Enerzine

Le Puits de Carbone Peugeot-ONF engendre des crédits

Partagez l'article

Le Groupe Peugeot et l’ONF (Office National des Forêts) ont annoncé hier le lancement avec succès de la vente de «crédits de carbone» d’un projet initié en 1998, en marge du XIIème Conseil Scientifique et Technique du puits de carbone forestier Peugeot et l’ONF qui se tient à l’Université de Brasilia du 2 au 4 novembre et qui réunit plusieurs dizaines d’institutions politiques, scientifiques, académiques brésiliennes et françaises.

Cette opération doit assurer un financement complémentaire du projet pour un montant supérieur à 1.000.000 d’euros.

Conformément à l’esprit du projet et au contrat de coopération signé entre Peugeot et l’ONF ce montant sera intégralement réinvesti dans l’objet écologique, scientifique et socio-économique du projet prévu de durer jusqu’en 2038. Il correspond à la valorisation des 110.000 tonnes de CO2 atmosphérique captées par le dispositif de reforestation développé dans la région de Cotriguaçu, dans le nord-ouest de l’Etat du Mato-Grosso, au sein de l’Amazonie légale.

Ces crédits de carbone ont été commercialisés dans le cadre du protocole VCS (Verified Carbon Standard), méthodologie conforme aux règles de mesure définies internationalement. La certification de cette classe d’actifs liée à la réalisation de projet de séquestration du carbone a été réalisée par un double audit, de Ernst&Young et TUV-SUD. L’obtention de ce label de qualité, par des observateurs indépendants et reconnus, permet de témoigner du très grand sérieux du projet et de la rigueur de son suivi scientifique.

Le puits de carbone forestier Peugeot-ONF, devient ainsi le premier projet forestier au Brésil émettant des crédits carbone certifiés dans le cadre du protocole VCS et le second à l’échelle du continent Sud-Américain, ajoutant un nouvel acquis à sa dynamique d’innovation permanente.

« L’obtention de crédits carbone par le projet est une grande satisfaction pour le Conseil scientifique du projet. Elle marque une étape importante dans l’inscription du projet dans une dynamique de développement durable et de développement autonome » a déclaré Marcel Bursztyn, Président du Conseil Scientifique du Puits de carbone Peugeot-ONF et Professeur d’économie et de politiques publiques au sein du Centre de Développement Durable de l’Université de Brasilia.

« Le projet de Puits de carbone forestier Peugeot-ONF, grâce à cette nouvelle avancée, commence cette nouvelle décennie sous les meilleurs auspices, en s’inscrivant dans
la durée, au profit de toutes les parties prenantes impliquées
» ont indiqué Jean François Dhôte, Chef du Département Recherche à l’ONF et Marc Bocqué, pilote du projet Puits de carbone forestier au sein de Peugeot.

Le projet de puits de carbone Peugeot-ONF en Amazonie enregistre une nouvelle phase de développement après la signature en novembre 2009 d’un accord de mise en Réserve Privée du patrimoine Naturel de 1800 hectares à très haute valeur de biodiversité, avec l’état du Mato Grosso.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz