Les français apprécient les énergies renouvelables

D’après l’enquête annuelle publiée vendredi dernier par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), "97 % des Français se déclarent favorables au développement des énergies renouvelables".

Ce chiffre stable depuis plusieurs années montre que se sont les énergies solaire et éolienne qui arrivent en tête du palmarès.

Si l’édition 2010 confirme l’attachement des Français à ces énergies nouvelles, le baromètre démontre également une bonne acceptation des énergies renouvelables à la maison : 44 % des personnes interrogées considèrent la possibilité de produire de l’électricité à domicile à partir d’énergies renouvelables intéressante, 28 % d’entre eux la jugent même très intéressante.

Les énergies solaire et éolienne restent les énergies renouvelables préférées des Français. Quand on leur demande quelle énergie renouvelable la France devrait développer en priorité, les Français sont 61 % à donner la primeur à l’énergie solaire (68 % en 2009) et 53 % à l’éolien (43 % en 2009). Ces deux énergies ont la meilleure image. Suivent l’hydraulique (20 %) et la géothermie (19 %).

Les énergies renouvelables sont appréciées majoritairement pour leurs avantages environnementaux (83 %) puis économiques (52 %).

Faire entrer les énergies renouvelables dans son environnement ? Pourquoi pas ?

18 % des Français déclarent posséder un appareil permettant d’utiliser une énergie renouvelable, qui se trouve être pour 55 % d’entre eux une installation permettant de se chauffer au bois, tels qu’un poêle à bois ou une cheminée. Mais il faut noter la progression des installations solaires (+13 %) et des pompes à chaleur (+5 %).

Comme en 2009, le choix d’un équipement en énergie renouvelable est motivé en priorité par la nécessité de faire des économies et le souhait de minimiser son impact sur l’environnement. Pour la première fois, l’amélioration du confort est en troisième position. Parmi les Français qui ne disposent pas encore d’un équipement permettant d’utiliser une source renouvelable, 85 % jugent intéressantes les offres existantes, en particulier en matière de solaire (71 %) et, dans une moindre mesure, de géothermie (17 %).

Les énergies solaire et éolienne bénéficient d’un bon niveau d’acceptabilité.

Plus de 75 % des Français sont en effet favorables à l’installation d’équipements utilisant l’énergie solaire et ce, malgré une baisse de l’acceptabilité « sur son toit » de 10 points. 74 % des Français sont par ailleurs favorables à l’installation d’éoliennes en France (en baisse de 3 points par rapport à 2009). L’esthétique (pour 67 % des répondants) et les nuisances sonores (pour 59 %) continuent de représenter un frein au développement des éoliennes lorsqu’elles se trouvent à moins d’1 km du domicile.

Des freins subsistent à l’installation de ces équipements

Les freins liés à l’installation de ces équipements ont malgré tout pris de l’ampleur : le coût de l’installation tout d’abord, perçu comme trop élevé (cité par 45 % des répondants, en hausse de 11 points par rapport à 2009) et les difficultés techniques perçues liées à l’installation (citées par 44 % des répondants, en augmentation de 8 points par rapport à 2009). Ces freins sont plus précisément liés aux interrogations sur le retour sur investissement, notamment des installations solaires, et à l’augmentation du nombre de contentieux entre particuliers et professionnels des filières.

En savoir +

La synthèse de l’étude sur "Les Français et les Energies Renouvelables" est disponible à cette adresse >>>>> ICI (.PDF     897 ko)

 

Note :

L’étude sur les Français et les Energies Renouvelables a été effectuée pour le compte de l’ADEME par le Cabinet BVA.  1012 entretiens téléphoniques d’une durée de 16 minutes auprès d’un échantillon représentatif de la population française des 18 ans et plus ont ainsi été menés entre le 13 et 25 septembre 2010. Cette même étude a déjà été réalisée en 2004, 2005, 2006, 2008 et 2009

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Les français apprécient les énergies renouvelables"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Devoirdereserve
Invité
Avec des sondages comme ça, nous voilà bien avancés ! Allez j’en propose d’autres : – Etes-vous pour la paix dans le monde ? 99% des Français sont pour. – Etes-vous pour la démocratie ? – Etes-vous pour la fin des famines ? etc… Non, blague à part, la vérité qui ressort de questions mal balancées, c’est que : 1- “le choix d’un équipement en énergie renouvelable est motivé en priorité par la nécessité de faire des économies” 2- mais il subsiste des interrogations sur les retour sur investissement ! Malgré les tarifs de rachat, les crédits d’impôts ! Comment… Lire plus »
Antoine
Invité
“Votre toit peut vous rapporter de 9500€ à 33600€ garanti sur 20 ans” A quel prix pour ceux qui a qui on revent l’éléctricité produite? Ce type de publicité, qui entre gillemets laisse une sacrée marge de rentabilité, n’est réaliste que grâce à la subvention sur le coût de rachat de l’électricité produite!Ce surcoût est supporté par tout à chacun dans ses impôts et dans le prix de son électricité.Dans le cas où l’électricité produite ne serait rachetée qu’au prix normal du marché, que serait l’affichage de la pub? La publicité devrait dire plutôt “Votre toit peut vous faire faire… Lire plus »
ccsiaix
Invité

de français qui sont pour l’arrêt immmédiat de toutes les subventions à l’éolien au solaire photovoltaïque. Ils n’ont qu’a se débrouiller eux-mêmes mais pas avec mon argent.

Pastilleverte
Invité

“et moi, je dis que 110% vont être enchantés du prix de revient de l’électricité issue des ENR”

fredo
Invité
D’accord avec devoirdereserve, les questions sont trop imprécises, par exemple dommage que le solaire dans les questions ne distingue pas le solaire photovoltaîque du solaire thermique (dont antoine vante le mérite de façon justifiée), ni le grand éolien du mini éolien. pour les grincheux de service (cciaix se reconnaîtra), n’oublions pas une chose: une fois installée, les énergies renouvelables augmentent notre indépendance énergétique, et le nucléaire sans uranium ne fonstionne pas (la situation au Niger devrait faire réflechir). Dans l’immédiat, les prix à la pompe augmentent (l’appro en pétrôle est très tendu),  le prix du gaz est indexé de facto… Lire plus »
enr-91
Invité
Et avec quel argent croyez vous que le nucléaire que vous affectionnez tant s’est développé en France depuis 50 ans??? et continue d’ailleurs: 60% des fonds de R&D dans les énergies en France sont toujours alloués au nucléaire… L’éolien est déjà très proche d’être compétitif avec les énergies conventionnelles. La parité réseau du PV est annoncé entre 2010 et 2020 selon les pays (en fonction de l’ensoleillement et du prix de l’électricité). Je ne vois donc pas le problème que les subventions, et donc les sous du contribuable, aillent pour une fois financer quelque chose de bon et juste pour… Lire plus »
marcarmand
Invité

Ce sondage me paraît ignorer un aspect fondamental: la France et l’Europe en général ne peuvent pas remplacer la totalité de leur consommation actuelle d’énergie par des énergies renouvelables locales. Comme pour le pétrole, elles devront avoir recours à des pays exportateurs d’énergie solaire. D’où la nécessité de participer à des projets tels que DESERTEC: importation d’énergie solaire produite et éventuellement stockée sous forme de carburant algal dans les déserts.

ccsiaix
Invité

PAs convaincu du tout par des moyens de production d’électricité intermittent. Un emploi subventionné dans l’éolien ou le photovoltaïque, c’est un peu comme de travailler à la mairie de Marseille? c’est facile avec des fonds publics de céer des emplois fictifs …. Ne pourrait-on pas plutot financer le stockage de l’énergie ? quitte à jeter de l’argent par la fenétre …..

Nature
Invité

les Français aiment tellement les éoliennes qu’ils se sont regroupés en 735 associations d’opposants Mais bien sûr ces personnes sont toutes des ci-devant chatelains ,qui ne savent pas reconnaître la beauté de ces machines gigantesques dressées à côté de leur demeure.

ccsiaix
Invité

Vous affirmez “les énergies renouvelables augmentent notre  indépendance énergétique”. C’est exact dans le cas de l’hydraulique qui peut produire de l’électricité à la demande. Pour les moyens intermittents (solaire et éolien), c’est malheuresement TOTALEMENT FAUX car il faut produire avec de l’hydro, du gaz, du charbon et du fioul l’électricité pendant que mesdemoiselles les éoliennes sont à l’arrét par faute de vent (80% du temps …)  Renseignez vous : Comment le Danemark produit majoritairement son électricité ? D’aprés vous ?

Dan1
Invité
au risque de faire s’étrangler certains forumeurs, je me classerez parmi les “97 % de français qui se déclarent favorables au développement des énergies renouvelables”. D’ailleurs pour les 3% restant, je propose d’établir une liste nominative et de les “inviter” dans un centre de “rééducation”. Bon, sauf que je considère que les ENR : – ça ne concerne pas que l’électricité (en France, c’est un quart de l’énergie finale, il faudrait quand s’occuper des trois autres quarts), – vouloir produire massivement de l’électricité ENR, c’est bien, ça reste une logique de production (parfois désordonnée), – le nucléaire est horrible, mais… Lire plus »
fredo
Invité
il existe un distingo entre le photovoltaïque et l’éolien puisque le photovoltaïque produit toujours un minimum chaque jour à la différence de l’éolien. De plus, l’hydraulique de barrage peut aussi être préservée grâce à la production PV et éolienne, l’hydraulique au fil de l’eau étant fatale également. Pour ce qui est du Danemark, le mix dans les 36Twh/an élec est environ 20% éolien/ 10% biomasse, géothermie/70% énergies fossiles. L’objectif du Danemark est de devenir totalement indépendant des énergies fossiles d’ici à 2050.  C’est l’éolien, qui grâce à l’offshore, devrait fournir 50% des besoins d’énergie du pays. Le stockage de l’énergie… Lire plus »
airsol
Invité

Je comprend que ça en dérange qu’une étude dise que les français sont plutôt favorables à l’éolien, l’étude sur le pourcentage en fonction de la distance d’implantation est rigolote (pour ceux qui l’on lu l’étude avant de la commenter)

bmd
Invité

Comment les Français ne seraient-ils pas massivement pour les énergies renouvelables étant donné que c’est-à-terme la seule issue possible une fois épuisées les non renouvelables.Ils y sont également encouragé par tout le matraquage promotionnel qui doivent faire baver d’envie les marchads d’aspirateurs et de tapis aspirateurs et en tapis. Et il est profondément malhonnête de leur laisser croire qu’à l’heure actuelle les problèmes énergétiques peuvent être rapîdement résolus grâce aux ENR, et antidémocratique de faire de l’argent sur le dos des plus pauvres au profit des petits et gros ” investisseurs”.

wpDiscuz