole, en service depuis trente ans, en unités à cycle combiné à très haute performance. Cette opération va permettre ainsi de réduire les émissions de carbone de Senoko Energy de plus d’un million de tonnes par an.

La demande d’électricité a augmenté à Singapour de 4% en moyenne par an au cours des dix dernières années.

Senoko Energy est la plus importante entreprise de production d’électricité de Singapour. Elle exploite un portefeuille d’actifs de 3.300 MW et fournit environ 25% des besoins en électricité du pays. A travers sa participation de 30% dans Senoko Energy, GDF Suez détient ainsi une solide position sur ce marché.

En Asie, GDF Suez est également présent en Thaïlande, à Singapour, au Pakistan, en Indonésie et au Laos. Le Groupe dispose d’une capacité installée de production électrique de près de 11 GW, en opération ou en cours de construction.

Le Groupe prévoit le maintien d’une croissance économique forte dans cette région, avec une demande soutenue de nouvelles capacités électriques pour les prochaines années.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GDF Suez met en service des turbines à gaz, d’une capacité de 860 MW"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nature
Invité

Une unité de 430 MW. Combien d’éoliennes ?

Ambiel
Invité
ça dépend, s’il s’agit d’une CCG peaker elle tournera à moins de 2000H donc il faudra au max du max 40 éoliennes off shore ou 200 terrestres. S’il s’agit d’une classique semi base entre 2000 et 4000H il faudra 40 à 80 éoliennes off shore et 200 à 400 éoliennes terrestres. S’il s’agit d’une plus rare CCG base (autour des 7000H) il faudra environ 140 éoliennes off shore et 700 éoliennes terrestres. Par contre les productions dans le temps n’auront rien à voir et l’éolien ne pourra pas rendre du tout le même service que cette CCG. Sauf si le… Lire plus »
wpDiscuz