Le Royaume-Uni lance une banque d’investissement verte

Alistair Darling, chancelier de l’Échiquier britannique, a annoncé le lancement de la Banque d’investissement verte, qui totalisera 2 milliards de livres et investira principalement dans les transports écologiques et les sources d’énergie durables, en particulier l’énergie éolienne en mer avec "60 millions de livres pour développer des ports cherchant à accueillir des fabricants d’éoliennes en mer."

Grâce à la publication récente de la stratégie pour les infrastructures nationales et la politique énergétique conservatrice (Tory Energy Policy) du Trésor, aux investissements dans les énergies renouvelables et à la modernisation du Royaume-Uni, les infrastructures énergétiques se sont révélées l’unique terrain d’entente entre les partis principaux.

En s’adressant au European Future Energy Forum, le secrétaire à l’énergie et au changement climatique Ed Miliband a déclaré que "la banque d’investissement verte appuierait les sites de fabrication d’éoliennes et les premières découvertes tirées des efforts visant à réformer le marché de l’énergie sont tous essentiels."

"L’annonce de la création d’une Banque d’investissement verte dans le cadre du budget est bien accueillie ; c’est une idée à laquelle le Parti conservateur s’est opposé l’an dernier" a indiqué au EFEF le secrétaire conservateur de l’énergie et au changement climatique, Greg Clark.

Le secrétaire libéral démocrate de l’énergie et au changement climatique, Simon Hughes, a déclaré au EFEF : "Nous sommes inquiets du fait que le Parti travailliste et le Parti conservateur cherchent tout deux à financer l’énergie nucléaire, soit une solution pour le moins peu écologique à notre crise énergétique."

[ En image : Alistair Darling ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz