Enerzine

« Les prix de l’électricité sur le marché de gros ont continué à baisser »

Partagez l'article

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de publier son rapport annuel sur le fonctionnement des marchés de gros français de l’électricité, du CO2 et du gaz naturel, et (elle) y présente l’évolution de ces marchés en 2013 et au premier semestre 2014.

Les prix de l’électricité sur le marché de gros ont continué à baisser pour deux raisons essentielles : le développement des énergies renouvelables et le faible niveau des cours du charbon.

Le prix de marché à court terme ou prix spot s’est établit en moyenne à 43,2 €/MWh en 2013 et à 34,6 €/MWh au 1er semestre 2014, dans un contexte de températures particulièrement douces. Le prix à terme a, quant à lui, évolué à un niveau proche du prix de l’ARENH**, c’est-à-dire de 42 €/MWh.

Le prix spot du quota européen du CO2 a baissé de 2012 à 2013, passant en moyenne de 7,34 €/MWh à 4,46 €/MWh, en raison du surplus de quotas en circulation et du prolongement du ralentissement de la production industrielle.

La Commission européenne a proposé des mesures pour endiguer cette accumulation. Les principales mesures sont le « backloading » c’est-à-dire le report de la mise en enchères de 900 M de quotas d’émission et la réserve de stabilité consistant à mettre en réserve ou au contraire à introduire des quotas d’émission sur le marché en fonction du nombre de quotas en circulation. Sous l’effet de ces annonces, les prix spot sont remontés à 5,57 €/t au premier semestre 2014.

Le marché français du gaz a été marqué par des tensions particulièrement importantes dans les régions du Sud avec la diminution des arrivées de gaz naturel liquéfié (GNL) et la hausse des exportations vers l’Espagne. Les écarts de prix entre les places de marché du Nord (PEG Nord) et du Sud (PEG Sud) de la France ont atteint en décembre 2013 un niveau record de 16,8 €/MWh.

Les prix spot du gaz au PEG Nord se sont situés à un niveau moyen de 27,6 €/MWh. Le PEG Nord a connu plusieurs pics de prix à la sortie d’un hiver 2012/2013 relativement froid, ce qui a conduit à de très faibles niveaux de stockage partout en Europe.

Au premier semestre 2014, les prix spot ont fortement baissé dans le contexte d’un hiver doux, tandis que les prix à terme ont été soutenus par les tensions en Ukraine.

La mise en œuvre de REMIT, le règlement européen sur l’intégrité et la transparence du marché de l’énergie, s’est poursuivie avec le vote par les Etats-membres des actes d’exécution de la Commission européenne. L’Agence de coopération des régulateurs européens de l’énergie (ACER) et les régulateurs nationaux ont par ailleurs signé un protocole d’accord concernant la surveillance des marchés.

La mise en œuvre opérationnelle de REMIT a débuté le 7 octobre 2014 en France, avec l’ouverture par la CRE du processus d’enregistrement des acteurs de marché au niveau national. Les acteurs devront ensuite transmettre leurs données à l’ACER neuf mois et quinze mois après l’entrée en vigueur des actes d’exécution.

>>> Le rapport complet est consultable sous forme .pdf (ici)

** L’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (ARENH)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    56 Commentaires sur "« Les prix de l’électricité sur le marché de gros ont continué à baisser »"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Naif
    Invité

    Est-ce à dire que de (très) nombreux consommateurs regroupés avec un volume (très) important deconsommation pourraient acheter, via structure ad hoc, leur électricité moins chère ?

    Dan1
    Invité

    Pour ce qui concerne les industriels électrointensifs, le groupement existe déjà :

    Temb
    Invité

    C’est l’un des effets indirects positifs pour notre compétitivité.

    Papijo
    Invité

    Hélas, celà ne concerne que ceux qui ne sont pas assujettis à la CSPE pour compenser le coût des énergies renouvelables et qui elle augmente beaucoup plus vite que la petite baisse du prix de gros HT !

