Les termites, minuscules bioréacteurs

Des enzymes présentes dans l’estomac des termites pourraient faire avancer la recherche pour la conversion de la biomasse en énergie.

L’estomac des termites est un bioréacteur, minuscule certes, mais remarquablement performant, explique la revue Nature dans son dernier numéro.

Les microbes présents dans leur estomac lui permettent en effet de transformer les fibres de bois composées de lignine, de cellulose et d’hémicellulose en une substance fermentée capable de stimuler l’organisme des petites bêtes.

Impossibles à cultiver en laboratoire, c’est la génétique qui a permis d’identifier cette riche faune de bactéries capable de traiter les molécules du bois. Leur étude devrait faire progresser la recherche concernant la transformation du bois en biocarburant, plus complexe à réaliser à ce jour que la transformation de maïs ou de canne à sucre.

D’autres mécanismes digestifs, tels ceux du longicorne ou du wallaby, pourraient permettre également de progresser dans ce domaine.

 
(src : Nature)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz