La filière de la batterie amenée à croître

Mardi dernier, le ministre chargé de l’Industrie, Christian Estrosi s’est rendu au CEA Grenoble pour une visite placée sur le développement et les enjeux de la filière batterie en France.

Lors de cette visite, Christian Estrosi a inauguré la plate-forme Steeve (Stockage d’Energie Electrochimique pour Véhicules Electriques), qui permet la réalisation de batteries en petites séries. Cette plate-forme unique en Europe, vient de se voir dotée par les Pouvoirs publics d’une enveloppe financière de 7,5 millions d’euros. Celle-ci, préfigure la création d’une filière française de production de batteries pour le transport.

Le laboratoire Prollion start-up créée par l’Institut Liten de la DRT, avec la société Alcen, PME française spécialisée dans le domaine des hautes technologies – a été présenté au ministre. Le laboratoire se consacre à la fabrication "à façon" de batteries Li-ion innovantes intégrant un système de gestion, destinées notamment aux marchés de la mobilité électrique (voiture, scooter, vélo…), de la défense, du spatial.

Le ministre a livré les grandes orientations de la politique industrielle du Gouvernement dans ces domaines d’avenir que sont, entre autres, les nouvelles générations de batteries ainsi que les nanotechnologies. "Nous sommes à l’aube d’une période passionnante pour les nanotechnologies comme pour l’automobile. Dans les deux cas, il s’agit d’une véritable dynamique de croissance, une croissance durable, une croissance riche en emplois, une croissance respectueuse de l’environnement, une croissance bénéfique pour tous." a indiqué le ministre lors de son discours.

Il a annoncé que le gouvernement et des partenaires publics lanceraient à l’automne 2010, "plusieurs appels d’offres pour l’achat de 50 000 véhicules électriques".

"L’objectif est de donner de la visibilité aux industriels pour qu’ils puissent lancer la fabrication et sortir de ce cercle vicieux : les ventes ne décollent pas parce que les véhicules électriques sont trop chers, les constructeurs ne produisent pas car il n’y a pas de demande" a conclu le ministre de l’Industrie.

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La filière de la batterie amenée à croître"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Voilà qui s’appelle de la cohérence et de la suite dans les idées ! Pour faire tourner des voitures ou véhicules électriques il faut des batteries, aujourd’hui point très cher et donc faible de LA solution ! Faut donc développer celles-ci pour en augmenter les capacités et fonctionalités ainsi que la disponibilité et l’offre et donc diminuer les prix, donc l’accessibilité ! Bien visé ! A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz