L’Arabie Saoudite prochain grand marché du photovoltaïque ?

La demande mondiale de l’énergie solaire photovoltaïque (PV) est encore dominée par la Chine. EnergyTrend estime que sa capacité d’installation solaire cumulative atteint 125 GW d’ici la fin de 2017.

La Chine, les États-Unis, l’Inde et le Japon représentent 75% de la capacité totale d’installation solaire mondiale pour l’année 2017. La capacité globale totale d’installation dépassera 400 GW en 2018, et près de 1 TW de l’énergie solaire totale installée sera possible d’ici 2021. L’Inde seule prévoit d’atteindre 100 GW de photovoltaïque d’ici 2022.

En 2016, les pays du MENAT (Moyen-Orient et Afrique du Nord et Turquie) ont seulement atteint une capacité totale du PV de 3,2 GW, mais avec une capacité du PV installée prévue de 32,5 GW d’ici 2022 selon la société de recherche allemande Apricum. Cela signifie une augmentation de dix fois, ou une addition annuelle de 6 GW du PV.

Un certain nombre de projets photovoltaïques impressionnants doit être mis en œuvre pour suivre les leaders mondiaux. Il devient évident que l’Arabie Saoudite est le prochain grand marché. Le pays conserve ses plans pour 9,5 GW supplémentaires d’énergie renouvelable d’ici 2030. La Jordanie et l’Égypte sont sur leur chemin et obtiennent également des aides financières de banques internationales en espérant de compléter.

Selon Professeur Eicke Weber, ancien Directeur de l’Institut Fraunhofer pour les Systèmes d’Energie Solaire (ISE), le financement représente le plus grand défi dans le secteur photovoltaïque, « parce qu’il y a beaucoup de discussions, mais le résultat révèle beaucoup de projets en attente, en raison du manque de financement. L’autre problème est que tout le monde veut utiliser la production locale, mais il doit encore progresser, ce qui ralentit les projets », déclare professeur Weber, qui inaugurera la deuxième conférence Intersolar Middle East 2017 à Dubaï.

Avec plus de 80 représentants de l'Autorité de l'Electricité et de l'Eau de Dubaï (DEWA), First Abu Dhabi Bank, l'Autorité de l'Electricité et de l'Eau d'Abu Dhabi (ADWEA) et Bloomberg New Energy Finance, ainsi que des acteurs internationaux comme ABB et Siemens, Professeur Weber, lauréat du prix Zayed Future Energy, discute des solutions pour obtenir une partie perceptible et influente de la part solaire globale.
Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz