Enerzine

L’Etat double la prime à la casse pour certaines chaudières

Partagez l'article

Le gouvernement a annoncé le 8 novembre dernier que la prime à la casse accordée par les distributeurs d’énergie uniquement pour une chaudière fioul à condensation était doublée par les fabricants de matériels de chauffage participant à l’opération du 15 septembre au 13 décembre 2011.

Cette prime à la casse qui s’élève à 500 euros minimum est financée par les fournisseurs et mise en œuvre avec le concours de l’État. Elle a donc pour objectif d’aider les Français à réduire durablement leur facture de chauffage par l’installation d’une chaudière plus performante.

Actuellement, plus des deux tiers des Français se chauffent au gaz ou au fioul et sur les 18 millions de chaudières que compte le parc français, plus de 3 millions de chaudières gaz et environ 1 million de chaudières fioul ont plus de quinze ans.

Le bâtiment (logements et bureaux) représente 43 % de la consommation finale d’énergie des Français : c’est le premier vecteur de consommation énergétique de notre pays, devant le transport et l’industrie.

La facture annuelle de chauffage représente environ 900 euros en moyenne par ménage, avec de grandes disparités, qui tendent à augmenter : les dépenses annuelles peuvent ainsi varier de 250 euros pour une maison basse consommation, à plus de 1.800 euros pour une maison mal isolée.

La mise en œuvre à grande échelle du programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments prévu par le Grenelle Environnement est censé réduire les dépenses énergétiques et les inégalités, améliorer le pouvoir d’achat des ménages et contribuer à la réduction des émissions de CO2.

Pour le changement d’une chaudière de plus de 15 ans, la prime à la casse des chaudières s’élève à 100 euros, au moins, pour l’achat d’une chaudière basse température et à 250 euros au moins, pour l’achat d’une chaudière à condensation.

Le principe de la "prime à la casse des chaudières" repose sur le volontariat d’entreprises distributrices d’énergies dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Les entreprises (distributeurs de gaz ou de fioul) s’étant engagées auprès de l’État pour accorder cette prime sont libres d’accorder plus que les minimas cités ci-dessus.

"La mise en place de cette prime permet d’apporter une réponse concrète à la hausse du prix du pétrole pour les 4 millions de foyers qui se chauffent au fioul domestique, souvent en zone rurale, où il existe peu d’alternatives. Le niveau de la prime annoncé aujourd’hui est un minimum pour être éligible au label que nous mettons en place. Le gouvernement compte sur les distributeurs pour aller significativement au-delà, notamment dans les régions où la facture de chauffage est la plus lourde" avait déclaré Eric Besson, lors de l’annonce de la création du label le 21 avril 2011.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "L’Etat double la prime à la casse pour certaines chaudières"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Jim hotofdown
    Invité

    A l’heure où l’Europe s’équipe en energie renouvelable, chauffages a bois (pelets, bois déchiqueté, buches), solaire thermique, pompe à chaleur. A l’heure où nous avons atteint le pic de production du pétrole et que nous savons que le pétrole ne peut qu’augmenter, la France double une « prime à la casse » sur des chaudières à pétrole (fioul) ??? Ils sont fioul ces gaulois !

    Flexo
    Invité
    une nouvelle aide qui ne sert a rien. les maisons chauffees au fioul sont souvent plus anciennes et ont des isolation d un autre age. Le vrai probleme technique n’est pas coment chauffer moins cher et utiliser mieux le combustible mais coment éviter d en gaspiller. Hors changer de chaudiere n’estpas une solution véritable. Je m’explique. Si la maison, comme la plus grandepartie des maisons chaufee au fuel , est insufisament isolée; alors changer de chaudiere est plus une depense qu un vecteur deconomie et d ecologie. La vrai solution est de garder sa vielle chaudiere, elle consomera moins si… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Pourriez-vous nous donner un prix estimatif au m2 pour une isolation par l’extérieur (« clé en main ») avec les matériaux les moins chers ?

    @ dan 1
    Invité

    Pour info j’obtiens moins de 170 euros TTC par m2 de mûrs isolés pour 10 cm de PE au graphite (gris) plus isolant que le blanc, ravalement complet (peintures, finitions etc) inclus. C’est la main d’oeuvre et l’échaffaudage qui coûtent le plus ! Crédit d’impôts et aides éventuelles sont à déduire. C’est assez long à amortir mais çà valorise un habitat et dure au moins à vie. L’isolant est peu cher et c’est le ravalement qui coûte et qui est de toutes façons à faire de temps à autres pour l’entretien. Donc autant en profiter à cette occasion.

    wpDiscuz