Enerzine

L’activité d’EDF croît de 12,3 % au 1er semestre 2006

Partagez l'article

EDF a publié ses chiffres pour le premier semestre 2006. Ainsi, on voit le chiffre d’affaires croître de 20,5% à 30,4 milliards d’euros. Cette progression sensible inclut des effets de périmètre pour un montant de 1,9 milliard d’euros (+7,7 %), liés en particulier à l’intégration d’Edison, et des effets de change pour 126 millions d’euros. Hors effets périmètre, change et méthode, la croissance organique du chiffre d’affaires ressort à 12,3 % pour le Groupe. Elle est principalement tirée par les activités internationales, en hausse de 20,7 %.

En France, la croissance organique est de 7 % au premier semestre, dont 10,1 % au deuxième trimestre. La progression du semestre reflète, entre autres, le développement des ventes de gaz naturel et la hausse des volumes vendus aux clients finaux, en raison de températures durablement inférieures à la normale sur les premiers mois de l’année. Le chiffre d’affaires semestriel réalisé en France représente 54,2 % du total Groupe.

  • Au Royaume-Uni, la croissance organique de 25 % est portée par le développement commercial d’EDF Energy (plus de 300 000 nouveaux comptes) et par un effet prix.
  • En Allemagne, la croissance organique de 19 % traduit la hausse des prix du gaz naturel, répercutée aux clients, et celle des volumes et des prix de l’électricité.
  • En Italie, le chiffre d’affaires réalisé par le Groupe comprend un montant de 2,2 milliards d’euros lié à l’intégration d’Edison, effective depuis le 1er octobre 2005.
  • Dans le reste de l’Europe, la croissance organique de 15,4 % traduit en particulier les bonnes performances d’EDF Trading.
  • Dans le reste du monde, l’évolution du chiffre d’affaires comprend des effets de périmètre négatifs liés à la cession des filiales en Argentine.
(src : CP – EDF)

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz