La plus grande centrale photovoltaïque sur toiture en Ile-de-France

L’entreprise publique Eau de Paris a décidé de s’engager pour la transition écologique du territoire en installant plus de 10.000 m2 de panneaux photovoltaïques sur la toiture du réservoir d’eau potable de l’usine de l’Haÿ-les-Roses dans le département du Val de Marne.

Après avoir posé près de 700 m2 de panneaux photovoltaïques en façade du réservoir, Eau de Paris installera une centrale à énergie solaire de près de 12.000 m2 sur la toiture de ce réservoir d’une surface de 20 000 m2. Il s’agira ainsi de la plus grande centrale photovoltaïque sur toiture d’Ile-de-France. Sa mise en service est prévue pour début 2018.

La production annuelle d’électricité de la centrale sera de 1.600 MWh, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 500 foyers français (hors chauffage et eau chaude sanitaire). Cette électricité d’origine renouvelable sera réinjectée directement dans le réseau local et permettra ainsi d’éviter l’émission de 92TeqCO2/an, par rapport à une production d’énergie conventionnelle.

Les 2,3 millions d’euros investis sur l’opération seront entièrement couverts par la revente de l’électricité produite.

"En réalisant la plus grande toiture solaire d’Ile-de-France, Eau de Paris fait une fois encore la preuve de sa mobilisation pour la transition écologique du territoire métropolitain. Au moment où Paris accueille la COP21, c’est une illustration grandeur nature de l’action de notre collectivité en matière d’énergies renouvelables" a déclaré Célia Blauel, Présidente d’Eau de Paris, qui s’est félicitée de ce succès.

Lauréate de l’appel d’offres lancé par l’Etat via la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), Ce projet s’inscrit dans la politique d’investissement ambitieuse d’Eau de Paris pour les six prochaines années : 450 ME seront investis dans le cadre du Plan Pluriannuel d’Investissement de l’entreprise publique, dont 55 ME sont dédiés à l’accompagnement de la transition écologique du territoire.

Eau de Paris a par ailleurs adopté début novembre un plan climat-énergie comportant quatre objectifs à atteindre d’ici 2020 :

– Réduire de 15% les émissions de gaz à effet de serre
– Réduire de 12% la consommation énergétique globale de l’entreprise
– Consommer 95% d’énergie d’origine renouvelable
– Eviter l’émission de 4 500TeqCO2 grâce à la production d’énergie renouvelable.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "La plus grande centrale photovoltaïque sur toiture en Ile-de-France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bruno lalouette
Invité
Guydegif(91)
Invité

Bravo pour cette initiative intéressante ! Voir le BP de plus près et ensuite, envisager, pourquoi pas d’envisager du financement-participatif-citoyen-&-collectivités pour sensibiliser les abonnées ! Why not? Ou pour un prochan volet similaire ! Bonens Fêtes et Bonen Année 2016 ! A+ Salutations Guydegif(91), ErCiSol et Energie Partagée

gaga42
Invité

Voilà qui est autrement plus intelligent que les centrales PV sur terres agricoles genre Cestas que je dénonçait avant-hier, et il reste d’immenses quantité de toitures et autres surfaces artificialisées à “coloniser” en France…

arzi77
Invité

2,3ME pour 1,3 ou 1,4 MW crete (?) soit ~1,7 E / W crete ? ON est encore loin, il me semble de la “terre promise”… la fameuse “parité reseau” ?!

6ctsimple
Invité

Là, très cordialement,vous êtes complètement en dehors des clous! Il y a 3 ou 4 ans, il n’y avait pas une semaine sur Enerzine sans qu’un article (un communiqué) ne fasse référence à la “parité réseau”. SER, Enerplan et autres n’avaient que ce mot à la bouche. Et très bisarrement puisque qu’on s’en est rapproché car le prix du PV a globalement baissé, on n’en parle plus! L’expression a disparu. Marrant, non?

Babase
Invité

En partant sur la prod de 1600Mwh, on serait plus proche de 1.6MWc, voire plus. Donc environ 1.44€/Wc installé. Mais la parité réseau se compare en terme de prix de vente de l’électricité. Calcul de rentabilité à faire…

trimtab
Invité

Encore un(e)? fan du FATOS, évoqué ici même en 2009 (!) par votre serviteur… En effet ce n’est pas les grandes toitures qui manquent….! Et si ça dépendait de moi ça sera contrat autoconsommation et vente de surplus seulement, histoire de résponsabiliser ceux qui se trouvent sous la toiture, sur leur propre production et deconsommation de ‘jus’. C’est certes moins ‘intéressant’ sur un plan ‘comptable’, mais les ‘gros’ ont bien plus de moyens que le modeste proprétaire de maison individuelle, pour gérer son ‘investissement’ dans le temps….. trimtab

rv
Invité

“permettra ainsi d’éviter l’émission de 92TeqCO2/an, par rapport à une production d’énergie conventionnelle” je serais curieux de connaitre le détail du calcul qui permet d’écrire ça ! que peut bien vouloir dire “une production d’énergie conventionnelle” ? Nous sommes en France, le seul calcul qui vaille c’est par rapport au mix français , non ? et, de quels panneaux parle-t-on ? Chinois ? ou autres ?

6ctsimple
Invité

…les valeurs citées dans le communiqué sont particulièrement neutres. 92t pour 1600MWh, ça fait entre 50 et 60kg/MWh. La moyenne annuelle de la production d’électricité en France en 2014 ( année douce) c’est selon le bilan RTE environ 40kg/MWh. Une année un peu plus froide ferait rapidement remonter ce chiffre de 10 à 20kg/MWh. Bref pas grand chose à dire sur ce point…. Ce n’est pas toujours le cas!

wpDiscuz