Lenovo, Dell et HP dans la ligne de mire de Greenpeace

Mauvais points pour les fabricants d’ordinateurs HP, Lenovo et Dell. Dans son baromètre trimestriel des entreprises High-Tech, Greenpeace met l’accent sur les avancées vers une élimination des produits toxiques.

Dans sa nouvelle édition du Guide to Greener Electronics, l’ONG insiste sur l’élimination des plastiques PVC et des agents ignifuges bromés (BFR,  Brome Flame Retardant). En ligne de mire, les groupes HP, Lenovo et Dell, les plus mauvais élèves en la matière. Les trois constructeurs n’ont pas suivi leur engagement de réduire l’utilisation de ces matériaux à la fin 2009, et voient leur position chuter dans le classement de Greenpeace.

Comme chaque trimestre, ce classement mesure le respect par les principaux fabricants de produits électroniques grands public de critères écologiques : principe de précaution, gestion des produits chimiques, élimination des PVC et BFR, recyclage, empreinte carbone, efficacité énergétiques…

Tout au fond du classement figurent les sociétés Microsoft, Lenovo, Fujitsu, Nintendo, HP et Dell.

Ce sont des fabricants de téléphones portables qui occupent le haut du tableau : Nokia, avec une moyenne de 7,4 sur 10. Puis vient Samsung, avec 7,1. Le constructeur coréen se distingue par la mise en place d’une stratégie de réduction de son impact environnemental, Greenheart. Enfin, Sony Ericsson obtient 6,5.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Lenovo, Dell et HP dans la ligne de mire de Greenpeace"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

..; un baromètre “vert” qui prend en compte tous les impacts sur l’environnement sans mettre en avant l’empreinte carboen (élément mineur comparé aux autres)

De pasage
Invité
les argoteurs professionnels se trompent de cible: Rouspétant contre quelques dizaines de grammes de produits prétendus nocifs par PC, ils ratent la vraie cible que constitue la consommation exagéré de ces appareils (55w) durant leur vie, près de 9000kWh ou quasiment 6 tonnes de CO² (en Allemagne ou Danemark)…. Quand au brome, ces agitateurs ne savent pas même qu’il y en a déjà 2kg par m3 d’eau de mer et que toutes façons il y retournera… Je m’étonnent qu’ils n’aient pas déjà condamné le fer comme métal lourd, sachant qu’ils ont déjà condamné l’Humanité comme polluant majeur, on doit s’attendre… Lire plus »
wpDiscuz