Enerzine

Géothermie : le projet de centrale électrique FONGEOSEC ( 5,5 MW )

Partagez l'article

Le groupement d’entreprise piloté par la société Fonroche géothermie a été sélectionné pour recevoir un financement dans le cadre de l’Appel à Manifestations d’Intérêt* pour le projet de géothermie profonde haute température baptisé FONGEOSEC.

L’un des partenaire, ENERTIME, aura pour mission de fournir la technologie de la centrale de production d’électricité et de chaleur fonctionnant sur le principe des machines à Cycle Organique de Rankine ou ORC. Ce projet sera réalisé dans les Pyrénées Atlantiques avec un budget de plus de 80 millions d’euros.

Fonroche géothermie**, initiateur du projet Fongeosec, est porté par un consortium d’entreprises complémentaires et expérimentées avec l’appui des collectivités locales et des universités. Ce projet d’envergure doit donner les moyens à la filière géothermique française de développer et de perfectionner une technologie exportable dans le monde entier.

Une autonomie énergétique issue de la géothermie

La géothermie à haute température aussi appelé à « haute enthalpie » exploite la chaleur de la Terre à des profondeurs de 3 à 6 kilomètres. Les puits géothermiques remontent cette chaleur, supérieure à 150°C au travers d’un circuit d’eau semi-fermé entre la surface et le sous-sol. L’eau chaude ainsi remontée traverse un échangeur thermique avant d’être entièrement réinjectée. Cet échangeur capte la chaleur contenue dans l’eau chaude souterraine pour alimenter une machine thermodynamique à haut rendement appelé aussi ORC qui produit ainsi de l’électricité et la chaleur d’un réseau de chaleur en surface.

Les centrales géothermiques utilisant la technologie ORC ont un impact particulièrement faible sur l’environnement car elles permettent de réinjecter entièrement les fluides géothermiques chargés dans le sous-sol où ils ont été prélevés. Cette innovation permet également de multiplier par deux le potentiel mondial des sites exploitables en géothermie profonde partout où les cycles vapeurs sont inadaptés.

"La géothermie profonde est une technologie de production d’électricité et de chaleur renouvelable utilisable localement à un coût compétitif et disponible en permanence" a ainsi souligné Gilles David, Président d’ENERTIME.

A l’échelle mondiale, on estime le potentiel géothermique à installer à plus de 200.000 MW sur les 50 prochaines années dont, selon un rapport récent de la société Frost & Sullivan, 9.000 MW supplémentaires à l’horizon 2020 – dont 800 MW en Europe.

* ADEME et Commissariat Général a l’investissement (CGI)

** Fonroche Géothermie reste un acteur majeur de la filière avec 8 projets de géothermie profonde dont 6 permis exclusifs de recherches accordés.

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    12 Commentaires sur "Géothermie : le projet de centrale électrique FONGEOSEC ( 5,5 MW )"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sonate
    Invité

    Quelques données chiffrées (puissance électrique, productible annuel estimé, je n’ose espérer un budget) eussent été bienvenues.

    Papijo
    Invité
    Inutile, supposons que l’usine qui coûterait 80 M€ (subventions comprises ?) pour produire 5,5 MW fonctionne 20 ans sans s’arrêter : 5,5 MW x 24 x 365 x20 = 963 600 MWh. Cela fait déja 83 €/MWh ! Evidemment, il faut maintenant trouver un banquier sympa qui prête à 0%, des emplois verts compétents payés 0 €/h, des taxes locales payées par d’autres, des entreprises de maintenance qui vous remettent tout en ordre gratuitement, … et surtout des patrons d’entreprise écolo-friendly qui s’engagent à prendre tous les risques sans prendre de bénéfices (un taux de rentabilité « très faible », c’est 11… Lire plus »
    Papijo
    Invité

    Je corrige, la géothermie, ce n’est pas 1500 m, mais (voir l’article) 3000 à 6000 m.

    Dan1
    Invité

    C’est toujours stimulant de parler de la fracturation hydraulique à propos des énergies renouvelables : A Soultz sous Forêt, on stimule avec de l’eau sous pression… rien à voir avec la fracturation hydraulique, même si ça provoque des mini séismes. Mais bon, il est possible de réduire les séismes en injectant des produits chimiques… c’est rassurant !

    Sicetaitsimple
    Invité

    La fracturation hydraulique utilisée par ces brutes de pétro-gaziers et la douce stimulation hydraulique utilisée par les géothermiciens…..

    Dan1
    Invité

    En effet, j’ai bien conscience de la confusion qui inonde mon esprit et brouille mes commentaires. Il faut absolument bien scinder les choses en matières de fracturation hydraulique : il y a la bonne et la mauvaise. C’est comme avec la radioactivité : il y a la radioactivité nucléaire très dangereuse et celle sans conséquence rejetée par les cheminées des centrales thermiques à charbon-lignite. La COM de qualité exige une rigueur que je ne possède sans doute pas.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Par exemple, la radioactivité piégée dans tous les dépots qui se forment dans le circuit d’eau d’ une installation comme celle projetée dans l’article ( notamment dans les échangeurs), c’est de la bonne radioactivité pas dangereuse.

    Michael33512
    Invité

    attention au risque de refroidir le manteau de la planète à force de prendre la chaleur à de t’elle profondeur, à long terme cela pourrait avoir un risque notamment sur le déplacement des plaques continental

    Dan1
    Invité

    Je ne sais pas pour les plaques continentales, mais il est un fait que l’énergie géothermique n’est pas inépuisable et renouvelables à l’échelle d’une vie humaine : Les Philippins ont déjà « vidé » des réservoirs. Remarquez que c’est comme pour le pétrole il suffit d’attendre un peu que le stock se reconstitue.

    Bruno lalouette
    Invité

    … 80 MILLIONS d’euros divisés par 963600 MILLIONS de Watt = 8,3 euros le MWh, soit 0,0000083 euros le Watt !!! Bon, si c’est vous qui avez raison, c’est juste 0,000083 le Watt soit X 1000 = 0,083 euros le KWh … Meilleur offre trouvé sur le web = 0,1378 euros du KWh (0,1051 en heure creuse). Et donc, c’est du local, c’est pas un EPR, on exporte pas en Allemagne, pas de LTHT, très peu de pertes !!!

    etehiver
    Invité

    Responsables prenez conscience de cette réalité, car ce faux renouvelable sera épuisé, en refroidissant tout le sous sol parisien, le croyant inépuisable !! !! Une énorme erreur si généralisé à toute la région, dont vous serez responsables pour nos enfants !! Il faut recharger les puits avec de la chaleur solaire venant de capteurs solaires en surface, 3400 fois plus puissants

    etehiver
    Invité
    Cette géothermie de la terre profonde est très peu renouvelable en réalité. Elle se multiplie en région parisienne faussement appelée renouvelable , capable de remplacer des centrales nucléaires pour se chauffer, alors que la puissance max par habitant en région parisienne 0,1W/m2 soit (100kW/km2)x(Surface 12000km2) divisé par le nombre d’habitants 12millions est de 100W par habitant réellement renouvelable , tout juste de quoi allumer une lampe en permanence et ne pas se chauffer avec plus qu’une lampe !! Voir : ht tp :/ /fr.wikipedia.org/wiki/Gothermie « Elle est en général diffuse et rarement concentrée, avec un flux moyen de 0,1 MW/km2 (0,1… Lire plus »
    wpDiscuz