L’Ontario élimine définitivement le charbon de son mix-énergétique

Le Gouvernement de l’Ontario au Canada vient de proposer une loi, qui une fois votée, mettra définitivement fin à l’utilisation du charbon comme source d’énergie électrique.

Le projet de loi sur La Fin du Charbon pour un Air plus Propre (Ending Coal for Cleaner Air Act) assurera l’arrêt des centrales à charbon et donc l’élimination de cette matière première comme source d’énergie électrique fin 2014.

Cette mesure devrait avoir des répercutions plus ou moins immédiate sur la santé publique ainsi que l’environnement. "L’utilisation du charbon comme source d’énergie électrique est une menace sanitaire à cause des smogs mais aussi un facteur à risque pour le climat compte tenu du dioxyde de carbone" a précisé Jim Bradley, Ministre de l’Environnement.

Protéger l’environnement tout en fournissant de l’énergie propre, à coût réduit et sûre, tel est l’objectif du Gouvernement de la province de l’Ontario. Selon une étude indépendante, l’utilisation du charbon comme source d’énergie électrique coûte à la population de l’Ontario environ 4,4 milliards de dollars (soit plus de 3 milliards d’euros) en frais de santé, environnementaux et en dommages financiers.

L'Ontario élimine définitivement le charbon de son mix-énergétique

Par ailleurs, l’élimination du charbon comme source d’énergie électrique en Ontario constituera la plus importante réduction de gaz à effet de serre en Amérique du Nord. Ainsi, la suppression pure et simple du charbon dans la province équivaudrait à la disparition de 7 millions de véhicules sur les routes.

L'Ontario élimine définitivement le charbon de son mix-énergétique

En parallèle, la Province canadienne a installé durant la dernière décennie, 3.300 MW d’énergie renouvelable (éolien, solaire, biomasse ou hydroélectricité). Grâce à la Loi sur L’Energie Verte, l’Ontario a réussi à attirer des milliards de dollars d’investissements provenant du secteur privé tout en créant plus de 30.000 emplois depuis 2009.

Enfin, en Août 2014, l’Operateur Indépendant du Système Electrique a estimé pouvoir ajouter une capacité supplémentaire de 3.200 MW d’énergie renouvelable, ce qui pourrait alimenter presque 1 million de foyers.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’Ontario élimine définitivement le charbon de son mix-énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Temb
Invité

Comme quoi rien de plus efficace que les ENR pour virer du charbon rapidement, là ou le nucléaire plafonne en Ontario depuis 40 ans arriver à changer la donne! L’association des deux, nucléaire et ENR aboutit à virer le charbon..

Dan1
Invité

Ben, faudrait surtout le dire aux Allemands parce qu’apparemment ils ne sont pas au courant qu’on peut sortir du charbon-lignite grace à un mix EnR + …. nucléaire ! S’agissant de l’Ontario, il va rester une grosse part de nucléaire grace à la modernisation des centrales : Pendant ce temps là en Allemagne on est sur un plateau à 300 millions de tonnes de CO2 émis chaque année pour produire l’électricité. Mais naturellement, la production nucléaire a baissé.

Pastilleverte
Invité

au moins ça laissera un peu plus de réserve de charbon (à bas prix) pour ceusses qui n’ont pas les moyens de se payer de lénergie (électrique) chère. Au fait, le back-up des enr de l’Ontario, il est (sera) fait comment ?

Samantha fox
Invité

dont on accepte volontiers les avantages sans la citer tout en citant ceux qui ne participent que de façon marginale.

wpDiscuz