Les gaz hilarants aggravent l’effet de serre !

Le Professeur Munch, chef du département "Ecologie des sols" au GSF (centre de recherche sur l’environnement et la santé près de Munich), étudie l’émission d’oxyde nitreux (N2O) par les sols des champs cultivés.

A quantités égales, ce gaz, aussi appelé gaz hilarant ou protoxyde d’azote, engendre dans l’atmosphère un effet de serre probablement 300 fois plus élevé que le dioxyde de carbone (CO2).

L’oxyde nitreux s’échappe naturellement du sol suite aux transformations de substances nutritives par des micro-organismes. Dans le sol, une perméabilité réduite par rapport à l’air entraîne un accroissement de production de N2O à cause du manque d’oxygène. C’est la cas par exemple lors de pluies prolongées ou lorsque le sol est tassé. En outre, le GSF a mis en place depuis les années 80 des instruments installés dans des champs d’essais à Scheyern. Les mesures relevées prouvent que les pratiques agricoles influencent également les émissions de NO2. Les émissions augmentent en effet après l’épandage de lisier ou l’utilisation de machines agricoles lourdes.

Des méthodes adaptées comme l’épandage répété de moindres quantités de lisier permettent de limiter les émissions de NO2. Ces méthodes exigent cependant davantage de travail et sont donc plus coûteuses. Les travaux du Prof. Munch visent à optimiser les pratiques agricoles recherchant un juste équilibre entre les pratiques expérimentales et les coûts d’exploitation. Par exemple, l’utilisation combinée d’un GPS et de cartes de rendement des surfaces cultivées lors de l’épandage d’engrais permet de doser les besoins nutritionnels des plantes : cette nouvelle forme d’épandage est efficace, économique et limite les atteintes à l’environnement.

 
Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 316 du 20/12/2006 rédigé par l’Ambassade de France en Allemagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les gaz hilarants aggravent l’effet de serre !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel
Invité

N20 est le gaz hilarant. N02 est un autre gaz, toxique. Atention aux confusions! Parmi les lecteurs de enerzine.com, il y a aussi des chimistes. Merci de rectifier les erreurs par un autre courriel.

wpDiscuz