    Temb
    Invité

    Eh oui le monde change ! L’architecture du marché de l’électricité va devoir s’adapter. Ce qui est intéressant c’est que les pays émergents batissent leurs systèmes sur la base de développement massif d’ENR : Le présent c’est les ENR, L’avenir, ce sont les ENR 🙂

    Dan1
    Invité
    A Temb Oui, on peut remercier les énergies renouvelables, notamment le photovoltaïque, qui a grand coup de subventions permet de faire baisser artificiellement le prix du MWh et ce faisant accroît encore le poids de la CSPE qui le finance. Rappelons que nous achetons le PV aux alentours de 480 €/MWh et que le différentiel avec le prix de marché doit être compensé par la CSPE. Le hic c’est que la CRE avait envisagé un prix de marché en hausse constante (jusqu’à 100 €/MWh) et que l’effet induit des EnR est de mettre le bazar dans le marché (quand y-a… Lire plus »
    zoziau
    Invité

    Biomasse, solaire, éolien l’Afrique bientôt émergente a aussi la capacité de développer un système énergétique durable et plus propre sur une base ENR + efficacité énergétique.

    Dan1
    Invité
    A Temb « Le présent c’est les ENR » Le présent (seulement électrogène), c’est : – le nucléaire et l’hydaulique en France et les EnR, – le charbon, le lignite, le gaz, le nucléaire et les EnR en Allemagne Sauf que l’électricité est seulement un quart du problème de l’énergie et une partie de la solution à l’avenir. Rappelons que ces deux pays sont quasiment à égalité en terme de mix énergétique : plus de 85% de FOSSILE + FISSILE Le présent, se joue donc sur moins de 15% d’EnR dans les mix énergétique. L’avenir, je n’en sais rien et vous non… Lire plus »
    gaga42
    Invité

    « Les prix de l’électricité sur le marché de gros ont continué à baisser pour deux raisons essentielles : le développement des énergies renouvelables et le faible niveau des cours du charbon »: je viens de me cogner ce très interessant rapport qui, si il est d’accord pour le cours du charbon en tant que facteur de baisse ne mentionne comme ENR que… l’hydroélectrique, à cause de fortes précipitations. Et de façon générale, la demande a été moins forte à cause de la météo.

    Papijo
    Invité
    « En afrique aussi – Biomasse, solaire, éolien l’Afrique bientôt émergente a aussi la capacité de développer un système énergétique durable et plus propre sur une base ENR + efficacité énergétique. » Quel est donc l’avantage de ne fournir qu’un seul kWh d’électricité ENR à des pauvres gens qui auraient pu s’offrir 4 ou 5 kWh fossiles avec la même somme (et en plus le fossile, ça marche sans vent et même la nuit !)? Vous préférez les priver de réfrigérateurs / congélateurs pour conserver leurs aliments, de lumière pour éclairer le soir pendant que les enfants font leurs devoirs, de pompes… Lire plus »
    Reivilo
    Invité
    Les africains (tout comme nous d’ailleurs) ne s’alimentent pas avec des kWh, ils ont par contre fortement besoin de services énergétiques fiables et accessibles pour leur cuisson, leurs déplacements, leur éclairage etc. Dans ce sens les cuiseurs efficaces, les éclairages basse consommation, la décentralisation de la production et le recours aux énergies renouvelables en installations hors réseau sont très intéressants pour ces gens. (qui ne sont pas non plus forcément des « pauvres gens » parcequ’ils consomment 7 fois moins que nous) Pourquoi auraient-ils besoin de consommer 4 ou 5 kWh s’ils peuvent avoir le même service énergétique sans gaspillage avec 1… Lire plus »
    Naif
    Invité

    … puis je imaginer qu’un jour une association de consommateurs (bref, un pseudo « service public » en remplacement de l’officiel dévoyé par les politiciens et les syndicats ouvriers), vienne au secours des contribuables rackettés ? Par ailleurs, pouvez vous m’indiquer le coût « historique » de l’électricité lorsque l’on aura mis en route l’EPR (si un jour il est effectivement mis en route), sachant que son budget d’investissement ne fait qu’augmenter et que son budget de fonctionnement risque d’être à l’image du précédent, imprévisible. (tiens cela me rappelle les ENR… imprévisibles…)

    Papijo
    Invité
    S’éclairer la nuit avec des cellules photovoltaïques ? Un grand garçon comme vous, vous ne savez donc pas que le PV ne produit que quand il y a du soleil. Le moindre nuage fait chuter la production, et la nuit … on allume la bougie ! Quand aux éoliennes, même en Afrique ils ont des jours et des nuits sans vent … Alors, un groupe électrogène, quand on n’a pas beaucoup d’argent, c’est la seule manière d’avoir de l’électricité quand elle est nécessaire. Vous auriez eu 3 neurones de plus que l’écolo moyen, vous auriez pu me dire qu’il est… Lire plus »
    Tech
    Invité
    à papy papijo , le votre de neurone de non ecolo de base doit en plus fonctionner de façon intermittente, quel ramassis de C..ries êtes vous jamais allé en Afrique? je sais que vous avez déjà du mal à comprendre les batteries, voir quelques échanges précédents sur le stockage, donc c’est difficile de vous expliquer! oui les africains s’éclairent la nuit , mais pas avec des ampoules 100 Watt à filament, il leur suffit d’un peu d’éclairage pour pouvoir lire et faire leur devoirs. et il s’en contentent! ceux qui sont en brousse ou isolés lors des périodes pluvieuses ne… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A Naïf « Par ailleurs, pouvez vous m’indiquer le coût « historique » de l’électricité lorsque l’on aura mis en route l’EPR (si un jour il est effectivement mis en route) » Je ne vois pas en quoi la mise en service de l’EPR (à venir) changerait le coût du parc historique (essentiellement passé). D’autre part, Flamanville 3, c’est 1 650 MW sur un parc 2G de 63,2 GW soit seulement 2,6 %.

    Sicetaitsimple
    Invité
    Pourquoi pas, vous pouvez déjà comparer les offres de fournisseurs alternatifs (il y a des comparateurs). Vous vous apercevrez que la réduction n’est dans le meilleur des cas pas énorme, et ça ne va pas forcément pas s’arranger car comme il y a de plus en plus de taxes (et notamment de CSPE), la différence exprimée en pourcentage ne peut que s’amenuiser Pour le « pseudo service public », vous avez peut-être Enercoop qui vous plaira mais là pas de chance, c’est plus cher. Maintenant, si la motivation est le sentiment d’être racketé, il y a une solution simple ( sous réserve… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « Merci les energies renouvelables! C’est l’un des effets indirects positifs pour notre compétitivité. » Temb, il y a des réalités physiques incontournables. Le parc électrogène national produit actuellement une électricité pour un certain prix. Il y a : – de l’hydraulique qui produit en moyenne autour de 30€/MWh – du nucléaire en moyenne autour de 45€/MWh – du charbon en moyenne autour de 60€/MWh – du gaz en moyenne autour de 90€/MWh – de l’éolien en moyenne autour de 90€/MWh – du PV en moyenne autour de 480€/MWh Ce sont les coûts effectifs de notre parc, au jour d’aujourd’hui. Et ces… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Les nouvelles EnR ont surtout un effet sur l’augmentation de la volatilité des prix. C’est sûr qu’avec plus de 70 GW de PV + éolien, les Allemands savent de quoi il retourne en matière d’énergie fatale volatile.

    Sicetaitsimple
    Invité

    On rappelera que dans la faxture d’un allemand moyen ( hors gros consommateurs exemptés d’EEG) le prix de l’énergie (le MWh avant tranport, distribution, taxes…) est effectivement de l’ordre de 40€/MWh mais que l’EEG surcharge ( la taxe permettant le soutien aux renouvelables, très comparable dans les principes de calcul à la part « renouvelable » de notre CSPE) est de plus de 60€/MWh.

    Papijo
    Invité
    Je sais parfaitement que des systèmes PV + photovoltaïque existent et peuvent rendre des services dans le cas d’un habitat très isolé, et ce n’est pas nouveau (il y a une trentaine d’années, j’avais un collègue dont le premier job avait été d’installer ce type de systèmes dans des vallées reculées de l’Himalaya) ou pour de « tous petits » consommateurs tels que une montre, une calculette … Par contre, ce que je dis, c’est que ce système ne peut pas être généralisé (sauf si on dispose d’un budget infini …) pour alimenter un « gros village » ou une ville, faire tourner des… Lire plus »
    Tech
    Invité

    je renonce, cantonner le PV aux calculettes!!! ça tombe bien personne n’utilise plus de calculettes :o)) alors que la recharge PV est aujourd’hui sur les téléphones portables! vous devriez savoir qu’en afrique les Watt sont encore majoritairement fournis par les bras et les jambes! l’électricité est un luxe alors parler d’hopital et d’usines! ceux-ci sont déjà alimenté par le réseau hydro et thermique, rien à voir avec l’équipement individuel et l’autoconso éloignés des centres!

    Dan1
    Invité

    A chelya the troll Dans l’Afrique vous incluez sûrement l’Afrique du Sud qui développe ceci : Parce que MEDUPI et KUSILE, c’est du lourd très lourd : MEDUPI = 6 x 794 MW = 4 764 MW KUSILE = 6 x 800 MW = 4 800 MW

    lr83
    Invité

    Toujours un plaisir de voir les pro-nuke ressortir avec enthousiasme les mêmes arguments anti-EnR : coût du kWh pas à jour, CSPE, absence de Soleil la nuit, ignorance sur le stockage, immobilisme et maintenant les pauvres petits africains (dommage qu’ils soient pauvres, sinon on leur aurait bien refilé une centrale nuke !). Bref rien de neuf comme arguments et pendant ce temps les EnR progressent toujours.

    Dan1
    Invité

    A mon avis, l’Afrique électrique de demain (les 25 prochaines années), ce sera majoritairement du charbon et de l’hydraulique… et c’est pas moi qui le dit, ça vient de sortir.

    Sicetaitsimple
    Invité
    Vous aurez du mal à faire croire que « le soleil ne brille pas la nuit » est un argument « éculé », au sens « obsolète » du terme. Peut-être voulez vous parler du sens « ressasé » du terme, mais là le problème c’est qu’en lisant certains on pourrait croire que ce n’est plus vrai, que le soleil brille 365/365 24/24 comme en plein été vers 13h00, d’où peut-être l’impression que certains ressassent. On a la chance d’avoir à nos frontières un laboratoire assez transparent du point de vue de ses résultats ( techniques et économiques), essayons au moins d’en tirer des enseignements. Et évitons de… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    s’agissant de  » l’ignorance sur le stockage », j’espère que vous ouvrirez le lien vers energy-charts. Dites-nous, vous voulez stocker quoi et quand durant la semaine 48 en Allemagne ( avec pourtant plus de 35000MW installés en éolien et en solaire)?

    lr83
    Invité
    C’est toujours pareil. Vous prenez comme argument de preuve de l’impossibilité d’avoir des EnR une situation actuelle (où les EnR représente peanuts). Personne ne dit que aujourd’hui (il pleut comme vache qui pisse chez moi), le solaire peut subvenir à tous mes besoins. Mais il y a quelques jours de cela, j’étais en excédent d’énergie. Alors oui, le stockage sur plusieurs jours n’est pas encore complètement au point mais cela avance. Si vous voulez une métaphore, si on considère les moyens techniques des années 1930, toutes les personnes qui suivent vos méthodes de raisonnement auraient dit qu’aller sur la Lune… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Je dis exactement le contraire de ce que vous affirmez être mon propos! « Et évitons de présenter des objectifs certainement réalisables à plus ou moins long terme ( 20 ans ou plus) comme des possibilités techniquement et économiquement raisonnables pour demain matin. » A fait, vous stockez quoi en S48 en Allemagne?

    Sicetaitsimple
    Invité

    Alors au moins s’il y en a un qui a peu de chances de devenir éculé dans les prochaines années, c’est bien celui-là! Sauf si bien sûr on considère que la question  » qui paye » est complètement accessoire. J’ai remarqué que c’était assez souvent le cas chez certains. S’agissant d’un produit ( l’électricité) très basique et relativement indispensable, j’ai tendance à penser que son prix a de l’importance. Maintenant, il est vrai que le système institutionnalisé par les tarifs d’achat consistant à faire payer ses choix d’investissement ( et sa rentabilité financière) par ses « voisins » est particulièrement incitatif et déresponsabilisant.

    lr83
    Invité

    Diantre, êtes-vous victime d’une double personnalité ? Vous êtes d’accord pour dire que ce sont des objectifs à plus ou moins long terme (ce sûr quoi, on est d’accord) et vous concluez par une phrase « stupide » (excusez, mais c’est le cas) sur le « stockage » de la semaine 48 en Allemagne !!

    Sicetaitsimple
    Invité

    Je vous relançais juste sur la question précédente, à laquelle vous n’aviez pas répondu. Semaine 48, circulez, y’a rien à voir, nous sommes d’accord. Bon, et alors, vous pouvez trouver une semaine en 2014 ou ça a du sens? Toutes les semaines sont accessibles sur energy-charts.

    sunny
    Invité

    Juste pour passer le temps, Très « belle » vidéo d’un drone survolant Tchernobyl. En espérant que cela n’arrive jamais chez nous. Le prix de l’électricité à bas prix du nucléaire non sécurisé.

    Sicetaitsimple
    Invité

    toujours dévier la conversation quand elle s’avère mal partie…. Et pour lr83: merci de ne pas modifier vos messages ( je sais c’est le privilège des « membres »), ça amenera de la lisibilité;

    Sicetaitsimple
    Invité

    faudrait savoir: un coup vous parlez des messges éculés sur le stockage, l11h14) le coup d’après vous reconnaissez que de toutes façons il n’y a rien à stocker même en Allemagne pourtant champion des renouvelables « intermittents ». PS: les messages n’arrivent pas dans le désordre si vous rafraichissez la page de temps en temps.

    lr83
    Invité

    Si j’ai édité, c’est pour éviter de « troller ». Sinon, j’en profite pour m’étonner sur le fait que certain posteur kilométrique n’ont même pas fait l’effort de s’inscrire sur ce forum. Je me demande bien pourquoi. Ceci n’est qu’un apparté !

    Sicetaitsimple
    Invité

    Ca change quoique ce soit à la qualité ou la non qualité de mes arguments? Et savoir que « lr83 » ou « sunny » soient membres, ça amène quoi? Vous êtes moins « anonyme » que moi? Comme pour Sunny, j’ai l’impression que vous cherchez à détourner la conversation.

    lr83
    Invité

    Pour pouvoir stocker, encore faut-il avoir quelque chose à stocker ! Encore une fois, ne prenez pas la situation actuelle comme « étalon » de la situation vers laquelle on doit tendre. Il est clair qu’on n’arrivera jamais à se comprendre si vous prenez des exemples actuels alors que je parle de comportement futur (futur qui arrivera si on arrête de prendre les exemples actuels comme référence du futur : vous suivez ?!!! lol )

    Dan1
    Invité

    A lr83 Au lieu de finasser sur la qualité des commentateurs, essayez plutôt de vous concentrer sur la qualité de vos propres commentaires. Car, in fine, c’est là-dessus que les lecteurs d’Enerzine vous jugeront. Si vous êtes à court d’arguments, faites une pause et revenez avec de la matière au lieu de verser dans l’ad personam.

    Sicetaitsimple
    Invité
    « Pour pouvoir stocker, encore faut-il avoir quelque chose à stocker  » dixit lr83 ce jour Eh bien au moins on a progressé! Vous en parlerez à Tech, Luis et d’autres,merci d’avance… Et entre nous ça n’est pas près de changer: regardez les courbes energy-charts et imaginez que dans les 8 ans qui viennent le gros ruban rouge (le nucléaire) va disparaitre. Et en France je ne vous en parle pas, si nous fermons une dizaine de tranches nucléaires dans les 10 ans, même les STEP existantes risquent de se retrouver au chomage partiel. Et je ne vous parle pas de… Lire plus »
    lr83
    Invité

    Et oh, Dan1, respectez mon troll avec Sicetaitsimple. Je m’occupe de vous sur une autre discussion (euh troll).

    lr83
    Invité

    Je suis d’accord, ce n’est pas demain la veille que cela arrivera ! Mais mon propos est juste que j’en ai marre qu’on prenne comme argument de preuve des exemples d’une situation actuelle pour dire que cela n’arrivera jamais. Donc, à chaque fois qu’un « être supérieurement doué » (traduction politiquement correcte d’un mot en 3 lettres) me sortira une connerie du style par exemple, la nuit y a pas de Soleil, donc le PV ne marchera jamais, je lui sortirais mon couplet ! Fin de Toll.

    Dan1
    Invité

    Je vais vous laisser avec Sicetaitsimple. Ne vous inquiétez pas pour les lecteurs, ils se sont déjà prononcés plusieurs à mon égard depuis 2008. Et ils ne sont pas idiots, ils voient votre jeu au grand jour !

    lr83
    Invité

    Non, pas idiot du tout et heureusement !

    Dan1
    Invité

    Et ben laissez les s’exprimer s’ils le désirent, comme les générations futures qu’on appelle régulièrement au secours pour leur faire dire ce que les gens du présent pensent !

    Sicetaitsimple
    Invité
    Vous parliez au début ( 11h14) d’arguments « éculés » et vous citiez notamment « l’ignorance sur le stockage « . Maintenant vous dites « Je suis d’accord, ce n’est pas demain la veille que cela arrivera !  » Ce ne sont donc pas des arguments éculés, c’est bien une vérité actuelle de dire qu’il n’y a pas de place pour du stockage de masse d’électricité aujourd’hui et certainement dans les quinze ou vingt ans qui viennent dans un système electrique type france ou allemagne, quelques soient les progrès des technologies de stockage. Ca vous paraitra donc éculé, mais pour ma part je vais continuer… Lire plus »
    sunny
    Invité

    Quand on prétend faire des choix énergétiques « atypiques » pour les 50 prochaines. Je pense que c’est avant tout aux jeunes générations (la génération Fukushima) de s’exprimer. Les gens du présent (ceux qui ont pollué notre planète au risque d’autruit et en on tiré profit) ont le devoir de prendre en compte les aspirations des plus jeunes.

    sunny
    Invité

    Les gens du présent. Vous pensez à ceux qui ont les manettes? Le microcosme des pro nuke d’Etats qui tente encore de maintenir le nuke en France.

    Dan1
    Invité
    Juste un détail. Quand je parle des générations futures, il s’agit évidemment de celles à naître, et pas de celles qui sont déjà nées et s’exprime déjà très abondamment sur les forums !! Et j’imagine que nombre de lecteurs d’Enerzine et pas mal de Français le comprennent comme ça. D’autre part, les gens du présent, sont constitués d’au moins quatre générations. Les plus anciens, que vous affublez du qualificatif de pollueurs, sont aussi ceux qui ont bâti le monde dans lequel vous vivez en profitant des acquis de vos ainés sans en avoir payer le prix. Essayez de ne pas… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Le hic avec les générations, c’est qu’en Europe, l’espérance de vie augmente… peut être parce que le nucléaire électrogène n’a pas tenu ses promesses ! Alors les classes d’âge les plus anciennes ne cessent de gonfler et déséqulibre la pyramide. Grosso modo les électeurs les plus agés (es fameux pollueurs profiteurs… merci pour ceux qui vous ont construit le monde !) deviennent plus nombreux et comble de l’horreur ils seront de plus formé au monde cruel du WEB et adeptes des forums. De plus, ils auront énormément de temps à consacrer au démontage des mensonges des antinucléaires (qui prennent des… Lire plus »
    sunny
    Invité
    Transfert intergénérationnel et Egoïsme Je n’ai personnellement rien demandé. Si pour vous le progrès égale pollution et destruction de l’environnement. Je pense effectivement que vous êtes de l’ancienne génération. La nouvelle est déjà plus attentive à la notion de développement durable. D’autant plus que c’est elle qui devra payer la dépollution et en subir les conséquences. Déjà qu’elle devra payer les retraites des baby boomer! Je crois malheureusement que les tensions entre les vieux « droits dans leur bottes » et les plus jeunes vont continuer à s’intensifier. Les vieux cons qui vont nous expliquer: « le monde dans lequel vous vivez c’est… Lire plus »
    wpDiscuz