Enerzine

Le Japon confirme ses activités dans le nucléaire civil

Partagez l'article

La chambre haute du parlement japonais a ratifié vendredi 9 décembre l’accord inter- gouvernemental sur la coopération dans le nucléaire civil signé avec la Russie en mai 2009, et présenté en personnes par le Premier ministre Yoshihiko Noda (en photo).

Le contrat avec la Russie – d’une durée de 25 ans – concerne notamment la livraison d’uranium enrichi directement au Japon (sans passer par des pays tiers comme c’était le cas jusqu’à présent) qui pourra après usage être recyclé au Japon.

D’autres accords sur le nucléaire civil signés avec la Jordanie, la République de Corée et le Vietnam, ont également été ratifiés par le Parlement. Ils permettront au Japon d’exporter ses technologies et son matériel pour les centrales nucléaires en Jordanie, en Corée du Sud et au Vietnam.

Devant entrer en vigueur en janvier 2012, cette série d’accords semblent indiquer un réengagement du Gouvernement nippon à maintenir ses activités dans le nucléaire civil, malgré la catastrophe de Fukushima.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "Le Japon confirme ses activités dans le nucléaire civil"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Nicias
    Invité

    … Pour Areva qui en a bien besoin en ce moment.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Oui, et c’est aussi une nouvelle qui gène un peu aux entournures nos amis anti-nucléaires, qui il y a quelques mois nous prédisaient à grand bruit la fin du nucléaire (à commencer par le Japon). Cela explique sans doute leur absence flagrante de réactions (contrairement à l’article sur le renforcemen de la sécurité des centrales).

    Dan1
    Invité

    Je pense que les japonais ont bien compris que Fukushima n’avait strictement rien changé aux fondamentaux de leur pays : Grand pays industriel sans ressources énergétiques :

    renewable
    Invité

    Quel est le pourcentage du parc nucléaire japonnais qui tourne encore? Dans combien de mois tout le parc japonnais sera-t-il arrêté? la fuite en avant de vos équivalents japonnais du tout nucléaire ne masque pas la cruelle réalité, ils sont en train de se passer de vous pour notre plus grand bien à tous. Et comme dirait Nicias, le climat on s’en fout, il est climato-sceptique! 🙂

    Lionel_fr
    Invité
    C’est un peu ridicule de crier victoire ou conspiration sur une nouvelle comme celle là. Le Japon n’a jamais prétendu sortir du nuke comme l’allemagne. Il a annoncé le développement des alternatives afin de parvenir à terme à une substitution présentée comme souhaitable. Il est évident que tous les états qui gardent ne serait-ce qu’un réacteur en service , doivent en assurer la maintenance, le bon fonctionnement et la sécurité. L’objectif est évidemment de garantir les meilleures conditions d’exploitation jusqu’à ce qu’on ait trouvé mieux. Dans le nuke plus qu’ailleurs, la continuité du service est une question de vie ou… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    Je pense que Greenpeace est le contrepoids logique du parlement qui a bloqué le rachat de Repower. La politique se nourrit de symboles et bien que je ne sois pas fan d’hypocrisie, je préfère les symboles aux balles. La politique , c’est la guerre par d’autres moyens. Le style politique qui consiste à plébisciter un camp de façon inconditionnelle s’appelle une dictature. Si vous n’avez pas vécu à l’étranger, vous ne pouvez pas comprendre à quel point Greenpeace est énorme et supra-national. Ses démélés historiques avec la France l’ont sorti de nos frontières, c’est pourquoi les français en sous-estiment la… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    « Si vous n’avez pas vécu à l’étranger, vous ne pouvez pas comprendre à quel point Greenpeace est énorme et supra-national. » Ben, ça dépend où, parce qu’il me semble que dans certains endroits ils ne sont pas super visibles ! D’ailleurs on en parle même pas. Au fait, ils sont sûrement très visibles à Koursk, Leningrad et Smolensk ? Dites-nous, vous qui connaissez l’étranger.

    Lionel_fr
    Invité
    Je ne suis pas lié à Greenpeace Dan. J’ai même grandi dans un pays qui l’accusait d’entretenir des relations suspectes avec ce qu’on appelait le « bloc de l’est » derrière le rideau de fer. Par la suite , j’ai vécu dans plusieurs pays qui n’ont jamais partagé les vues françaises sur le droit de faire des essais nucléaires atmosphériques dans le pacifique sud (après l’avoir fait en algérie) Bien que français particulièrement informé sur ces questions (bien plus que la moyenne) je n’ai été que rarement pris à parti par « l’ennemi » de l’époque. Ca m’est arrivé et je vous assure que… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Leningrad, Koursk et Smolensk c’est les endroits où il y a encore des RBMK en service. Je voulez juste savoir si Greenpeace était présent là-bas ?

    Lionel_fr
    Invité
    Leningrad a retrouvé son nom historique (Saint Petersbourg) à la suite d’un referendum en 1991. Je n’ai aucune idée sur la question des RBMK mais je peux faire une recherche. Je ne pense pas que cela vous aiderait à dormir. Et si vous contactiez Greenpeace pour le leur demander ? Oui je pense que les centrales françaises sont moins dangereuses que les RBMK russes , si c’est que vous voulez entendre. Par contre le complexe industriel nucléaire a ruiné la vie de gens très bien et fait beaucoup de dégâts pour empècher le développement du PV et de l’éolien, en… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Vous avez raison sur le changement d’identité. Si j’ai gardé Leningrad, c’est juste que les réacteurs sont encore appelés comme cela : Leningrad-1 ; -2 ; -3 ; -4. Par contre je n’étais pas du tout au courant que le nucléaire avait empêché le développement du PV et de l’éolien et en plus en vain. Moi qui croyais que c’était le pétrole pas cher et le charbon abondant qui avait mis un coup d’arrêt aux recherches sur les EnR à partir du milieu des années 80, comme vous le savez. En plus le nucléaire, c’est peanuts au niveau mondial dans… Lire plus »
    wpDiscuz