La Chine pourrait importer de l’électricité russe

Malgré la relance de son programme nucléaire et la finalisation du pharaonique barrage des trois-Gorges, la production électrique chinoise demeure insuffisante face à la croissance constante de la consommation électrique (7 à 9% de plus chaque année)

C’est pourquoi l’Empire du milieu a décidé de se tourner vers la Russie pour subvenir à ses besoins énergétiques.

60 milliards de kWh d’électricité, provenant principalement de la centrale hydroélectrique de Boureïa, devraient ainsi être livrés annuellement par UES (Electricité de Russie) dans un premier temps.

La Chine pourrait également s’intéresser à l’énergie de la houille, si toutefois elle accepte les prix proposés, jugés trop chers pour le moment.

En prévision d’une demande future, la Compagnie houillère de Sibérie a d’ores et déjà mis au point un projet de construction  en extrême-Orient d’une centrale alimentée par le gisement houillier de Ourgalski.

 
(src : Ria Novosti)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz