Le fluor gazeux, un nouveau gaz pour le secteur photovoltaïque

Avec une demande en gaz de nettoyage des équipements de production du secteur de l’électronique qui a fortement augmenté pour les sites de grande taille de fabrication d’écrans TFT-LCD et de panneaux photovoltaïques à couches minces en silicium, Air Liquide a annoncé un élargissement de son offre.

Ainsi, en plus des gaz vecteurs et spéciaux, et des précurseurs avancés utilisés dans le processus de fabrication, le Groupe Air Liquide va proposer une nouvelle solution de nettoyage : "le fluor gazeux."

À compter de 2012, les sites de fabrication d’écrans TFT-LCD et de panneaux photovoltaïques à couches minces en silicium pourront se procurer ce gaz plus "respectueux de l’environnement", comme alternative à l’azote tri-fluoré (NF3), aujourd’hui utilisé pour ces applications. Directement produit sur le site des utilisateurs, ce gaz constitue selon l’industriel français "une solution de nettoyage compétitive et fiable qui permettra aux clients d’améliorer leur productivité."

Air Liquide s’est associé au groupe Solvay pour former une co-entreprise d’envergure mondiale qui "investira", "construira" et "exploitera la prochaine génération d’unités de production de fluor sur site."

« Cette nouvelle étape permettra à Air Liquide d’étendre son offre destinée à ce secteur de l’électronique en pleine croissance. Solvay apporte sa technologie de production éprouvée et son expertise en gaz fluorés. En développant pour ses clients cette solution de nettoyage alternative sans émissions de gaz à effet de serre, Air Liquide réaffirme son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Les Hautes Technologies et l’Environnement sont deux des relais de croissance du groupe Air Liquide » a déclaré François Darchis, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide.

** Les gaz fluorés sont utilisés pour le nettoyage des chambres lors des étapes clés de la fabrication dans le secteur de l’électronique. Le fluor (F2) est le seul gaz fluoré à potentiel de réchauffement global nul.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le fluor gazeux, un nouveau gaz pour le secteur photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
indianagrenoble
Invité
Bonjour, Cet article me laisse perplexe lorsqu’on sait que le fluor est un produit plus que dangereux à l’utilisation… A des doses infinitésimales (1450 ppm – partie par million – bien noté sur les dentifrices) ça peut renforcer la protection de vos dents faces aux caries, par contre à des doses légèrement supérieures il provoque une décalcification des os et des dents… Dans les vallées alpines où la sidérurgie de l’aluminium a bien prospéré dans les années 70-80, il y avait là-bas la fameuse “prime à la vache”, une prime versée aux agriculteurs et éleveurs de bovins-ovins qui voyaient leurs… Lire plus »
indianagrenoble
Invité
Le fluor :Le fluor apparut dans les années 50 comme un progrès dans le combat contre les caries et la plaque dentaire. Il fut introduit dans la composition des pâtes dentifrices et le réseau de distribution d’eau courante sous forme d’antiseptique (acide hexafluorosilicique). Mais seules des doses réduites permettent une action positive du fluor. L’accumulation à long terme de cette substance engendre des effets néfastes en matière de santé, tel que la destruction de l’émail des dents, le développement de maladie telle que l’ostéoporose, de troubles cardiaques et psychiques, et même de dégâts génétiques. Les effets toxiques du fluor à… Lire plus »
maxxxx
Invité

Y’en a qui ont trop regardé la télé (bien plus dangereux que le fluor ! xD).

Devoirdereserve
Invité
Enfin un point commun entre le PV et le nucléaire : le difluor gazeux, indispensable à l’enrichissement isotopique de l’uranium. Pour Indianagrenoble : un petit cours de sciences vous ferait du bien de temps en temps. Fluor n’est pas fluorure, acide fluorhydrique n’est pas fluorure d’hydrogène etc. Leurs toxicités n’ont donc rien à voir. Par exemple, vous citez les 1450 ppm de fluorure, ion présent dans l’eau et dans le dentifrice comme illustration… alors que la limite mortelle pour 50% des individus, la CL50, est autour de 150 ppm pour les souris avec le difluor (gaz neutre) dans l’air. Heureusement,… Lire plus »
wpDiscuz